L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

La musique providentielle de la publicité Seat…

Impossible qu’elle vous ait échappée : la publicité de Seat est actuellement sur tous les écrans avec une musique funky des années 70. Cette chanson est l’œuvre de Curtis Mayfield, qui a longtemps défendu la cause de la population noire aux Etats-Unis, quand 50 ans plus tard George Floyd est mort la semaine dernière asphyxié sous le genou d’un policier de Minneapolis (Minnesota). Black lives matter.

On appelle cela une musique de circonstance.

La promotion pour les voitures de marque Seat est actuellement accompagnée du célèbre Move on up de Curtis Mayfield. A l’heure où l’Amérique se révolte sur fond de bavure policière, ce titre mondialement connu permet de braquer les projecteurs sur cet artiste noir qui a précisément dévoué sa vie et son œuvre à la défense de la cause des afro-américain aux Etats-Unis. 

Né en 1942 à Chicago (Illiois), Curtis Mayfield débute en 1956 avec le groupe The Roosters, qui devient deux ans plus tard The Impressions. Le groupe atteint une grande notoriété en produisant des titres engagés, dont certains deviennent des symboles. We‘re a winner devient l’hymne du Black Power, la lutte contre la ségrégation raciale, et Keep on Pushing celui du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis. Curtis Mayfiled devient alors le porte étendard de la communauté noire, et en 1970 il quitte le groupe pour entamer une carrière solo. En 1972, il écrit Superfly, qui deviendra la bande originale du film du même nom. Les paroles sont très engagées et critiquent la politique anti-noire, parle des ghettos. A l’époque c’est très nouveau mais unanimement saluée par la presse anti-conservatrice.

We‘re a winner, Keep on Pushing, Superfly et Black Lives Matter

Des titres spécialisés, comme Rolling Stone, iront même jusqu’à consacrer cette chanson, en affirmant que son message est plus fort que le film lui-même. Superfly pose également les bases d’un nouveau genre de musique Funky, et Curtis Mayfield, dont la carrière est à l’apogée, continue sur sa lancée. Son public est important, son avis compte et chacune de ses déclarations est scrutée. Un peu comme les influenceurs d’Instagram, mais avec du fond et des tripes. 

Malheureusement, le 14 août 1990, Mayfield est victime d’un accident à l’occasion d’un concert donné à Brooklyn. Un projecteur se décroche et le blesse, il perd l’usage de ses jambes et de l’un de ses bras. Il continuera à composer et à chanter, mais 8 ans plus tard il est amputé. Diabétique, Curtis Mayfiled devient de plus en plus malade, et meurt le 26 décembre 1999 à Roswell (Georgie). Il laisse derrière lui de nombreuses chansons mondialement connues, des sons qui ont influencé les scènes funk et rap des années 80, mais aussi le fameux Move on up utilisé dans la publicité Seat, plus que jamais dans l’air du temps…

Didier Laurent

Inscrivez-vous à la newsletter