L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai M340d xDrive Touring : transport express !

L’oeil averti saura la reconnaitre et se méfiera. Un néophyte pensera qu’il s’agit « juste d’un break » jusqu’à la première franche accélération ou remise en vitesse. Avec 340 chevaux et 700 Nm de couple, la M340d Touring affiche des performances pour le moins surprenantes et bénéficie d’une hybridation légère.

Le plaisir du 6 cylindres hybride

Même alimenté au diesel, un 6 cylindres offre toujours un agrément supérieur. Celui-ci ne déroge pas à la règle. On regrettera juste une sonorité pas très flatteuse à froid qui disparait rapidement dès que le bloc monte en température. Ensuite, le grognement s’accompagne d’une poussée qui vous cale les reins dans les beaux sièges sport en cuir. On profite pleinement des 340 chevaux délivrés par le 6 cylindres M Twin Power Turbo. Ces derniers sont aidés par l’hybridation légère qui repose sur un démarreur-générateur 48V qui crée un effet de suralimentation électrique qui met instantanément 8 kW / 11 chevaux à la disposition du conducteur. Cette puissance électrique est stockée dans une batterie qui est chargée en récupérant l’énergie au freinage ou au dépassement. La puissance ainsi générée assiste le moteur et permet d’atténuer les pics de consommation de carburant. 

Cette solution permet aussi d’avoir un système Start Stop plus doux : on ne sent presque pas le moteur se remettre en route. En phase de freinage, le moteur peut être coupé à des vitesses inférieures à 15 km / h ce qui augmente la recharge de la batterie.

Sport ou confort ? Les deux !

Le look de la M340d est spécifique : pare-chocs avant, bas de caisse, jupe arrière, aileron, étriers peints portant le logo M, jantes en 19 pouces (18 de série) apportent une touche de sportivité qui, je trouve, se marie très bien avec la ligne d’un break. Une fois à l’intérieur, le conducteur peut opter pour une conduite confortable, grâce au mode Comfort et à la boite automatique à 8 rapports. Dans ce cas, la consommation sera particulièrement basse eu égard au poids ( 1 955  kilos à vide !) et à la puissance du moteur. BMW annonce entre 6,5 et 7 litres au 100 kilomètres. 

A l’inverse, si l’envie lui prend, le conducteur peut basculer en mode Sport ou Sport +… Dans ce cas, la suspension devient plus ferme, la direction plus directe, la réponse à l’accélérateur plus franche. Et le look évoqué plus haut correspond mieux aux sensations. Lors de notre essai, sur des routes piégeuses et humides, la transmission intégrale nous a rassuré lorsque le rythme s’est accéléré. On peut aussi compter sur un systèmes de freinage qui repose sur des étriers fixes à quatre pistons qui mordent des disques de 348 millimètres à l’avant et des étriers flottants à un piston avec des disques de 345 millimètres à l’arrière.La consommation aussi a progressé, mais là aussi dans des proportions très acceptables : environ 10 litres pour 100 km, le tout avec un 0 à 100 km/h expédié en 4,8 secondes… 

Budget conséquent

Ce niveau de performances a une contrepartie. Pour signer le bon de commande, il faudra compter sur un prix de départ de 69 9950 euros, hors malus. Ce dernier va, selon la configuration choisie, de 983 à 3 552 euros (entre 160 et 177 grammes de CO2). Notre version d’essai, bien équipée, s’affiche à 86 290 euros. Elle reçoit le pack innovation (4 300 euros), le pack confort (2 050 euros), le Drive Assist pro (1 000 euros), le pack EVASION (toit ouvrant en verre…) pour 2 000 euros etc.

Toutefois, une LOA, à partir de 815 euros / mois, après un loyer de 10% du prix TTC (hors option), est proposée pour  36 mois et 40 000 km.

Conclusion essai M340d xDrive Touring

Le rapport consommation / performances de la M340d Touring xDrive est très compétitif, en dépit d’un poids conséquent. Le volume du coffre, qui varie de 500 à 1510 litres, n’est pas le plus grand de sa catégorie. Cependant, est-ce vraiment le premier critère d’achat d’une telle voiture ? 

Texte et photos : P. HORTAIL

Galerie photo M340d xDrive Touring

Inscrivez-vous à la newsletter