L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

McLaren, en route pour le renouveau ?

En 2017, Ron Dennis, l’homme qui a donné une seconde vie à l’équipe McLaren, quitté les quartiers de Woking. Depuis, l’équipe a connu de nombreux changements. 

En 1980, Marlboro, alors sponsor de l’équipe (via la voix de John Hogan), aide à la fusion de l’équipe McLaren alors dirigée par Teddy Mayer, et Project 4, mené par Ron Dennis. Pour accompagner ce dernier, on retrouve John Barnard et Stephen Craighton Brown.

McLaren, construction d’un avenir meilleur ?

2016, le début de la nouvelle ère

Fin 2016, Ron Dennis est écarté de l’équipe McLaren par ses principaux actionnaires Mansour Ojjeh, à la tête de TAG Heuer, et Khalid bin Abdulla Al Khalifa, à la tête de Mumtalakat. Les actionnaires, à hauteur de 75% (les 25% restants étant détenus par Ron Dennis), nomme Zak Brown comme directeur exécutif.

L’homme, fondateur de Just Marketing International (JMI), co-fondateur de l’équipe d’endurance United Autosports, membre de la direction du média Motorsport Network, fondé par le millionnaire russe Mike Zoi, est le premier maillon d’une restructuration qui continuera jusqu’en 2018.

Il faut dire que l’équipe britannique connait sa seconde plus grande crise, après celle de la fin des années 70. Le partenariat avec Honda est un échec. Dans la restructuration, la décision de changer de motoriste sera l’une des premières étapes, quittant le bloc japonais pour Renault. Eric Boullier, alors directeur général de l’équipe, démissionne au cours de l’été 2018. Pour Stoffel Vandoorne, l’ex-directeur de l’équipe n’était pas responsable à lui seul des mauvais résultats de l’équipe.

Ce que cache Woking

En coulisses, les choses ne sont pas aussi idylliques. Lire la suite sur France Racing.