L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

News – Nouvelle Aston Martin V8 Vantage S

L’Aston Martin V8, quand elle est apparue, m’a tout de suite plu par sa ligne. Mais je trouvais qu’il lui manquait un petit côté épicé que la V8 Vantage S (en coupé ou cabriolet) a pour but de lui apporter tout en redonnant un peu d’éclat à la gamme par rapport à une concurrence (911 GTS par exemple) qui n’a pas cessé d’évoluer.

Moteur et boîte en progression.

Ainsi, le moteur V8 4,7 l de l’Aston Martin développe une puissance maximale de 430 ch (321 kW) à 7 300 tr/min et un couple de 490 Nm  à 5 000 tr/mn pour pouvoir atteindre 305 km/h. Cela représente respectivement une augmentation de 10 ch et 20 Nm rendue possible grâce à un système d’admission d’air et un allumage revus.

Le bloc est couplé à une toute nouvelle transmission Sportshift II spécialement mise au point pour la Vantage S et dotée de sept rapports courts. Livrée de série, elle passe ses rapports avec un temps 20 % plus court  (soit 60 millisecondes) que sur la Sportshift. La vitesse supplémentaire permet un passage plus rapide et plus souple des rapports, tirant profit du couple maximum, lequel, combiné à un rapport de réduction finale plus court de 4,182:1, délivre une accélération plus rapide et amplifie la sensation de conduite sportive. La Sportshift II pèse 24 kg de moins que la Sportshift qui équipe la Vantage classique et Aston annonce un gain de poids pour l’ensemble de la voiture de 30 kilos.

« Le système à simple embrayage est intéressant dans la mesure où il est moins complexe et bien moins lourd qu’un système à double embrayage. » précise Aston. Certes, mais à ce niveau, ce ne sont pas quelques kilos de plus qui vont modifier les performances de la bête… Et quand on a conduit une  boîte à double embrayage, il n’est pas sûr qu’on veuille en avoir une plus simple…Puisqu’on parle de poids, le coupé est annoncé à 1610 kg contre 1690 pour le cab avec une répartition quasi parfaite du poids (49:51) entre l’avant et l’arrière.

Deux palettes en magnésium permettent de monter ou descendre les rapports. Les commandes sont montées sur la colonne de direction pour que le conducteur puisse y avoir accès à tout moment quelle que soit la position du volant. Outre le fait de pouvoir sélectionner les vitesses manuellement à l’aide des palettes, le conducteur peut également actionner le bouton « D » sur le tableau de bord pour engager le mode automatique, qui agit comme une boîte de vitesses automatique traditionnelle en changeant de rapport précisément au moment le plus opportun, ce qui facilite la conduite en ville, dans les embouteillages et sur l’autoroute.

Bonne nouvelle

La Vantage S est, par ailleurs, dotée d’un bouton « Sport » qui accélère le passage des rapports et délivre une réponse d’accélération plus agressive au conducteur, tout en ouvrant les soupapes de dérivation d’échappement sur la quasi-totalité de la plage de régimes. La Vantage S va peut-être enfin avoir une « voix » moins discrète !

Une direction plus directe, des disques de frein avant de plus grand diamètre (380 mm contre 350 à la Vantage) et plus légers de 400g chacun pincés par de nouveaux étriers à six pistons, de nouveaux ressorts et amortisseurs et des roues arrière plus larges font leur apparition (Bridgestone Potenza RE050) !

Un nouveau système de contrôle dynamique de la stabilité (DSC) à trois niveaux permet au conducteur de sélectionner le niveau d’intervention du système électronique en fonction du type de conduite. Il est spécialement conçu pour la Vantage S et s’associe à un nouveau module de freinage doté de fonctions telles que l’aide au freinage d’urgence (HBA), qui, comme son nom l’indique, intervient dans les situations de freinage d’urgence, et l’aide au démarrage en côte (HSA). Les pneus sur mesure ont été développés en collaboration avec Bridgestone.

Look soigné !

La Vantage S reçoit à l’avant  un nouveau bouclier rabaissé en fibre de carbone parfaitement qui abrite une prise d’air plus large pour refroidir le moteur et les freins avant. Le diffuseur et le becquet de coffre surélevé combinés assurent un meilleur appui à hautes vitesses. Les nouvelles jantes 19 pouces à branches en « V » sont livrées de série, les jantes à 10 branches forgées et légères, proposées en option, permettent, quant à elles, de réduire davantage les masses non amorties. Un nouveau bouclier arrière et de nouvelles ouïes latérales ont pour effet d’élargir visuellement la poupe. A l’intérieur, deux beaux sièges logotés « Vantage S » sont du voyage, (tout comme les  tapis de sol !) ainsi que la sono 1000 W « Bang & Olufsen BeoSound « … Là ça doit donner dans les basses violentes…

Les sièges composites en fibre de carbone et Kevlar proposés en option permettent un gain de 17 kg par véhicule ! Option OBLIGATOIRE !

Faisant le lien entre la routière et la voiture de course, la Vantage S s’inspire dans une large mesure de la voiture de course Vantage GT4 2011. La GT4 profite du châssis en aluminium collé et riveté ultra rigide de la Vantage, constituant la plate-forme idéale pour une voiture de course. En termes de sécurité, des modifications mineures, dont une cage de sécurité approuvée par la FIA et un sac-réservoir d’essence combinés à des mesures de réduction du poids du véhicule, ont été apportées à la version routière standard pour la transformer en une voiture de course avec plusieurs victoires de classe à son palmarès. En 2010, elle a remporté la victoire de sa catégorie lors des 24 heures de Dubaï, ainsi que d’autres courses d’endurance aux 24 heures du Nürburgring, de Silverstone et de Spa. Elle a également remporté sa première grande victoire de championnat international lors de la Coupe Européenne GT4.

La Vantage S est disponible sur commande auprès du réseau mondial de concessionnaires Aston Martin.

Inscrivez-vous à la newsletter