L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Opel ADAM Cup: Yoann Bonato sacré au Rallye du Var

Discret, heureux d’être là avec son pote, Yoann Bonato est arrivé sur le rallye du Var en sachant déjà qu’il sortirait grand vainqueur de la formule de Promotion, l’Opel ADAM Cup. Après une pause de trois ans,  il retrouvera pour le championnat de France de rallye 2014, un volant d’usine.

Yoann Bonato Opel ADAM Cup 8

Yoann Bonato avait fait le choix en 2010 de faire une pause. Pas de programme en perspective  et pas de moyens financiers, le pilote des Deux Alpes quittait le baquet après une saison comme pilote officiel Suzuki au Championnat du Monde Rallye 2009. Lorsqu’il évoque cette décision, on ne sent aucune amertume. « Je suis retourné au travail, » souligne-t-il avec le sourire. Il quitte la combinaison de pilote de rallye pour mieux retrouver celle de moniteur de ski. Cette saison, Opel a décidé de revenir en rallye avec une formule de promotion, l’Opel ADAM Cup et Yoann Bonato s’informe. « Le projet était tentant. Cette formule est la plus intéressante sur le plan financier et il y avait un volant d’usine à la clé. »

Yoann Bonato Opel ADAM Cup 3Il n’en fallait pas plus pour que l’envie de retrouver les rallyes du Championnat de France ne fasse  surface. Il contacte alors ses fidèles partenaires (sa station des Deux alpes et les transports Marsy) et le voilà à bord d’une des Opel ADAM. Mais un rallye ne se fait pas seul, il fallait trouver un copilote. « Lorsque j’ai décidé de revenir à la compétition, j’en ai parlé avec Titi (Thierry Michaud), un ami de la station. Il m’a de suite proposé de monter dans le baquet avec moi. Je lui ai répondu « Mais tu n’y connais rien? » Il m’a dit qu’il allait bosser et faire le maximum.  Nous avons alors essayé sur le premier rallye, et comme nous nous en sommes bien sortis, il a fait toute la saison. »

Un pari osé pour ce pilote confirmé mais Yoann Bonato aime partager son expérience. Il a d’ailleurs apprécié l’ambiance au sein de l’Opel ADAM Cup. « J’ai vraiment apprécié le format qu’Opel Motorsport a mis en place. Le fait de limiter le nombre de participants est une bonne chose car cela a poussé les concurrents à venir participer aux courses même s’il n’y avait plus d’enjeu à la clé. J’en ai fait plusieurs des formule de Promotion mais celle-ci est la plus structurée et offre une réelle visibilité. » Il y avait 15 équipages au départ, 10 étaient encore présents pour la dernière manche.

L’Opel ADAM Cup

Yoann Bonato Opel ADAM Cup 7Cette formule de promotion fut présente sur six épreuves du championnat de France: Lyon Charbonnières Rhône, Région Limousin, Aveyron Rouergue, Mont Blanc, Critérium des Cévennes et la dernière le rallye du Var. Un système de barème de points est spécifique à la formule, les 5 meilleurs résultats sont retenus. Si la première place est bien entendu l’objectif premier de tous les équipages participant à l’Opel ADAM Cup car elle offre un volant officiel Opel France, le 2e se voit attribuer une prime de 10 000 euros et le 3e 5000 euros. Le vrai plus pour les engagés de l’Opel ADAM Cup, ils bénéficient d’un village Opel dans le parc d’assistance avec la mise en disposition d’une tente, d’une bâche de sol pour chaque équipage. Pour l’organisation, Opel a choisi de sous-traiter à la société 2HP Compétition, réputée dans le milieu du rallye.

Yoann Bonato Opel ADAM Cup 6« Souvent dans ce système de formule de promotion l’ambiance n’est pas très saine, l’enjeu du gain créant quelques tensions. Opel en nous réunissant sous une même structure a instauré une forme de convivialité et nous échangeons beaucoup entre les équipages. Autre avantage, on peut avoir le soutien technique d’ingénieurs d’Opel, car toutes les équipes n’ont pas forcément une équipe de mécanos à leur disposition.« 

Le niveau de l’Opel ADAM Cup

En arrivant à Sainte Maxime, Yoann Bonato était d’ores et déjà assuré de remporter la formule de Promotion. Mais le pilote isérois reconnaît que malgré les apparences, le niveau était relevé. « Contrairement à ce qu’on peut penser, il y a eu une réelle bagarre pour cette première édition. Guillaume Sirot et Rémi Jouines m’ont donné du fil à retordre!« 

Un volant officiel pour 2014

Vendredi dernier, quelques heures avant le départ de la première spéciale, celui qui a commencé le rallye  en tant que copilote de son père à bord d’une 205 GTI, était quelque peu déstabilisé par sa situation. « Le fait de savoir que j’ai déjà gagné avant même de courir est perturbant pour moi. Je ne me suis jamais retrouvé dans ce cas de figure. » Le relâchement permet parfois à certains pilotes de réaliser de plus belles performances mais Yoann Bonato ne le voit pas de cet oeil. « La pression me convient mieux. J’ai besoin de rester concentrer pour réaliser de bons résultats. Je vais essayer de bien faire mon rallye.« 

Yoann Bonato Opel ADAM Cup 11

A 30 ans, Yoann bonato n’a pas tremblé et a remporté ainsi son 4e rallye de la saison. Il est monté pour la sixième fois sur le podium…en six courses.

« Yoann Bonato et Thierry Michaud ont démontré une nouvelle fois leur potentiel sur ce rallye après une saison proche de la perfection. Ils font de très beaux champions pour cette première édition de l’Opel ADAM Cup ! Nous avons hâte de collaborer avec eux pour les projets 2014 d’Opel Motorsport – Team France au volant de l’Opel ADAM R2 que le public a pu découvrir ce week-end en ouverture et qui, pour une première séance de test en France, s’est révélée prometteuse.« 

Lorsqu’on évoque avec Yoann Bonato ses ambitions avec cette nouvelle voiture boostée à 200 ch, l’Isérois reste égal à lui-même. « J’ai déjà eu des volants d’usine par le passé. Je ne vais pas changer de mode de fonctionnement. Ca marche comme ça! Même si nous n’avons pas encore eu le temps d’en parler avec Opel, je pense que le constructeur partage le même point de vue. » Mais qui sera à ses côtés pour prendre les notes? « Si Titi est disponible, j’ai bien envie de poursuivre l’aventure avec lui. »

A ne pas en douter, Yoann Bonato fera les beaux jours d’Opel la saison prochaine.

Info sur le modèle utilisé sur l’Opel ADAM Cup

Opel ADAM Rallye

Moteur: 1,6l ECOTEC

Type: 4 cylindres en ligne -DOHC 16 soupapes 1598 cm3

Puissance: 140 ch à 6500 tours/mn

Couple: 160 N à 4700 tours/mn

Transmission: Traction avant

Boite de vitesses: Séquentielle SADEV 5 rapports

Différentiel: Autobloquant à glissement limité

Suspensions: Reiger Racing non ajustable

Freins: Disques Brembo 305 mm avec étrier 4 pistons à l’avant, disques 264 mm avec étrier simple piston

Direction: Electro-hydraulique

Poids: 1090 kg.

Prix: 28 000€ HT