L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Pikes Peak: Dayraut « No Limit » avec sa Mini

On a rarement autant évoquer dans les médias la course de côte la plus difficile au Monde, Pikes Peak, qui se déroulera le 30 juin prochain. Sébastien Loeb et sa 208 T16 surgonflée n’y sont certainement pas étrangers. Mais un autre pilote français s’élancera sur cette montée folle, Jean-Philippe Dayraut.

Mini NO LIMIT Dayraut Pikes Peak 9

Soutenu par Mini PELRAS, le vainqueur du Trophée Andros disposera d’une Mini appelée NO LIMIT. A l’inverse du nonuple champion du monde rallye, ce n’est pas sa première expérience sur la piste du Colorado. Jean-Philippe Dayraut en est à sa troisième édition. En 2011, il était venu pour voir mais en 2012 à bord de sa Dacia, il visait clairement la victoire. Il aurait pu l’emporter au volant de son Duster NO LIMIT, mais il a perdu progressivement les freins durant la course, pour finir par se sortir à plus de 180 km/h à 2 km de l’arrivée. Heureusement pour lui, il n’était pas du mauvais côté de la route, car la sécurité sur cette compétition n’est pas aussi exigeante qu’en France.

L’expérience de Jean-Philippe Dayraut

Mini NO LIMIT Dayraut Pikes Peak 7Jean-Philippe Dayraut part donc avec une Mini (esthétiquement parlant) pour 2013 mais conserve la même voiture et surtout la même équipe pour la préparation. En effet, c’est une nouvelle fois Tork Engeenering qui a développé cette « NO LIMIT ». Un rapport poids/puissance toujours aussi impressionnant puisque ce petit bolide  disposera de 900 ch pour un poids de 950 kg. « J’étais très heureux que Jean-Philippe fasse de nouveau appel à nous. Cette compétition est exceptionnelle. La difficulté de cette course est que nous avons peu de moyens pour s’entraîner. Vous découvrez la route le jour de la course. Cela était un gros problème l’an dernier. Pour cette édition 2013, Jean-Philippe dispose maintenant d’une solide expérience sur cette épreuve et même sans être un constructeur officiel, nous avons les armes pour réaliser un bon résultat, » explique Richard Tur, patron de Tork Engeenering.

Le changement principal par rapport à 2012, vient du fait que la route sera totalement recouverte d’asphalte. « Nous avions encore une portion en bas de la montée en terre. Jusqu’ici la voiture était polyvalente, il a fallu s’adapter à cette modification du revêtement. »  

La concurrence Peugeot.

Il ne faut pas se le cacher une rivalité saine devrait avoir lieu entre les deux pilotes  français, Jean-Philippe Dayraut et Sébastien Loeb.  » Peugeot a mis les moyens sur ce projet et dispose d’un passé sportif impressionnant. D’ailleurs, ils ont utilisé certains éléments de la 908 du Mans pour préparer la 208 de Loeb. Mini NO LIMIT Dayraut Pikes Peak 1Sébastien est un grand pilote, mais cette course est très particulière et surtout très dangereuse. C’est un garçon qui a la tête sur les épaules et saura gérer cette pression. De son côté, Jean-Philippe est surtout focalisé sur sa propre performance, il veut gagner Pikes Peak, » poursuit Richard Tur. Présent l’an dernier sur cet événement, le préparateur de la Mini NO LIMIT a  souligné l’ambiance exceptionnelle durant l’épreuve. « C’est un rendez-vous familial comme le tour de France ici.  Les gens arrivent en famille, peuvent toucher la voiture, c’est un public proche des pilotes et à la fois très respectueux. C’est à vivre au moins une fois dans sa vie. » Jean-Philippe Dayraut devrait réaliser encore quelques essais sur les piste de Pau Arnos et de Nogaro avant que la Mini NO LIMIT parte pour les Etats-Unis.

Mardi soir, elle a été présentée officiellement chez le concessionnaire Mini Store PELRAS à Toulouse.

Voici la vidéo et quelques photos de cette soirée.

Crédit Photo: Asphalt Addicts et DR

[youtube]http://youtu.be/jPag5O5i6Rk[/youtube]