L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

André Lotterer, pilote Porsche en Formula E et en Endurance : « Je vais continuer de m’engager à fond »

Nous avons rencontré André Lotterer, le triple vainqueur des 24 Heures du Mans à l’occasion du E-Prix de Marrakech. Alors que la saison de Formula E a entamé sa seconde moitié, c’est le programme du WEC qui vient s’installer dans l’agenda du champion allemand.

Ni vous ni votre coéquipier Pascal Wehrlein n’êtes rentrés dans les points à Marrakech le week-end dernier. C’est la troisième fois en 10 courses, qu’est ce qui explique ce résultat ?

Parfois on a du mal à tout mettre ensemble et c’est exactement ce qui s’est passé au Maroc. Quand tout fonctionne normalement notre voiture est vraiment très performante, comme nous avons pu le voir par exemple à Mexico en février. Globalement, nous nous attendions à mieux au regard des essais libres.

Pascal Wehrlein, ancien de la F1, est le fidèle partenaire d’André Lotterer encore cette saison

La fin de saison comporte trois doubles headers, à New-York, Londres et Séoul. Est-ce que vous préférez ce format ou les courses simples ?

Deux courses le même week-end c’est un peu à double tranchant car si la voiture est au top c’est une belle opportunité de marquer beaucoup de points, mais si elle se comporte un peu moins bien c’est difficile de corriger d’un jour à l’autre. D’une manière générale je préfère les courses seules, qui sont plus lisibles pour tous. Mais c’est ainsi et il faut maintenant nous concentrer sur la fin de la saison.

Vous avez été officialisé comme pilote Porsche en Endurance pour la saison prochaine. Comment allez-vous gérer votre emploi du temps avec la Formula E ? 

D’une part je n’ai pas encore annoncé ce que je ferai ou non la saison prochaine en Formula E, et d’une autre mener deux programmes n’est pas impossible. D’autres le font ou le feront. Pour l’instant je reste concentré sur la fin de la saison en Formula E.

Le triple vainqueur des 24 Heures du Mans que vous êtes n’avez-vous pas davantage la tête vers l’Endurance depuis la naissance du programme de la 963 ?

Je prends les courses les unes après les autres en Formula E, c’est vrai que les essais en Endurance prennent forcément du temps, mais cela reste gérable et je me sens parfaitement bien dans la gestion de mon emploi du temps.

Quelle est la durée de votre contrat avec Porsche en Endurance et serez-vous en WEC ou en IMSA ?

Je ne peux pas répondre à cette question précisément, mais compte tenu de mon expérience au Mans je pense qu’il serait logique que j’y soit. En ce qui concerne la durée de mon contrat, Porsche et moi avons toujours signé pour plusieurs saisons, car une seule ne veut pas dire grand-chose. Si on veut mener le projet au bout, tenter de remporter le plus de victoires, il faut un engagement d’assez long terme.

La Porsche d’André Lotterer lors du dernier E-Prix de Marrakech, le 2 juillet dernier

La perspective de la retraite est encore loin…

J’ai 40 ans, j’espère avoir encore quelques belles années de course devant moi. Il faut être performant, avoir envie, et de ce côté-là tous les voyants sont au vert. Je vais continuer de m’engager à fond, comme je l’ai toujours fait dans toutes les séries où j’ai roulé.