L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

R5 Turbo 3E, Renault revisite le mythe en version électrique

Renault a le désir de ramener la R5 sur les chaînes de production, dans une version 100% électrique. Avant cela, le Losange profite des 50 ans de la Renault 5 pour lui rendre hommage.

R5 TURBO 3E est un nouvel exemple, après Renault 5 Prototype, de « renaissance électrique » d’un modèle phare de la marque. Renault électrifie son histoire pour mieux préparer son avenir 100 % électrique en Europe à l’horizon 2030.

R5 Turbo 3E, mythe écorné par l’électrique ?

Ce show-car rend un hommage contemporain à ses versions sportives les plus mythiques, les Renault 5 Turbo et Turbo 2. Il porte logiquement le nom de R5 TURBO 3E. Le « 3 » pour marquer la suite de la Turbo 2 et un « E » qui symbolise sa motorisation électrique.

Dévoilée en première mondiale au concours d’élégance de Chantilly, R5 TURBO 3E sera aussi exposée sur le stand Renault au Mondial de l’Auto 2022 (17-23 octobre, Paris). Plus de détails sur la symbolisation de ce show-car pour la marque seront alors donnés.

L’hommage plutôt que l’héritière

La R5 Turbo 3E fait suite aux modèles de production R5 Turbo et R5 Turbo 2 des années 80, construits sur un châssis tubulaire avec des arceaux de sécurité approuvés par la FIA.

Mais comme le laisse entendre la lettre E de son nom, celle-ci est entièrement électrique. Alors que les ingénieurs de Renault auraient pu la rendre incroyablement puissante, ils ont opté pour une puissance plus raisonnable de 380 ch (280 kW) grâce à un ensemble de moteurs électriques montés à l’arrière, ce qui représente tout de même plus du double de la puissance des modèles à moteur thermique d’origine. Avec un couple monstrueux de 700 Nm transmis aux roues arrière, le concept est dessiné pour drifter.

Le groupe motopropulseur tire son énergie d’une batterie lithium-ion de 42 kWh montée sous le plancher. Renault n’a pas annoncé d’autonomie, mais une charge complète ne prend que 2 heures via un chargeur 380V. La batterie pèse 520 kg, mais le reste du véhicule pèse 980 kg, ce qui en fait un véhicule léger pour un véhicule électrique.

Sur le plan des performances, le 0 à 100 km/h est annoncé en 3″5. La VMAX est limitée à 200 km/h.

L’ADN de la R5 Turbo est bien là

Sur le plan stylistique, la R5 Turbo 3E est une réinterprétation moderne de ses prédécesseurs. En effet, elle reste fidèle à la recette originale avec des proportions légèrement exagérées et des éléments stylistiques modernes inspirés des jeux vidéo.

Le concept mesure 4,00 m de long, 2,02 m de large et 1,32 m de haut, pour un empattement de 2,54 m. Tous ces chiffres sont supérieurs à la version originelle thermique.

Aussi, la carrosserie en fibre de carbone est peinte dans une livrée fantaisie, associée à du plexiglas rose. La R5 Turbo 3E repose sur des jantes aérodynamiques de 19 pouces à l’avant et 20 pouces à l’arrière. Les jantes sont chaussées de pneus mixtes (225/35R19 à l’avant et 325/25/R20 à l’arrière).

Le kit carrosserie est redessiné, avec des éléments aérodynamiques encore plus extrêmes qu’auparavant, notamment un splitter avant proéminent, des prises d’air peintes en jaune, des ailes avant et arrière ultra larges et un aileron arrière massif.

Les phares ont été remplacés par des bandes de LED roses, bleues et jaunes, ainsi que des LED supplémentaires de style rallye sur le pare-chocs. De même, les feux arrière sont plus petits, laissant plus de place aux ouvertures. Certaines caractéristiques emblématiques ont été réinterprétées, comme l’écope du capot qui abrite désormais le port de charge de la batterie, et les entrées d’air qui offrent une vue imprenable sur les soubassements du véhicule électrique.

Intérieur de course pour la R5 Turbo

À l’intérieur, deux baquets de course en fibre de carbone de Sabelt, un tableau de bord à 10 écrans numériques. Cependant, on y trouve une sellerie en tartan et Alcantara, un tunnel central peint en jaune et un frein à main de style drift. Il y a aussi un ours en peluche appelé « Drifty », dont le but est d’aider les passagers à se détendre après un spectacle de drift. Le conducteur peut choisir entre différents modes, notamment Turbo (dérive), Track Invader (Game), Donut (pirouettes à 360 degrés), etc.

Un total de 10 supports de fixation pour les caméras à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule constitue un écrin parfait pour capturer des images de séances de drift. En outre, le pilote et le copilote de la R5 Turbo 3E porteront des costumes spéciaux du créateur de mode La Fameuse lors de sa première.

« R5 TURBO 3E mêle à la fois design ultra tech et exubérance assumée avec de nombreuses références à l’univers de la compétition automobile et à celui des jeux vidéo. Cette association propulse le show-car dans la modernité et la technologie, à la frontière du réel et du virtuel. Cette pure « drifteuse » électrique démontre que l’électrique peut aussi être fun avec des performances incroyables ! » souligne Gilles Vidal, Directeur du Design Renault.

Fiche technique de la R5 Turbo 3E

Longueur : 4,006 m avec aileron
Largeur : 2,02 m
Hauteur : 1,32 m
Empattement : 2,54 m
Porte-à-faux avant : 625 mm
Porte-à-faux arrière : 740 mm

Châssis : tubulaire (+fond plat +arceau de sécurité homologué FIA)
Poids : 980 kg (+520 kg de batteries)

Pneumatiques avant : 225×35 R19
Pneumatiques arrière : 325×25 R20

Motorisation : 100% électrique
Puissance : 280 kW (380 ch)
Couple : 700 Nm
Batterie : lithium-ion 42 kWh
Recharge complète : 2 heures sur chargeur 380V / 32A
Vitesse maximale : 200 km/h
0-100 km/h : 3,5 sec (3,9 sec en mode Drift)