L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

1er RallyCircuit au Paul Ricard : un final 2016 en apothéose et en 136 photos

Pour sa première édition française, RallyCircuit a conclu la saison sportive 2016 du circuit Paul Ricard en beauté devant 12 000 spectateurs. L’épreuve, qui réunissait voitures modernes et VHC, a conquis les concurrents et le public.
Sébastien Loeb s’est imposé chez les modernes à bord d’une Citroën DS3 WRC du SLR (Sébastien Loeb Racing) et Erik Comas en VHC au volant d’une Lancia Stratos de 1974 (Team Milano Racing).
Ainsi, de la journée du Téléthon qui a impliqué l’ensemble des collaborateurs du site à RallyCircuit mis sur roues par Motor Events sous la direction d’Emma Clair-Dumont , le Paul Ricard vient de vivre une semaine des plus intenses, agrémentée de l’annonce du retour du Grand Prix de France F1 pour cinq ans au moins dans la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. En attendant, régalez-vous avec le diaporama des 136 photos de RallyCircuit, parfois surprenantes, réalisées par Raymond Papanti et Jean-Marie Farina.

Ce week-end, sur Plateau du Castellet, les vedettes du circuit Paul Ricard étaient des rallymen, Sébastien et Séverine Loeb en tête, lauréats du 1er RallyCircuit à bord de l’une des trois Citroën DS3 WRC qui trustent le podium, avec Muller et Durbec. Il convient également de saluer le travail accompli par les quelque 200 membres de l’organisation, dont de très nombreux bénévoles.

Un rallye au cœur du Paul Ricard, Erik Comas sur une Lancia Stratos…

Motor Events l’a fait en organisant, ce week-end, la première édition de RallyCircuit, sélectif pour la Coupe de France des Rallyes FFSA 2017.
Un vrai rallye compacté, avec tout de même 140 kilomètres d’épreuves spéciales chronométrées réparties en dix secteurs chronométrées – Circuit, Rallye, Grand Prix, Marathon 1 et Marathon 2, à accomplir chacun à deux reprises, le samedi jusqu’en nocturne puis le dimanche – où se sont mêlés équipages amateurs et professionnels à bord de petites autos mais aussi de WRC.

Des voitures modernes, du Groupe N dites de Série jusqu’aux World Rally Cars du championnat du monde, qui ont côtoyé les VHC (Voitures historiques de collection), dont une brochette de Porsche et un trio de Lancia Stratos de 1974 emmenées par la « Zenith » du Milano Racing de l’ex-pilote F1 Erik Comas, auteur de nombreux temps dans les spéciales qui l’on placé dans le Top dix des autos… modernes !

Sur la ligne d’arrivée : de Sébastien Loeb au débutant Antoine Leclerc

Sébastien Loeb (1er) , qui va enchaîner avec le Dakar, faisait équipe avec son épouse Séverine : « J’ai trouvé ça plutôt sympa. Cela nous a permis de nous retrouver avec les partenaires du Sébastien Loeb Racing et de se faire plaisir ensemble.
« La nuit c’était sympa. S’il fallait améliorer quelque chose, je dirais qu’il faudrait essayer de diminuer les temps d’attente très longs qui cassent un peu le rythme… »

Yvan Muller (2e) : « C’était une belle première où j’étais plus venu pour prendre du plaisir que pour chercher une performance absolue, même si nous n’avons pas traîné en route !
« Cette initiative doit être encouragée, car l’événement est bien conçu et bien fait. Une telle organisation n’est jamais parfaite, mais elle ne peut qu’aller dans le bon sens… »

Quentin Giordano (4e) : « J’ai eu beaucoup de chance de ne pas crever, j’ai touché de partout, à l’avant à l’arrière, et je termine avec un 2e temps scratch dans l’ultime chrono. C’était fun ! »

Thibault Durbec (3e) : « Évidemment heureux de terminer aux côtés des deux grands champions que sont Sébastien Loeb et Yvan Muller et sur le podium pour ma première course en WRC. Cela fait du bien après ma difficile fin au rallye du Var. »

Norman Nato (7e). Premier rallye du pilote GP2, dont l’auto était parée du N°17 et du #Forever Jules : « Nous avons atteint notre objectif, qui était de ne pas casser la voiture, de rejoindre la ligne d’arrivée et de se faire plaisir.
« Je me suis régalé et ce week-end restera pour moi vraiment très positif. Avec Thibault (De La Haye) nous avons vécu de belles journées entre amis et même un week-end familial. Que demander de plus !? »

Antoine Leclerc (8e), ex-pilote officiel en GT chez McLaren et Bentley, débutait lui aussi en rallye, ce qui ne l’a pas empêché de faire claquer un meilleur temps de la catégorie R5 (la plus petite de quatre roues motrices) dans la plus longue spéciale de ce dimanche : « Je suis satisfait, et avec Doumé (Dominique Saignoni) nous nous sommes régalés. J’ai même progressé au fil des kilomètres et cela me donne envie de revenir. L’an prochain, je serai là, c’est sûr ! »

Dans les coulisses du couple Beltoise-Gagick à RallyCircuit sur Automoto

 

Anthony Beltoise (9e), qui n’avait fait aucun roulage avec la Skoda avant le Shakedown de vendredi : « Nous avons passé un week-end exceptionnel et nous nous sommes éclatés ! Je me suis amélioré dans les notes, et si je ne sais pas si je ferai le Tour Auto 2017, en tout cas je viendrai à RallyCircuit !
« Je trouve que ce que les organisateurs ont réussi à faire est extraordinaire, le tracé n’était pas naturel mais les difficultés de pilotage « routier » étaient bien présentes, et passer du circuit école (Driving Center) à la piste de kart était surprenant… »
En janvier prochain, Jean-Pierre Gagick, le copilote d’Anthony, nous fera découvrir sur TF1, dans Automoto, les coulisses de leur RallyCircuit.

Manu Guigou (12e) et lauréat en deux roues motrices avec Valentin Salmon : « Mon avis sur RallyCircuit est plus que favorable. Se faire plaisir pendant tout un week-end de bagarres, car c’était une sacrée course, et s’amuser était notre ambition. Contrat rempli ! C’est un bel événement et je reviendrai en 2017. »

12 000 spectateurs satisfaits par ce coup d’essai

La réussite de RallyCircuit au Circuit Paul Ricard ne fait aucun doute.
Passés du baquet de copilote à celui de pilote, Daniel Elena et Mathieu Baumel, multiples champions du monde des rallyes et des rallyes-raids, étaient eux aussi venus se faire plaisir. Le monégasque avec la plus petite auto du plateau, une Simca Rallye 3 de 1978, et l’alpin a même avoué qu’il avait compris certaines choses qui l’inciteront à se montrer, à l’avenir, plus indulgent à l’égard de Nasser Al Attiyah.

Tant côté concurrents que public – 12000 spectateurs sont venus en famille assister aux deux journées de compétition -, la satisfaction était de mise, même si les premiers cités évoquaient la nécessité d’une évolution du marquage pour le roulage de nuit et les seconds des facilités d’accès afin d’aller plus rapidement d’une spéciale à l’autre.

 2017 :  17 événements du Paul Ricard pour 95 Euros maxi

Avec « Le Club », la saison 2017 du Circuit Paul Ricard vous tend les bras grâce à un abonnement qui vous coûtera au maximum 95 € pour assister à 17 événements – dont certains exclusivement réservés aux abonnés – et aux compétitions. Excepté le Bol d’Or.

Le calendrier des événements « Le Club » inclus dans le Pass Abonnement : 4 mars, Winter Series ; 13 et 14 mars, Test Days Blancpain GT Series ; 8 et 9 avril, Historic Tour (Evénement réservé aux abonnés, ERA) ; 15 et 16 avril, Sunday Ride Classic ; 6 et 7 mai, Hankook 24H Series (ERA) ; 27 et 28 mai, V de V Endurance Series ; 3 et 4 juin, Grand Prix Camions ; 10 et 11 juin International GT Open (ERA) ; 24 et 25 juin, Blancpain GT Series Endurance Cup ; 22 et 23 juillet, Ferrari Challenge ; 13 et 14 août, Evénement Vélo ; 26 et 27 août, 4 Heures du Castellet ELMS ; 9 et 10 septembre, Fun Cup (ERA) ; 7 octobre, Reebok Spartan Race ; 14 et 15 octobre, GT4 European Series ; 21 et 22 octobre, Dix Mille Tours ; 9 et 10 décembre, RallyCircuit.

Tarif Promo jusqu’au 31 décembre, 79 euros
Le contenu de l’abonnement : accès total à 17 événements ; badge d’accès personnel ; Car pass pour le véhicule ; remise de 10 % sur les activités de l’Xtrem-Park ; offres spéciales et cadeau exclusif.
En vente sur www.circuitpaulricard.com

Tous les classements du 1er RallyCircuit au circuit Paul Ricard

Jour 1 : Classement général scratch après les Epreuves Spéciales chronométrées 1 à 5.
1. LOEB Sébastien – LOEB Séverine (Citroën DS3 WRC ,A8W); 2. MULLER Yvan – LENEVEU Guy (Citroën DS3 WRC, A8W), à 57’’ ; 3. GIORDANO Quentin – ROUX Thomas (Peugeot 208 T16, R5), à 1’51’’1; 4. LO FIEGO Fabiano – ROCHE Romain (Ford Fiesta R5, R5), à 2’05’’9; 5. DURBEC Thibault – RENUCCI Jacques-Julien (Citroën DS3 WRC, A8W), à 2’07’’6; 6. LOPEZ Pepe – ROZADA Borja (Peugeot 208 T16, R5), à 2’19’’2 ; 7 NATO Norman- DE LA HAYE Thibault (Peugeot 207 Super 2000, A7S) à 2’52’’2 ; 8. LECLERC Antoine – SAVIGNONI Dominique (Peugeot 208 T16, R5), à 2’58’’3 ; 9. RIBERI Bruno – HAUT-LABOURDETTE Florian (Ford Fiesta R5, R5) à 3’12’’4 ; 10. BELTOISE Anthony – GAGICK Jean-Pierre (Skoda Fabia R5, R5), à 3’55’’1… 13. GUIGOU Emmanuel – SALMON Valentin (Renault Clio RS, R3), à 4’20’’3, 1ers Deux roues motrices.

Jour 2 : Classement général scratch après les Epreuves Spéciales chronométrées 6 à 10.
1. LOEB Sébastien-LOEB Séverine (Citroën DS3 WRC, A8W); 2. MULLER Yvan – LENEVEU Guy (Citroën DS3 WRC, A8W), à 1’48’’100; 3. DURBEC Thibault – RENUCCI Jacques-Julien (Citroën DS3 WRC, A8W), à 3’35’’700; 4. GIORDANO Quentin – ROUX Thomas (Peugeot 208 T16, R5), à 3’49’’ ; 5. LOPEZ Pepe – ROZADA Borja (Peugeot 208 T16, R5), à 4’07’’400 ; 6. LO FIEGO Fabiano – ROCHE Romain (Ford Fiesta R5, R5), à 4’15’’700 ; 7. NATO Norman – DE LA HAYE Thibault (Peugeot 207 Super 2000, A7S) à 5’12’’100 ; 8. LECLERC Antoine – SAVIGNONI Dominique (Peugeot 208 T16, R5), à 5’18’’400 ; 9. BELTOISE Anthony – GAGICK Jean-Pierre (Skoda Fabia R5, R5), à 6’24’’500 ; 10. VILLA Jean-Paul – GUIEU Christopher (Peugeot 207 Super 2000, A7S), à 8’03’’700…12. GUIGOU Emmanuel – SALMON Valentin (Renault Clio RS, R3), à 8’47’’700.

Les vainqueurs des Groupes
Groupe A/FA confondus : Sébastien LOEB/Severine LOEB
Gr. R : Quentin GIORDANO/Thomas ROUX
Gr. R5 : Quentin GIORDANO/Thomas ROUX
Gr. R3 : Emmanuel GUIGOU/Valentin SALMON
Gr. N/FN confondus : Stéphane SACOMAN/Floriane WAWRZINCZYK
Gr. GT : Nicolas et Claude VIALLETTE

Tous les lauréats de la Coupe de France des Rallyes

La manche de Coupe de France des Rallyes (Coefficient 3) disputée sur la seule journée de samedi, a été remportée par Quentin Giordano. Le pilote du team Sébastien Loeb Racing a devancé Fabiano Lo Fiego, et Norman Nato passé sans transition du GP2 au rallye, aux côtés de l’excellent jeune et déjà très expérimenté copilote Thibault De La Haye.

Groupe A/FA confondus: Norman NATO/Thibault DE LA HAYE
Gr. R: Quentin GIORDANO/Thomas ROUX
Gr. R5: Quentin GIORDANO/Thomas ROUX
Gr. R3: Mathieu ARZENO/Alexandre CORIA
Gr. N/FN confondus: Romain et Agathe BOUCHARD
Gr. F2/F2000: Serge LUBRANO/Alain CASPAR
Gr. GT: Laurent LACOMY/Emmanuel CHENE

Charles-Bernard ADREANI / @CBAdreani
Photos : Raymond PAPANTI et Jean-Marie FARINA

RallyCircuit-Paul Ricard en 136 images par Raymond Papanti et Jean-Marie Farina