L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Rallye – Présentation du « Touquet Pas de Calais »

L’antépénultième manche du Championnat de France des Rallyes se déroulera le weekend prochain sur les routes de la région touquettoise, réputées pour leur difficulté, les pièges qu’elles recèlent et les surprises qu’elles occasionnent chaque année. Dans toutes ses composantes (Championnats de France Pilotes et Team, Trophée BFGoodrich et Suzuki Rallye Cup FFSA), le suspense promet ainsi d’être au rendez-vous sur la Côte d’Opale !

Rallye du Touquet

L’organisation :

La phrase : « Pour pas mal de raisons, notamment liées à la conjoncture du moment ou encore à des difficultés d’ordre administratif, nous avons du dépenser beaucoup d’énergie pour mettre l’épreuve sur pied cette année. Plus encore que les autres années ce qui a aussi généré pas mal de stress mais aujourd’hui, maintenant que le ‘coup de feu’ est presque passé, nous sommes surtout contents d’avoir pu mettre en place un certain nombre de nouveautés qui offriront aux concurrents un formidable rallye ! Le plateau est vraiment de très belle facture… Je tiens à saluer plus particulièrement l’implication essentielle de l’hôtel Mercure du Touquet qui accueillera le rallye durant tout le weekend et celle, non moins importante, des commerçants de la ville qui nous apportent leur concours comme jamais ils ne l’avaient fait. La spéciale spectacle que les concurrents emprunteront à quatre reprises n’aurait, non plus, jamais pu voir le jour sans l’énorme travail de la société Lefrançois. L’évaluation des émissions de CO2 par l’agence Verteego est l’une des autres nouveautés majeures. Sous le soleil attendu en fin de semaine, si la météo dit vrai, on doit s’attendre au plus grand suspense dans toutes les catégories. Enfin, maintenant que les dès sont quasiment jetés, notre souhait le plus cher est que le weekend se passe dans les meilleures conditions sportives pour tous, et que le public pour lequel nous nous sommes énormément investis puisse apprécier la sixième manche du Championnat de France des Rallyes ! » Jean-Pierre Lengagne (Président du Comité d’Organisation)

Le championnat de France PILOTES et les principaux favoris

Principaux engagés en WRC: Henry (Team GPC Motorsport, Peugeot 206), Henry (Team FJ.com, Subaru Impreza), Barbé (Team GPC Motorsport, Peugeot 307), Brunson (Impreza), Tsjoen (Ford Focus), Barbara (Impreza).

Principaux engagés en Super 2000 : Canivenq (Team Barroso Yacco, 207), Maurin (Team Barroso Yacco, Peugeot 207), Robert (Team GPC Motorsport , Abarth Grande Punto), Lemonnier (207).

Analyse :

Plusieurs interrogations seront forcément levées dimanche prochain en début d’après-midi. Qui sera en tête du Championnat Pilotes ? Patrick Henry à la faveur d’une nouvelle victoire après celle acquise au Mont Blanc ? Guillaume Canivenq qui occupe aujourd’hui la tête du classement après un très bon début de saison ? La 49ème édition sera-t-elle l’apanage d’un pilotage belge, en l’occurrence Pieter Tsjoen qui présente l’auto la plus évoluée du plateau ? Eric Brunson, vainqueur en titre mais qui a peu roulé avec son Impreza WRC cette saison, réussira-t-il le doublé ? Sur des terrains à priori à la mesure de leurs montures, quel rôle les pilotes de Super 2000 tiendront-ils face à ceux des WRC ? La première apparition de Cédric Robert aux commandes du Super 2000 sera-t-elle concluante ?

Déclaration de Patrick Henry : « Nous sommes très contents d’être à nouveau au départ d’une manche du Championnat de France cette année ! Sur un rallye aussi difficile que celui-ci et vu le plateau de départ, tout me semble possible. Pieter Tsjoen semble disposer de la meilleure auto mais d’autres comme Eric Brunson ou Marc Barbé, mon équipier qui a très bien roulé au Mont Blanc, seront eux aussi dans le coup. Sans parler des pilotes de Super 2000 qui risquent de trouver un terrain à leur convenance. Surtout si les conditions météos sont difficiles. De notre côté, nous allons surtout essayer de marquer le plus de points possibles, pour mon compte personnel en Championnat Pilotes et pour GPC Motorsport en Championnat Team !»

Déclaration de Pierre Roché : « Clairement, je viens au Touquet pour gagner ! Pour une fois cette année, je connais ce rallye pour l’avoir déjà fait et le profil de ses routes s’apparente beaucoup à celui que je rencontre dans ma région (la Touraine, ndlr). En tous les cas, car il y a tout de même un sérieux ‘client’ en la personne de Pieter Tsjoen, si je ne gagne pas, j’espère faire la différence sur Patrick Henry. »

Déclaration de Eric Brunson : « J’aborde ce rallye avec beaucoup d’enthousiasme et de plaisir. Tout d’abord, évidemment, parce que la dernière édition reste pour moi un très grand souvenir ! Pour cette année, comme ce sera ma seule et unique apparition en Championnat de France, je vais essayer de faire au mieux tout en sachant que je manque de roulage avec la WRC… Ce ne sera donc sans doute pas facile. J’espère que le temps sera le plus délicat possible ce qui aurait pour nous l’avantage de ‘lisser’ les performances des autos. »

Déclaration de Guillaume Canivenq : « Il me tarde déjà de reconnaitre le parcours (interview réalisée avant leur ouverture, ndlr). Cela fait en effet cinq ans que je ne suis plus venu sur ce rallye. Tout ce que je garde en mémoire, c’est qu’il est très facile d’y faire une erreur tant les pièges sont nombreux. J’ai aussi hâte de me mesurer à Cédric (Robert, ndlr) qui nous a rejoints en Super 2000 et aux pilotes de WRC sur ce terrain si particulier. En tous les cas, je vais essayer de marquer le plus de points pour garder la tête du Championnat Pilotes et du Trophée BFGoodrich et permettre à mon équipe de prendre celle du Championnat Team ! »

Déclaration Cédric Robert : « Je suis très heureux qu’avec mes partenaires et le Team GPC Motorsport, nous ayons réussi à trouver une solution pour être au départ du Touquet au volant de la Punto Super 2000. J’ai essayé la voiture lundi dernier et vraiment je la trouve sympa à piloter et taillée pour un rallye comme celui-ci. A moi de bien l’exploiter ! Maintenant, il me reste une séance pour affiner le style de pilotage qui convient le mieux à cette auto. Je me vois bien finir sur le podium, histoire d’apporter un ‘max’ de points au Team GPC Motorsport. Et puis, je donne déjà rendez-vous à Guillaume Canivenq ! »

Le championnat de France TEAM

(* = pilotes nominés)

Team Barroso Yacco : Canivenq* (Peugeot 207 S2000, A7S), Maurin* (Peugeot 207 S2000, A7S)

Team FJ.com : Roché* (Subaru Impreza WRC, A8W), Civade* (Subaru Impreza, A8), Julie Galpin (Citroën C2 R2)

Team GPC Motorsport : Henry* (Peugeot 206 WRC, A8W), Barbé* (Peugeot 307 WRC, A8W), Robert* (Abarth Grande Punto S2000, A7S), Gaillard (Mitsubishi Lancer, N4)

Team 2HP Compétition : Hot* (Porsche 997 GT3, GT10), Paternot* (Subaru Impreza, N4), Meyer* (Subaru Impreza, N4)

Team MSR by GBI.com : Lescloupé* (Mitsubishi Lancer Evo8, N4), Deloy* (Renault Clio, N3), Matteï* (Peugeot 207 RC, R3), Brigaudeau (Peugeot 106 S16, F213)

Analyse :

Un point sépare les Team GPC Motorsport (redoutablement armé sur le coup) et Barroso Yacco en tête de la compétition réservée aux structures d’exploitation. Quant au Team MSR by GBI.com qui évoluera sur ses terres et présente également une équipe redoutable, il ne pointe qu’à quatre unités de GPC Motorsport. Enfin, même s’ils sont un peu plus loin au classement, les Teams FJ.com et 2HP Compétition paraissent eux aussi bien constitués. En clair, sur cette composante du Championnat aussi, la messe est loin d’être dite.

Déclaration de Mathieu Anne, coordinateur du Team MSR by GBI.com « Les infrastructures de MSR étant situées dans la Somme, le rallye du Touquet a une saveur particulière pour nous. Même si nous déplorons le forfait de Lionel Comole, nous comptons une nouvelle fois sur Pascal Lescloupé, notre métronome en groupe N et sur David Deloy, toujours aussi redoutable, et de plus en plus redouté, en deux litres groupe N. Loïc Mattéï qui a à peine plus de dix huit ans participera à son premier rallye en Championnat de France. Qui plus sur des routes assez éloignées de celles de sa Corse natale… Son objectif sera surtout d’apprendre. »

Le trophée BFGOODRICH

Principaux engagés : Les pilotes de Super 2000 cités plus haut + Guigou (Renault Clio R3), Amourette (Citroën C2 Super 1600), Civade (Team FJ.com, Impreza), Hot (Team 2HP Compétition, Porsche 997 GT3), Lescloupé (Team MSR by GBI.com, Mitsubishi Lancer Evo8), Paternot (Team 2HP Compétition, Impreza), Meyer (Team 2HP Compétition, Impreza), Barral (C2 R2 Max), Léandri (C2 R2), Deloy (Team MSR by GBI.com, Clio), Sirot (Peugeot 206 RC)…

Analyse :

Si les pilotes de Super 2000, emmenés par Guillaume Canivenq, semblent en bonne posture pour briller à nouveau, les débats semblent plus indécis pour les places d’honneur. Les pus en vue pour les convoiter seront sans nul doute Marc Amourette qui jouera à domicile ou presque, les fines lames du groupe N (Paternot, Lescloupé, Sirot, Meyer…) et évidemment Emmanuel Guigou, de retour sur la scène après sa grosse sortie du Mont Blanc.

Déclaration de Marc Amourette (voir aussi plus haut) : « Etant donné le plateau réuni, finir dans le top 10 serait déjà pour moi une très bonne opération. Pour cela, pas de doute, il faudra attaquer ! Mon objectif sera d’être devant Manu (Guigou, ndlr) et le plus près possible des Super 2000. Le rallye du Touquet me plait beaucoup et m’a jusqu’ici pas mal réussi, alors… »

Suzuki Rallye cup FFSA

Principaux engagés : Ancian, Durand, Schmitt, Campana, Monnin, Fostier, Perrin.

Analyse : A une manche du terme de la ‘Cup’, quatre pilotes sont encore en mesure d’enlever l’édition 2009 : Ancian, Durand, Schmitt et Campana. Mais un seul peut enlever la décision dès le Touquet : Jérémi Ancian… à condition de gagner !

Déclaration de Jérémi Ancian : « Je n’ai pas trop regardé le classement mais on m’a dit que si je gagnais au Touquet, c’est moi qui enlèverais la Suzuki Rallye Cup FFSA. Partant de là, je vais donc y aller pour jouer la victoire. En tous les cas, ce ne sera pas le moment de se relâcher. Je sais que ce rallye, que j’ai ouvert pour Lionel Comole l’an passé, a la réputation d’être truffé de pièges mais il y en a eu d’autres avant cette saison comme l’Alsace ou le Mont Blanc. Et ils nous ont plutôt bien réussi !»,

VOS RENDEZ-VOUS INTERNET

www.ffsa.org : en direct dès le vendredi 2 octobre après-midi avec les sujets de présentation, les réactions lors de la conférence de presse, les temps des spéciales, les communiqués après chaque spéciale et chaque étape.

www.ffsa.tv : dès l’arrivée de la première section de la première étape et jusque dans les jours suivants l’arrivée avec des résumés, des sujets magazine, des caméras embarquées…

Source : FFSA