L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Rallye WRC : La Belgique finalement au calendrier

Le Championnat du monde des rallyes FIA WRC doit, comme toutes les compétitions internationales, s’adapter à la situation. Une opportunité pour la Belgique, qui va enfin accueillir son premier rallye de niveau mondial dans le cadre du rallye d’Ypres.

Alors que la saison démarre la semaine prochaine du côté de Gap avec le Rallye Monte-Carlo, l’organisation du championnat du monde des rallyes FIA-WRC vient d’annoncer l’entrée du rallye d’Ypres, à une date à confirmer au courant du mois d’août. Une belle occasion pour les supporters de Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, équipage star de Hyundai Motorsport, qui vont enfin pouvoir admirer les performances de leurs champions à domicile. La Belgique avait déjà été programmée en mondial des rallyes à la fin de la saison dernière, mais la pandémie, alors que la seconde vague de coronavirus attaquait l’Europe, avait empêché la compétition.

La Belgique sera alors le 35ème pays accueillir le WRC depuis sa création, en 1973. Le rallye d’Ypres possède quant à lui une histoire un peu plus longue car il existe depuis 1965. Il a par ailleurs toujours été considéré comme l’un des rallyes les plus difficiles d’Europe, remporté en 2018 par Thierry Neuville, puis par le britannique Craig Breen en 2019 (l’édition 2020 n’a pas eu lieu). Même s’il n’était pas inscrit au calendrier du WRC, le rallye d’Ypres a toujours attiré des pilotes de niveau international, contents de venir faire une pige supplémentaire derrière le volant.

Rallye d’Ypres : une arrivée près de Spa-Francorchamps

Le rallye de Belgique 2021 se tiendra donc normalement sur trois jours, avec un parc d’assistance localisé sur la grande place historique de la ville d’Ypres. Il reprendra l’itinéraire prévu en 2020, avec des spéciales inédites, pour s’achever près de Spa-Francorchamps, autre lieu mythique du sport automobile en Belgique. « Ce rallye va être très attractif pour tous » indique Jona Siebel, directrice générale de WRC Promoter, le détenteur des droits commerciaux du championnat. « Ypres est une pierre angulaire du rallye européen depuis plus d’un demi-siècle et je me réjouis, après l’annulation regrettable de fin 2020, qu’il rejoigne le WRC. Ce sera incontestablement, pour les écuries comme pour les équipages, un nouveau défi. »

Il est vrai que le rallye d’Ypres est une épreuve asphalte redoutable, connue pour ses voies étroites et ses grands fossés. En ajoutant à cela une potentielle obscurité et une météo incertaine, même en plein été, il se peut que les participants doivent faire face à quelques surprises qui viendront pimenter les débats.

Le rallye de Grande Bretagne reporté en 2022

Le rallye de Belgique ne vient pas s’ajouter au calendrier mais arrive en remplacement d’une autre épreuve. Prévu initialement en août, le rallye de Grande Bretagne n’aura en effet pas lieu cette année. D’ordinaire organisé au Pays de Galles, il était cette fois-ci prévu en Irlande du Nord, mais la région a préféré reporter l’épreuve d’un an afin d’être sûr d’avoir les bons financements et les retours attendus.

« Il est vrai que le calendrier 2021 a été élaboré avec en toile de fond les défis posés par la pandémie de Covid-19 » indique Yves Matton, le directeur du rallye au sein de la FIA. « Bobby Willis et son équipe ont fait beaucoup d’efforts pour amener le WRC en Irlande du Nord et nous sommes très déçus qu’il n’y ait pas de rallye au Royaume-Uni cette année. »

De son côté Bob Willis, le promoteur du Rallye d’Irlande du Nord, se veut fataliste.  

« Tourism Northern Ireland reconnaît que l’organisation du Rallye d’Irlande du Nord en 2021 représente une opportunité positive de faire connaître la région au niveau mondial. Toutefois, le Covid-19 pourrait diminuer les avantages économiques que le WRC génère auprès des régions hôtes, et l’investissement ne serait pas à la hauteur de nos attentes en termes de retombées. Alors, nous devons accepter la situation, et nous concentrer sur nos discussions pour explorer les pistes possibles pour une édition 2022.« 

Aujourd’hui, l’accord de principe entre le promoteur du WRC et le Renties Ypres Rally Belgium est soumis à l’accord de la FIA et de l’ASN (autorité sportive nationale). Mais le fait que le promoteur du championnat ait communiqué sur le sujet semble indiquer que les choses soient bien engagées.

Didier LAURENT
Photo : ©DR.

Inscrivez-vous à la newsletter