" />Rallye Monte-Carlo 2020 : On prend les mêmes et… – Agenda Automobile
L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Rallye Monte-Carlo 2020 : On prend les mêmes et…

WRC 2020 Rallye Monte Carlo Toyota

Et… on fait autrement. Entre l’arrivée de nouveaux pilotes, le départ de Citroën Racing et l’introduction de nouveaux rallyes, le WRC se renouvelle d’une belle manière en 2020 à partir du 88e Rallye Monte-Carlo.

Le championnat du monde FIA-WRC existe depuis 1973. C’est donc sa 48ème saison qu’il entame ce jeudi soir, avec comme presque toujours, le mythique Rallye Monte-Carlo, 88e du nom. L’année 2020 est marquée par le départ-surprise de Citroën Racing, en fin de saison dernière, qui a été décidé selon le constructeur français suite à la démission de Sébastien Ogier. Les cartes ont donc été rebattues au sein des écuries.  

Et si le sextuple champion du monde, toujours accompagné de son fidèle copilote Julien Ingrassia, a quitté Citroën Racing car il n’était pas satisfait de sa monture, il n’en a pas pour autant terminé avec le rallye. Le pilote français s’est en effet offert la voiture championne de la saison passée, la Toyota Yaris WRC, alors pilotée par l’estonien Ott Tänak, champion du monde 2019.

Fait peu courant, Tänak a quitté l’équipe qui lui a offert son premier titre, suite à un désaccord avec Tommi Mäkinen, le patron de l’écurie. Il a rejoint les effectifs de Hyundai, aux côtés de Thierry Neuville, qui roule pour le constructeur coréen depuis 2014, et Sébastien Loeb, lui aussi parti de Citroën fin 2018, après avoir remporté le rallye d’Espagne.

Un mercato peu courant, mais qui constitue des équipes très fortes en noms sur le papier pour Hyundai, et un vrai nouveau challenge pour Ogier, qui sera secondé par des pilotes un peu moins expérimentés. En clair, Ogier pourrait jouer le titre Pilotes, et Hyundai serait plus à l’aide pour conserver son titre Constructeurs grâce à sa constitution d’équipe.

Trois nouveaux rallyes…

L’Australie –aucun rapport avec les incendies qui ont conduit à l’annulation de l’épreuve en novembre dernier – , le Tour de Corse et l’Espagne ont été écartés du calendrier 2020, au profit de la Nouvelle-Zélande et le Kenya. Ce sont deux épreuves mythiques qui font leur retour, mais aussi une inédite manche asphalte au Japon. Initialement, le programme 2020 prévoyait 14 manches, avec le Chili qui avait été incorporé l’an dernier. Mais l’épreuve a été annulée, sur recommandation de la FIA suite aux problèmes d’instabilité qui ont marqué le pays ces derniers mois, mais aussi, semble-t-il, pour des problèmes financiers rencontrés par le promoteur local.

Et… quatre pneus identiques

Le Rallye Monte-Carlo, c’est LE rallye où le pneu joue le plus grand rôle dans la saison. Chaque année, Michelin, qui fournit l’ensemble des écuries dans la catégorie WRC, y apporte quatre références différentes (gommes Soft, Super Soft, neige et cloutée), contre deux –parfois trois– sur les autres rallyes. Véritable allié du pilote, le pneu est l’un des rares éléments de la voiture à pouvoir faire la différence en termes de performance, alors que les conditions météorologiques et l’état des sols évoluent en permanence.

Au Monte-Carlo, il arrive fréquemment que les équipages quittent le parc d’assistance avec des températures positives et un soleil franc, mais évoluent sur du givre, de la neige voire de la glace dans les spéciales de montagne. Entre le passage des ouvreurs, plus de deux heures avant le départ, et le moment où les voitures s’élancent, les pistes peuvent être très différentes, rendant la stratégie pneumatique difficile à dessiner. C’est pour cette raison que les équipages embarquent presque toujours deux roues de secours afin de répondre à un maximum de configurations.

25 % du rallye renouvelé

Si le shakedown aura bien lieu sur la route de Garde, à Gap (Hautes Alpes, le mercredi après-midi), la direction de course a décidé de revenir en Principauté de Monaco pour la cérémonie officielle de départ, le jeudi après-midi. Toutefois, les festivités n’auront pas lieu sur la mythique Place du Casino, actuellement en travaux, mais sur le Port Hercule, non loin des yachts qui peuplent à l’année cet endroit majestueux.

Après un parcours de liaison effectué en partie de jour (premier départ à 17 heures), les équipages entreront alors dans leur bulle pour disputer les deux premières spéciales du rallye à la lumière de leurs puissantes rampes de phares. La première spéciale, Malijai/Puimichel, programmée à 20h38, n’avait plus été empruntée par les concurrents du Monte-Carlo depuis 1994. Ce qui veut dire qu’aucun des pilotes au départ de cette édition ne possède de notes sur ce tracé. Puis la seconde, la classique Bayon/Breziers, programmée à 22h26, sera parcourue avant de rejoindre le parc d’assistance, toujours situé à Gap.

Le vendredi, on retrouvera un programme de six spéciales (trois le matin, puis les trois mêmes l’après-midi) qui font toutes entre 20 et 21 km de longueur. Parmi elles, le chrono Saint Clément sur Durance-Freissinières, qui avait été parcouru de nuit en ouverture du rallye en 2019. Tracé sur le versant nord de la montagne, cette spéciale sera certainement enneigée, et les organisateurs s’attendent également à des précipitations sur ce secteur…

Le samedi, les concurrents se mesureront à deux reprises dans deux grandes classiques de l’épreuve (Saint-Léger Les Mélèzes/La Bâtie Neuve, puis La Bréole/Sélonnet, avant de mettre à nouveau le cap sur Monaco en vue de la préparation de la troisième et dernière boucle, qui aura lieu le dimanche matin avec le traditionnel passage du Col de Turini.

Au total, les concurrents devront parcourir un itinéraire de plus de 1 500 km, dont 304,28 km chronométrés au fil de 16 spéciales (contre 323,83 km en 2019). A noter que le tracé 2020 du Rallye Monte-Carlo a été renouvelé de 25 % en comparaison de celui de 2019, lequel avait déjà été modifié de 40 % par rapport à 2018.

Rendez-vous dimanche, sur l’Agenda de l’Automobile, pour les résultats de l’édition 2020 du Rallye Monte-Carlo !

Les équipes engagées en WRC, et leurs pilotes/pilotes au Monte-Carlo 2020

Hyundai Shell Mobis WRT : Hyundai i20 Coupe WRC

Ott Tänak / Martin Järveoja (EST)
Thierry Neuville / Nicolas Gilsoul (BEL)
Sébastien Loeb / Daniel Elena (FRA/MCO)
Kalle ROVANPERÄ / Jonne HALTTUNEN (FIN)

M-Sport WRT : Ford Fiesta WRC

Teemu Suninen / Jarmo Lehtinen (FIN)
Esapekka Lappi/Jane Ferme (FIN)
Gus Greensmith/ Elliott EDMONDSON (GB)

Toyota Gazoo Racing WRT : Toyota Yaris WRC

Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (FRA)
Elfyn Evans/Scott Martin (GB)
Takamoto KATSUTA /Daniel Barritt (JPN/GB)

Calendrier 2020 du Championnat du Monde des Rallyes WRC

DATES 2020 RALLYE
23 – 26 janvier Rallye Monte-Carlo
13 – 16 février  Rallye de Suède
12 – 15 mars  Rallye du Mexique
23 – 26 avril Rallye d’Argentine
21 – 24 mai Rallye du Portugal
04 – 07 juin Rallye de Sardaigne
16 – 19 juillet Rallye du Kenya
06 – 09 août Rallye de Finlande
03 – 06 septembre Rallye de Nouvelle-Zélande
24 – 27 septembre Rallye de Turquie
15 – 18 octobre Rallye d’Allemagne
29 oct. – 01 novembre Rallye de Grande-Bretagne
19 – 22 novembre  Rallye du Japon

Didier LAURENT

Articles Récents :

Inscrivez-vous à la newsletter