L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Finale internationale Clio Cup au Paul Ricard : le « Brexit » avant l’heure de Jack Young

Nicolas Milan couronné chez les frenchies et Jack Young sacré lors de la finale des finales en s’offrant un « Brexit » avant l’heure depuis la pole position. L’ultime rendez-vous de la saison sportive 2018 du circuit Paul Ricard, la Finale Internationale Clio Cup, a fait le plein avec une centaine de concurrents européens et même chinois. Mais pas seulement, car Renault Sport avait mis les petits plats dans les grands, avec un parrain de légende, Jean Ragnotti; une exceptionnelle exposition Renault Classic dans les stands; des animations; des essais routiers et des baptêmes de piste à bord de Clio Cup et de la nouvelle Mégane RS Trophy. Découvrez les photos de Raymond Papanti.

Malgré une météo automnale et quelques séances d’arrosage naturel, le week-end Renault de la Finale Internationale Clio Cup a fait le plein d’enthousiasme sur le Circuit Paul Ricardde 5,822 km. Une centaine de pilotes et un public de passionnés ont profité du dernier rendez-vous sportif de l’année sur le Plateau du Castellet pour livrer les ultimes batailles des Renault Clio Cup France, Espagne, Italie, Europe Centrale, Royaume-Uni et Chine, et profiter de l’ambiance des paddocks.

Clio Cup France : Nicolas Milan au finish

En Clio Cup France, ce 6e rendez-vous de l’année avait vu arriver Benoît Castagne (Raiwoit Racing) en tête du classement provisoire, mais c’est finalement Nicolas Milan (Milan Compétition) qui a succédé à Marc Guillot.

En piste, les Renault Clio Cup s’en donnaient à cœur joie, parfois sans retenue, portières contre portières et même un peu plus jusqu’à terminer leurs prestations dans les échappatoires voire sur le toit… Il est vrai que la 4e génération de l’agile petite berline construite à Dieppe chez Alpine accuse tout juste une tonne sur la balance, est dotée d’un moteur 4 cylindres 1.6 Turbo de 220 chevaux associé à une boîte de vitesses séquentielle à six rapports, et qu’elle bénéficie d’un kit aérodynamique, de suspensions ZF Race Engineering réglables et de freins Brembo.

Adeline Prudent parmi les 39 pilotes de l’ultime affrontement

Charles-Bernard Adreani #CBAdreani Agenda-Automobile.com Agenda de l'automobile www.FranceRacing.fr France Racing…

Publiée par CBAdreani Full Throttle sur Samedi 3 novembre 2018

Pour l’ultime affrontement de la Finale Internationale qui clôturait le week-end, les 39 meilleurs pilotes issus de tous les championnats étaient réunis sur la grille de départ : allemands, autrichiens, britanniques, chinois, espagnols, français, hollandais, italiens, polonais, slovènes et suisses. Et l’on notait, parmi eux, la présence de la seule femme pilote, la française Adeline Prudent.

Du côté des stands aussi, il y avait de quoi rêver avec une exceptionnelle exposition, mise sur roues par Renault Classic, d’une quinzaine de modèles historiques de compétition des années 1969 à 2013, avec en point d’orgue l’animation F1
Virtual Reality Experience chez Renault Sport Formula One Team, où nombreux sont celles et ceux à s’être essayés au changement de roues d’une Formule 1.

L'expo Renault Classic !Charles-Bernard Adreani #CBAdreani Agenda-Automobile.com Agenda de l'automobile…

Publiée par CBAdreani Full Throttle sur Dimanche 4 novembre 2018

Jean Ragnotti : « Mon podium… R5 Alpine, R11 Turbo et Clio ! »

Vedette incontestée de ce week-end de sport auto dédié au Losange, Jean Ragnotti, pilote et rallyman de légende, ne boudait pas son plaisir : «J’étais là (le 19 avril 1970) le jour de l’inauguration du circuit Paul Ricard, et j’ai beaucoup de souvenirs ici. L’exposition réalisée par Renault Classic est superbe, et j’ai un petit faible à l’égard de la Renault 8 Gordini de 1967 qui était un produit très intéressant pour apprendre à piloter. L’arrivée de l’électronique a apporté un plus très important aux automobiles ; j’ai conduit les nouvelles Mégane et Clio RS qui marchent très fort, tiennent bien la route, la sécurité active et passive est très importante, et ces voitures sont beaucoup moins piégeuses que celles d’il y a 40 à 50 ans.»

Et Jean Ragnotti de dresser le podium de ses autos de course préférées : «Sur la plus haute marche, je place la Renault 5 Alpine Groupe 2 avec laquelle j’ai terminé 2e du Rallye Monte-Carlo 1978 et remporté le Championnat de France des Rallyes 1980 ; en deuxième position ex-aequo, il y a la Renault 11 Turbo qui nous a apporté de super résultats en 1986-87 ainsi que les trois années R5 Turbo (1988-90) ; enfin, la 3e place revient aux années Clio, de 1991 à 1995, elles étaient très spectaculaires pour des tractions et avec elles nous avons gagné beaucoup de rallyes!»

Charles-Bernard Adreani #CBAdreani Agenda-Automobile.com Agenda de l'automobile www.France-Racing.com France Racing…

Publiée par CBAdreani Full Throttle sur Samedi 3 novembre 2018

Les podiums de la Finale Internationale Clio Cup au Circuit Paul Ricard

Course 1 Clio Cup France – Espagne : 1. David Pouget (France, GPA Racing), 12 tours en 29’420’’646/1000e ; 2. Dorian Guldenfels (France, GPA Racing), à 2’’003 ; 3. Nicolas Milan (France, Nicolas Milan) à 2’’303. Meilleur tour, David Pajot (France, Vic’ Team) en 2’27’’042 à 142,5km/h.

Course 2 Clio Cup France – Espagne : 1. Dorian Guldenfels (France, GPA Racing), 12 tours en 29’40’’543 et meilleur tour en 2’26’’586 à 142,9km/h ; 2. Pierre-Etienne Chaumat (France, TB2S), à 0’’733 ; 3. Thibaut Bossy (France TB2S), à 1’422.

Course 1 Clio Cup Italie – Chine : 1. Botsjan Avbelj (Slovénie, Lema Racing), 8 tours en 34’10’’113 ; 2. Felice Jelmini (Italie, Composit Motorsport), à 0’’542 et meilleur tour en 2’27’’207 à 142,3km/h ; 3. Luca Rangoni (Italie, EsseCorse), à 1’’458.

Course 2 Clio Cup Italie – Chine : 1. Botsjan Avbelj (Slovénie, Lema Racing), 11 tours en 27’30’’207 et meilleur tour en 2’27’’963 à 141,6km/h ; 2. Felice Jelmini (Italie, Composit Motorsport), à 134/1000e ; 3. Simone Di Luca (Italie, Faro Racing), à 1’’282.

Course 1 Clio Cup Europe Centrale – Royaume-Uni : 1. Max Coates (Grande-Bretagne, Team Coates), 8 tours en 20’06’’858 ; 2. Kevin Hilgenhovel (Allemagne, ETH Tuning), à 933/1000e ; 3. Albert Legutko (Pologne, Albert Legutko), à 1’850. Meilleur tour, Jack Young (Grande-Bretagne, MRM Racing) en 2’28’’107 à 141,5km/h.

Course 2 Clio Cup Europe Centrale – Royaume-Uni : 1. Jack Young (Grande-Bretagne, MRM Racing), 13 tours en 32’02’’577 et meilleur tour en 2’27’’005 à 142,5km/h ; 2. Max Coates (Grande-Bretagne, Team Coates), à 2’’776 ; 3. Kevin Hilgenhövel (Allemagne, ETH Tuning), à 18’’531.

Finale Internationale Renault Clio Cup : 1. Jack Young (Grande-Bretagne, MRM Racing), 10 tours; 2. Max Coates (Grande-Bretagne, Team Coates), à 1 »364; 3. Benoît Castagne (France, Raiwoit Racing), à 2 »354.

Prochain rendez-vous sur le Plateau du Castellet : samedi 1er décembre, 10ème édition du Téléthon du Circuit Paul Ricard.

Lire aussi : 17 Novembre 2018…

Charles-Bernard ADREANI
Photos Raymond PAPANTI

Slideshow Finale Internationale Clio Cup by Raymond Papanti

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire