L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Singer s’occupe de la Porsche 930 avec ce restomod

Singer, le spécialiste du luxe basé en Californie, présente la première Porsche 911 Cabriolet réinventée avec ce restomod. En réponse aux demandes des propriétaires, Singer s’est donc attelé à la Porsche 911 type 964 avec ce cabriolet. La Porsche 964 sert de base (!!!) mais le look est bien celui de la génération d’avant, la 930 ! Les sociétés impliquées dans les restomods, nous avions rencontré Daydream au Salon Top Marques de Monaco cette année.

Singer dévoile son restomod sur base de Porsche 964

Sur la base de son étude Turbo, Singer affirme qu’elle célèbre l’emblématique Porsche 930 avec cet exemplaire qui sera construit pour un client chanceux. Rob Dickinson, fondateur et président exécutif de la société, a déclaré qu’il s’agissait de la première fois qu’une voiture décapotable était construite.

« La première Porsche, la Sport 356/1 connue sous le nom de « Numéro 1″, était un cabriolet. Et, depuis lors, le glamour des voitures hautes performances à toit ouvert fait partie de l’histoire », a déclaré M. Dickinson. « Je voulais depuis longtemps célébrer cette partie de l’héritage de Porsche chez Singer et le faire dans le cadre de notre étude Turbo récemment annoncée semble être un point de départ idéal. »

Une œuvre d’art signé Singer

La carrosserie est fabriquée en fibre de carbone et les lignes de la carrosserie ont été optimisées pour la performance. Naturellement, le matériau léger réduit le poids du véhicule tout en augmentant sa rigidité, et il a été fini en rouge Cadiz.

La voiture est propulsée par une nouvelle évolution du flat-six refroidi par air « Mezger ». D’une cylindrée de 3,8 litres, il est équipé de deux turbocompresseurs avec wastegates électriques et intercoolers intermédiaires air-eau sur mesure montés dans le collecteur d’admission.

À la demande de son nouveau propriétaire, le moteur développe 510 ch, qui sont transmis aux roues arrière par l’intermédiaire d’une transmission manuelle à six vitesses.

Mais Singer s’empresse d’ajouter que, si le client le souhaite, les quatre roues peuvent être motorisées. Le préparateur affirme également que ses clients peuvent opter pour un modèle prêt pour la piste. Son moteur se prête bien à la transformation et il peut être dégradé à 450 ch pour privilégier le confort.

En travaillant avec ses clients pour tout régler, de l’amortissement aux performances des freins, en passant par le système de contrôle de la traction, Singer s’efforce de créer exactement l’expérience qu’ils souhaitent.
Naturellement, cela n’est pas bon marché et, bien que Singer n’ait pas révélé le prix de ce modèle, elle précise que les prix sont spécifiques à chaque véhicule et dépendent du nombre de souhaits que le propriétaire veut réaliser.

« Notre objectif avec l’étude Turbo est de distiller l’incroyable sensation de la première « supercar » de Porsche tout en réimaginant ses performances et son raffinement », a déclaré Dicknson. « Nous sommes ravis que les propriétaires puissent désormais choisir de profiter de ces caractéristiques avec le toit ouvert. »