L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Téléphone au volant : le permis de conduire peut être suspendu

telephone au volant suspension permis france 2020

Une nouvelle mesure restrictive s’abat sur l’usage du téléphone au volant : il devient un facteur aggravant pouvant aboutir à un permis suspendu lorsqu’une autre infraction est constatée.

Voilà de quoi nous passer l’envie de prendre notre téléphone au volant : son usage, additionné à une autre infraction, entraînera une rétention du permis de conduire durant 72 heures, le temps pour le préfet de décider s’il suspend le permis du contrevenant.

Cette suspension pourra atteindre jusqu’à six mois, et même un an en cas de circonstances aggravantes comme un accident, la conduite en état d’ébriété ou en ayant fait l’usage de stupéfiants.Voilà de quoi passer l’envie de prendre son téléphone dans sa main pour consulter ses messages ou répondre à un coup de fil, sans passer par l’équipement embarqué de sa voiture, ou d’un kit mains libres homologué.

Pour l’instant, il faudra donc se faire prendre pour une autre infraction au code de la route pour voir son permis suspendu : si, en consultant vos mails, vous grillez un feu, ou si vous oubliez votre clignotant, vous pourrez donc perdre votre permis.

Pour ou contre les sanctions sur l’usage du téléphone au volant ?

Si la mesure peut paraître excessive, elle a pour but de punir sévèrement les comportements dangereux au volant. Elle pénalisera surtout les grands rouleurs qui sillonnent constamment les routes et qui se sentiront encore plus épiés. De l’autre côté, cette décision ramènera à la raison les usagers qui n’arrivent pas à contenir leur pulsion immodérée de vérifier constamment leurs notifications en permanence.

L’usage seul du téléphone au volant, qu’il soit à la main ou à l’oreille, revient toujours à une amende de 135 euros et de la perte de trois points sur son permis de conduire mais il se pourrait que cette nouvelle règle s’élargisse et se durcisse dans les années à venir, au nom de la Sécurité Routière. Faut-il se réjouir d’une telle décision, ou n’entraînera-t-elle pas une augmentation de conducteurs continuant à rouler malgré leur permis suspendu suite à l’usage de leur téléphone ? Vous avez la parole. Nous parlions justement des suspensions du permis de conduire dans notre article, à redécouvrir en cliquant ici.

L’Agenda de l’Automobile

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter