L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Les ventes de janvier confirment un changement d’habitudes

Dieselgate, écologie, prix des carburants : les consommateurs ont été touchés de plein fouet par les événements de ces dernières années. Cela se traduit par un changement dans les mentalités, et les ventes de véhicules en janvier 2019 semblent confirmer cette tendance.

Les récentes publications des immatriculations pour le mois de janvier 2019 confirment une tendance que nous avions déjà aperçue sur 2018 : les SUV ont toujours la cote, tandis que les parts de ventes de véhicules Diesel continuent de fondre.

Les SUV affichent une part de marché grandissante, avec 38% d’immatriculations sur les ventes de véhicules en janvier 2019. Cela se traduit par un top 10 de véhicules vendus dominé par ces voitures surélevées : 3008, Captur, 2008, C3 Aircross et Duster sont en tête des ventes et seront rejoints par de nouvelles silhouettes en cours d’année. En effet, la DS 3 Crossback et le C5 Aircross, que nous avons essayé, vont venir grossir les rangs d’une offre qui commence à être à saturation.

Le Diesel mis à mal par l’opinion

ventes de véhicules en janvier 2019

Ces ventes de véhicules en janvier 2019 sur le mois de janvier confirment une nette baisse du volume d’immatriculations de véhicules Diesel, avec seulement 34% de parts de marché : il y a seulement 7 ans, les moteurs Diesel représentaient 73% des volumes produits. Entre temps, le scandale sur l’existence programmes faussant les mesures de pollution dans le cadre des homologations a fait changer d’avis l’opinion public, qui se tourne désormais vers des moteurs essence suralimentés.

2019 marque aussi l’arrêt de la prime à la casse pour les véhicules Diesel, encourageant les acheteurs à se tourner vers des modèles essence, alors même que le prix du gazole est au même niveau que le sans-plomb : finalement, le Diesel ne se réserve plus qu’aux gros rouleurs. Les flottes d’entreprise s’intéressent aussi à l’essence, dont la TVA est déductible sur le sans plomb, comme sur le gazole, depuis la Loi de Finances 2017.

Mais l’offre électrique continue aussi à gagner en visibilité grâce à une prise de conscience globale et à une amélioration des technologies. De ce fait, les voitures électriques arrivent à 1,97% de parts de marché sur les ventes de véhicules en janvier 2019, soit le double à la même période l’an dernier, avec la Renault Zoé en tête, tandis que la nouvelle Nissan Leaf, pourtant plus récente, affiche 340 immatriculations.

Lire aussi : Histovec augmente la transparence des ventes de véhicules d’occasion

L’Agenda de l’Automobile

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire