L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Venturi – Des défis et 487 km/h

La marque VENTURI s’est tournée, depuis 2001, vers le domaine du véhicule électrique et cela se traduira, début janvier, dans la région de la Sarthe, par la mise en production, en série, du Citroën Berlingo « Powered by Venturi ». Entre temps, d’autres évènements viendront prendre place.

487 km/h pour commencer

110 ans après avoir été le premier véhicule toutes motorisations confondues à dépasser les 100 km/h (105,88 km/h Avril 1899), la Venturi « Jamais Contente » s’est élancée sur le mythique lac salé de Bonneville en Utah pour atteindre 487 km/h, record jamais réalisé pour un véhicule électrique qui plus est à hydrogène (pile à combustible).

Le 25 Septembre 2009, les chronométreurs de l’USAC (United States Auto Club), ont enregistré ces deux records mondiaux, sur 1 mile et 1 km soit respectivement une vitesse de 487,43 km/h et 487,67 km/h (vitesse moyenne sur 1 mile et 1 km dans les deux sens, sous réserve d’homologation de la FIA).

La Venturi Jamais Contente, surnommée la Venturi « Buckeye Bullet » aux États-Unis, est un véhicule électrique de record de 750 cv développé en partenariat avec l’Université d’Etat de l’Ohio (OSU). Cette démarche s’inscrit dans un programme de 3 ans durant lesquels Venturi s’attaquera en 2010 et 2011 à d’autres records et établira de nouvelles références dans le domaine du véhicule électrique haute performance.

Voir le site ici.Venturi-jamais-contente

Les défis à venir :

VENTURI « SHANGHAI TO PARIS »

Près de 80 ans après la fabuleuse épopée inachevée de la Croisière Jaune d’André Citroën, Venturi effectuera le voyage retour, de Shanghai à Paris en véhicule électrique.

Cette deuxième Mission des Venturi Global Challenges est programmée pour Mai 2010. Elle a pour objectif d’établir un nouveau record d’endurance pour un véhicule électrique de série ainsi que de démontrer la fiabilité des véhicules électriques conçus par Venturi.

Du désert de Gobi aux montagnes Kazakhes, c’est un difficile itinéraire de près de 14.000 kilomètres à travers la Chine, le Kazakhstan, la Russie, l’Ukraine, la Pologne, la République Tchèque, l’Allemagne et enfin la France que devront affronter ce véhicule et son équipage.

VENTURI « ANTARCTICA »

Proposée par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco à la suite de son expédition en Antarctique, cette mission consiste en la conception d’un véhicule propre capable d’opérer dans les conditions climatiques extrêmes de l’Antarctique.

La Station « Princess Elisabeth » est la 1ère station en Antarctique à être entièrement alimentée par des énergies renouvelables. C’est en collaboration avec Alain Hubert, Président de l’International Polar Foundation, que sera expérimentée la « Venturi Antarctica » où elle servira aux déplacements des scientifiques sur leurs différents sites de recherches.

Cette mission est également un clin d’œil à l’explorateur Sir Ernest Henry Shackleton qui est le premier à avoir apporté, il y maintenant un siècle, une automobile sur ce continent. Le véhicule avait en son temps instantanément gelé sur place.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=xIyzQ-p2bLc[/youtube]