L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Volvo XC 90: Plus haut de gamme, moins européen

Volvo renouvelle avec brio son XC 90, qui pose la première pierre d’une nouvelle génération de modèles. Développé sur la base d’une plateforme technique de dernière génération, le XC 90 fait également le plein de nouveautés technologiques et enfonce le clou de la recherche absolue de sécurité, le cheval de bataille de la marque.

 Volvo XC90

Volvo XC90Mais en France et même en Europe, on n’en croisera pas souvent. Avec 4,95 m de longueur, contre 4,80 m pour l’actuel, le nouveau XC 90 s’éloigne des prérogatives des automobilistes français. Sept places de série, un vrai espace pour deux passagers au troisième rang (à condition qu’ils ne fassent pas plus de 1,70 m de hauteur) et un coffre de bonne contenance dans toutes les configurations (de 204 à près de 1 900 litres), le nouveau XC 90 vise haut. Et loin. Plutôt de l’autre côté de l’Atlantique mais aussi en Chine, siège de son propriétaire, Geely, là où la clientèle a des besoins, des moyens et des envies différentes. En revanche, il pèse 200 kg de moins : c’est une des prouesses de la nouvelle plateforme modulable que Volvo appelle SPA et qui, selon le constructeur, permet également de mieux répartir les masses.

D’inspiration germanique –un mélange de BMW X5, Audi Q7, Porsche Cayenne ou Volkswagen Touareg apparaît selon les angles-, le XC 90 arbore une calandre massive qui intègre le nouveau logo de la marque. C’est cette signature que nous verrons sur les prochains modèles, plutôt ostentatoire mais élégante, et qui met en avant le style de Volvo avec fierté.

Dessiné et sculpté avec goût, le XC90 est doté d’un taux de pénétration dans l’air (Cx) de 0,30, ce qui se situe dans une bonne moyenne. Sérieusement construit, il dégage un sentiment de solidité et de sérieux.

[nextpage title= »Equipement »]

Volvo XC 90: Equipement high-tech, sécurité au top


Volvo XC90Plus aucun mort dans une Volvo à l’horizon 2020
 : telle est la promesse de la marque, ou plutôt la tendance vers laquelle elle veut tendre grâce à différents équipements qui doivent éviter ou rendre plus douces les collisions entre les véhicules. Pour cela, la marque place ce qui se fait de mieux en termes de sécurité passive et active dans son XC 90, porte drapeau à la technologie de haut niveau. Evolution du City Safety, le système qui permet de stopper net à l’approche d’un obstacle (à condition de ne pas dépasser les 30 km/h), sait maintenant reconnaître la présence d’un piéton, d’un cycliste ou d’un autre véhicule dans son environnement, notamment à une intersection. Autre première mondiale, le Safe Positionning. En cas de sortie de route, le véhicule détecte la situation et resserre les ceintures de sécurité avant pour maintenir les passagers, comme le faisait déjà le système présafe de Mercedes.Volvo XC90 Mais Volvo ajoute une fonction au dispositif : pour éviter de blesser la colonne vertébrale, un système d’absorption d’énergie entre la surface du siège et son armature amortit les forces verticales qui peuvent s’exercer quand le véhicule atterrit violemment sur un terrain accidenté. Cette solution permet de réduire d’un tiers la force verticale aux places avant, et protège des blessures à la colonne vertébrale, selon Volvo.

D’autres fonctions, comme le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction embouteillage (la voiture gère seule accélérateur, frein et même direction), le détecteur d’angle mort dans les rétroviseurs ou encore la lecture des panneaux de signalisation afin de les afficher au tableau de bord sont également disponibles et font du XC 90 le modèle le plus technologique fabriqué par Volvo.

[nextpage title= »Intérieur »]

Volvo XC 90: Intérieur haut de gamme

Volvo XC90Cuir tendu jusque sur la planche de bord, bon espace vital à tous les rangs avec une climatisation quadri-zones ainsi qu’une sono incroyable (en option, 1 400 w et 19 haut-parleurs aux dômes d’aluminium et de Kevlar de la marque britannique Bowers & et Wilkins) sont les attributs qui seront remarqués en premier lieu par les occupants. Mais c’est le conducteur qui sera le plus impressionné par l’armada technologique qui s’offre à lui en s’installant au volant. Un peu comme à bord du modèle californien 100 % électrique Tesla Model S, la console centrale accueille une tablette tactile qui contrôle toutes les fonctions du véhicule, ou presque. Volvo XC90Le tableau de bord est quant à lui entièrement numérique, et le XC 90 est également doté d’un affichage tête haute, dans le pare-brise. L’ensemble est complété par des commandes au volant qui permettent au conducteur de quitter la route des yeux le moins souvent possible. Le contenu numérique de la tablette est également optimisé et offre une gamme d’avantages et de services supplémentaires, tels que des applications Cloud intégrées pour la musique en streaming, ou l’application intégrée Park and Pay (« se garer et payer »), ainsi que la possibilité d’utiliser les appareils Apple iOS à partir de l’écran tactile. Volvo a joué à fond la carte de la technologie en offrant un maximum de fonctions, dont certaines ne seront peut-être pas fréquemment utilisées, mais elles ont le méritent d’exister.

[nextpage title= »Motorisation »]

Volvo XC 90: Moteur 4 cylindres pour tout le monde

Essence ou diesel, hybride rechargeable, la gamme du XC 90 se décline autour d’un moteur à quatre cylindres de 2.0 de cylindrée, tantôt agrémenté d’un turbo ou de deux turbos, ou encore d’un turbo + un compresseur, ainsi qu’un moteur électrique pour la version hybride rechargeable, laquelle culminera en puissance cumulée à 400 ch (version T8, 320 ch sur les roues avant et 80 ch via le moteur électrique sur le train arrière), lequel qui ne devrait rejetter selon Volvo que 60 g de cO2 par kilomètre en moyenne, et permettre à son utilisateur de parcourir 40 km en tout électrique. Les versions préférées des français devraient néanmoins plutôt être les deux diesel, d’une part le D4 (190 ch pour 5 litres aux cent seulement) et d’une autre le D5 (225 ch et 5,8 l/100 km).

Volvo XC90

Bilan

Icône en devenir, bien construit et élégant, le Volvo XC90 entre dans la cour des grands, et n’a pas grand chose à envier aux BMW X5 ou Porsche Cayenne, si ce n’est une clientèle plus nombreuse. Ces nouvelles mensurations l’adressent désormais encore plus à une clientèle non européenne, mais il offre des prestations tout à fait séduisantes. Et si Volvo compte davantage faire de l’image que du volume avec le XC 90 sur le sol français, il convient d’admettre qu’il se pose en excellente alternative à ses concurrents allemands. Ses tarifs ne sont pas encore totalement connus, mais ils seront de toute évidence élevés, car même si la version d’entrée de gamme diesel –D4 à deux roues motrices- est proposée à un tarif contenu à 49 900 euros, la série D5 225 ch First Edition, richement dotée et limitée à 1 927 exemplaires (année de naissance de la marque), exclusivement vendue sur internet à compter du 3 septembre, s’affiche quant à elle à 91 800 euros. Les premières livraisons auront lieu début 2015.

[nextpage title= »Les plus et les moins »]

Les plus

-Technologie avancée

-Qualité de construction

-Equipements de sécurité

Les moins

-Dimensions extérieures

-Tarifs forcément nettement plus hauts que ceux de l’ancien modèle

-Véhicule peu adapté au marché français

[nextpage title= »Photos »]

Texte: Didier Laurent 

Photos: Hunsicker/ACE Team

Inscrivez-vous à la newsletter