L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

ESSAI Citroën C5 AIRCROSS : nouveau look pour se relancer

La star des SUV, la Peugeot 3008, doit en partie son succès à son look. Du coup, chez Citroën, il a été décidé de muscler le design du C5 Aircross aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Sera-ce suffisant ?

C5 Aircross conserve son confort et sa modularité

Une des forces du C5 Aircross, c’est son confort. Les suspensions à butées hydrauliques progressives, exclusivité de Citroën, filtrent les imperfections de la route et assurent un confort étonnant. Mais il faut bien avoir en tête que si vous haussez le rythme sur des petites routes, comme celles de notre essai, vous comprendrez vite que la prise de roulis va nuire à la précision de conduite. Il est dommage de ne pas avoir de suspension pilotée qui permettrait dans ce cas de « limiter » les débattements. 

On retrouve ce qui avait fait le succès, en leur temps, des monospaces : C5 Aircross est le seul SUV du segment à offrir 3 sièges arrières individuels, inclinables et escamotables. En prime, les sièges sont coulissants et cela permet de faire varier le volume du coffre de 580 à 720 litres en version thermique et de 460 à 600 sur la version hybride rechargeable que vous avons testée. 

Un nouveau look pour le C5 Aircross

Le C5 Aircross s’affirme avec son nouveau look. La face avant reçoit de nouveaux phares et un nouveau logo : les chevrons, qui sont maintenant noir laqués, prennent leur indépendance et se détachent de l’éclairage diurne (contrairement aux autres modèles de la gamme).  La signature lumineuse à LED en « V » reçoit un effet 3D au travers de « touches de piano ». De fait, les projecteurs LED se font plus discrets en devenant plus foncés et en se « fondant » dans la la calandre noire brillante. Comme chez BMW, on découvre des écopes latérales ouvertes et fonctionnelles, qui permettent d’améliorer l’aérodynamisme. Enfin, un nouveau sabot de protection fait son apparition.

De profil, on retrouve le dessin assez « vertical » et le capot haut et horizontal. On conserve l’aspect « flottant » du pavillon. La garde au sol de 230 millimètres et les protection latérale incluant les Airbump et les passages de roues, achèvent de donner au C5 Aircross un look de baroudeur. 

A l’arrière, les feux sont désormais « structurés »  et offrent une nouvelle signature lumineuse à LED tridimensionnelle, sans changer de taille. 

Enfin, C5 Aircross reçoit une nouvelle teinte Bleu Eclipse, qui passe du bleu foncé au noir selon la lumière extérieure.

Un nouvel intérieur pour le C5 Aircross

Citroën a souhaité faire monter en gamme son SUV. Pour y arriver, la marque mise sur une nouvelle tablette tactile de 10 pouces qui est posée sur la planche de bord. Plus grande, elle se veut plus ergonomie en accueillant les commandes de climatisation. A l’usage, je reste persuadé que rien n’est mieux que quelques « vieux » boutons… Les aérateurs se situent désormais en dessous de l’écran.

Le conducteur a sous ses yeux un combiné numérique de 12,3 pouces entièrement personnalisable : affichage de la navigation, des aides à la conduite, des flux de fonctionnement du moteur hybride etc. 

Pour parfaire encore le confort, vous pourrez vous assoir sur une nouvelle génération des sièges déjà présents sur C4 et C5 X. Ils peuvent être, pour les  conducteur et passager avant, chauffants et massants.

Enfin, une nouvelle console centrale haute et large fait son apparition avec un décor tissu effet cuir noir habillé d’un liseré chromé. Le levier de vitesse disparaît au profit du « e-Toggle »  qui met à disposition un sélecteur de modes de conduite qui comprend  les modes de conduite souhaité (Electric, Hybrid ou Sport). 2 ports USB et une recharge sans fil pour smartphone, fonctionnant par induction, complètent la panoplie. 

Au volant 

C’est la version hybride qui a retenu notre attention. Citroën mise sur une solution bien connue avec un moteur essence de 180 chevaux et une batterie de 80 kW, pour un total combiné de 225 chevaux. Ainsi paré, notre C5 Aircross peut parcourir 55 kilomètres en mode 100% électrique et pointer à 135 km/h toujours dans ce mode. Pour l’autonomie, nous avons enregistré un encouragent 45 kilomètres. Sur le parcours, à la fois routier et vallonné, en direction de Gréolières depuis les hauteurs de Cannes, nous avons constaté une consommation de 6,7 litres en moyenne. 

La boite automatique ë-EAT à 8 rapports complète agréablement le tableau, même si dans certaines situations (relances dans un rond-point par exemple), on aimerait un peu plus de réactivité. 

Avis C5 Aircross

Citroën conserve les atouts du C5 Aircross (confort et modularité) et leur ajoute un design intérieur/extérieur plus moderne, ainsi qu’une nouvelle tablette tactile. C’est sans doute suffisant pour relancer une carrière. Mais de là à aller aller titiller le roi de la catégorie… Les ventes le diront !

Texte et photos : Philippe HORTAIL

ESSAI C5 AIRCROSS ANCIENNE VERSION

Galerie photos C5 AIRCROSS

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES C5 AIRCROSS :

Longueur :  4500 mm

Largeur : 1840 mm

Hauteur : 1670 (avec barres de toit)

Empattement : 2730 mm

Garde au sol : 230 mm

Diamètre des roues : 720 mm

Volume de coffre (motorisation thermique) : 580 L à 720 L, et jusqu’à 1630 L sièges rabattus

Volume de coffre (motorisation hybride) : de 460 L à 600 L