L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Peugeot 3008 restylé : ce qui change

Peugeot 3008 2021 restylé

Peugeot présente son 3008 restylé : celui-ci bénéficie d’une profonde mise à jour de son allure, de ses équipements et de ses motorisations. Est-ce suffisant pour rester dans le coup ?

Le SUV star de la marque au Lion passe par la case du restylage, quatre ans après sa sortie. Alors qu’il trône encore en haut du top 10 des véhicules les plus vendus en France, il était temps de donner un second souffle au Peugeot 3008.

Visuellement, cela passe par une réinterprétation de son style au travers des nouveautés de la marque. La calandre se modernise (lire aussi : Nouvelle Peugeot 208) en s’affranchissant d’un cadre qui permet de l’élargir visuellement grâce à des ailettes présentes jusque sous les projecteurs. Ceux-ci sont prolongés par des barres de LEDs verticales servant de feux de jour. Les antibrouillards disparaissent, remplacés par un fonctionnement atténué des feux de croisement lors de l’activation des antibrouillards arrière. Le constructeur indique que la fonction d’éclairage en virage s’active jusqu’à 90 km/h.

Nouveau traitement extérieur

A l’arrière, les blocs feux se dotent d’un éclairage rouge diurne au dessin affiné et d’indicateurs de direction à défilement dynamique. On remarquera aussi que le monogramme du modèle reprend la typographie déjà vue sur les nouvelles 508 et 208.

Déjà vue sur la 308 restylée à découvrir ici, le SUV 3008 restylé revoit sa gamme et ses finitions en faisant disparaître le duo GT Line et GT, qui deviennent respectivement GT et GT Pack. Ajoutons qu’une nouvelle déclinaison Black Pack mise sur un traitement extérieur troquant les chromes contre un noir brillant (logos, lèches vitres, appendices…). Les finitions Active et Allure perdurent, complétées par des versions intermédiaires « Pack » suréquipées.

L’intérieur évolue également avec l’arrivée d’un grand écran tactile central de 10 pouces et de nouveaux choix de sellerie avec notamment un cuir Nappa Rouge, une planche de bord recouverte de bois ou encore un rétroviseur central sans bord apparent. Avec ces modifications de standing, l’ambition du constructeur continue à être celle d’une montée en gamme progressive. Elle se traduit également par l’amélioration des équipements embarqués qui sont complétés par un système de vision nocturne et le système de maintien dans la voie. Ils rejoignent l’ensemble des aides déjà présentes comme le régulateur actif avec fonction Stop & Go, le freinage automatique d’urgence et la reconnaissance étendue des panneaux de signalisation.

Une montée en gamme assumée

L’offre de motorisations a été récemment complétée par l’arrivée des blocs hybrides de 300 chevaux en quatre roues motrices et 225 chevaux en deux roues motrices offrant respectivement 59 et 56 kilomètres d’autonomie. Le moteur 2.0 litres BlueHDi de 180 chevaux est poussé vers la sortie, ne laissant plus que le 1.5 litres 130 chevaux sur l’offre diesel : c’est dommage quand on connaît les compétences routières du modèle. Du côté des moteurs essence, on trouve le 130 chevaux 1.2 litres (disponible en boîte mécanique ou automatique EAT8) et le 180 chevaux, uniquement proposé avec EAT8.

Au final, le 3008 restylé, sacré Car Of The Year 2017 (lire aussi : la 208 Car Of The Year 2020) s’est doté de toutes les armes pour continuer sereinement sa carrière tout en osant un restylage poussé sur l’extérieur et l’aménagement intérieur. La fabrication des premiers modèles destinés aux concessions est prévue pour la fin d’année, pour une commercialisation en 2021.

A lire également…

Saito BARDEN

Inscrivez-vous à la newsletter