L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Championnat du monde WRC – Rallye de Finlande : victoire de Chris Meeke, deux Citroën sur le podium !

Le rallye de Finlande, 8e manche du championnat du monde WRC, vient de s’achever sur la victoire de Chris Meeke au volant d’une DS3, à 126km/h de moyenne !
L’Irlandais devance le finlandais Jari-Matti Latvala, sur Volkswagen Polo, et l’irlandais Craig Breen (DS3), qui gravit ainsi son premier podium en WRC.

Kris Meeke (IRL) / Paul Nagle (GB) - Citroen DS3 WRC

Kris Meeke (IRL) / Paul Nagle (GB) – Citroen DS3 WRC

Le rallye de Finlande est sans conteste l’un des plus beaux de la saison. Un peu comme en Pologne, les voitures filent entre les arbres en approchant voire en dépassant les 200 km/h, et font des bonds très hauts et très longs, pour le plus grand plaisir des spectateurs. L’édition 2016 a d’ailleurs été la plus rapide, avec une vitesse moyenne supérieure à 126 km/h.

Tout cela pour le plus grand plaisir des Scandinaves, qui sont de grands fans de sport automobile, qui viennent le plus souvent en famille passer la journée au bord des pistes, alors que les concurrents ne passent que deux fois dans la même journée. Toutefois, le rallye de Finlande compte toujours de nombreux concurrents (114 inscrits cette année !) et l’animation est permanente, entre les voitures et les nombreux bars éphémères qui bordent les spéciales.

Après une première épreuve chronométrée organisée dans les rues de Jyväskylä, centre névralgique de la manifestation depuis les origines du WRC (en 1973), les concurrents ont pris la direction des pistes en terre environnantes.

Dès le vendredi matin, véritable départ de la huitième manche de la saison, Chris Meeke et sa Citroën DS3 WRC s’installent en tête du rallye. Ils ne la lâcheront plus, jusqu’à la power stage remportée par Thierry Neuville, sur sa Hyundai i20 WRC. Après sa victoire en Sardaigne, le belge semble être revenu à un meilleur niveau, et devrait pouvoir continuer avec le constructeur coréen la saison prochaine, même si il se dit qu’il n’en a pas tellement envie…

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo) à la faute

OGIER

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo), malheureux « balayeur »…

Toujours handicapé par sa position de balayeur, dont il se plaindra une fois de plus en Finlande, le champion du monde en titre est parti à la faute dans la 10ème spéciale, le vendredi après-midi, alors qu’il pointait à 32 secondes du leader, et à moins de 6 secondes de son co-équipier Jari-Matti Latvala, à bord d’une autre Volkswagen Polo R WRC.

Aidé à sortir du fossé où il venait d’échouer par un nombre limité de spectateurs postés à cet endroit, le gapençais finira la journée avec 16 minutes de retard sur la tête de la course. « J’ai trop coupé la trajectoire et j’ai mis une roue dans une ornière, indique le pilote français. Nous avons terminé dans le fossé, dans une des parties les plus lentes du rallye… C’est totalement de ma faute, mais cela peut arriver, surtout lorsqu’on doit être à 110 % tout le temps pour compenser notre position de départ. »

Chez Michelin, la tendresse des gommes l’emporte…

La journée du samedi était la plus belle du rallye, avec la spéciale mythique de Ouninpohja, cette année prise dans l’autre sens et dans une formule un peu plus courte pour la première fois, avec à la clé les sauts les plus spectaculaires de la saison.

Pour résister aux fortes contraintes exercées sur les pneus, Michelin, le fournisseur des tops teams du WRC, avaient amené des LTX Force S4 (gomme tendre) et H4 (gomme dure) pour les WRC, et des Latitude Cross S80 et H90 pour les WRC 2. Dans les deux catégories, ce sont les gommes les plus tendres qui ont été choisies, afin d’offrir le meilleur grip possible sur un sable sablonneux en sous-couche, indépendamment des températures dépassant souvent les 20°C en journée.

Avec plus de 40 secondes d’avance sur Latvala le dimanche matin, Chris Meeke s’est contenté de gérer son avance au cours des dernières spéciales de la matinée, et a remporté sa deuxième victoire de la saison, devant Jari-Matti Latvala et l’irlandais Craig Breen (sur DS3 WRC), qui réalise ainsi son premier podium en WRC.

BREEN

Premier podium pour Craig Breen en WRC au volant d’une DS3.

Une belle prouesse pour le jeune Breen (26 ans) qui est en compétition avec le français Stéphane Lefebvre pour une place de titulaire dans l’équipe Citroën de l’année prochaine, aux côtés de Chris Meeke.

La prochaine manche du Championnat du Monde des Rallyes aura lieu du 18 au 21 août à Trèves (Allemagne).

Il s’agira d’un rallye asphalte où les manufacturiers devront apporter un nouveau pneu pluie « full wet », demandé en fin d’année dernière par la FIA afin de pouvoir continuer à assurer la sécurité mais aussi le spectacle en cas d’intempéries.

Nous reviendrons sur ces nouveaux pneumatiques en cette occasion.

Lire aussi : Essai Renault Clio restylée, l’essence du diesel…

Didier LAURENT
Photos : DR

WRC : le rallye de Finlande 2016 en images

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire