L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

La Corvette C7 Final Edition signe sa retraite prochaine

La septième génération de Chevrolet Corvette va bientôt quitter le catalogue pour laisser place à un tout nouveau modèle. En attendant, la Corvette C7 Final Edition signera le requiem de la GT à la sauce Américaine.

Chevrolet Corvette C7 Final Edition 2019Avant de se retirer et après 6 ans de bons et loyaux services, la Chevrolet Corvette C7 soigne son pot de départ grâce à une déclinaison spéciale baptisée « Final Edition », pleine d’éléments exclusifs. A l’extérieur, la version de présentation arbore une livrée orange très seyante, relevée par des stickers noirs sur les bas de caisse où l’inscription « Final Edition » est lisible. Pour ceux qui sont adeptes de la discrétion, une teinte grise est aussi disponible. On note l’apparition d’éléments en carbone ainsi qu’une monte en Michelin Pilot Sport Cup 2 sur le pack aérodynamique Z07.

Un intérieur remanié

Les autres spécificités se trouvent à l’intérieur : des sièges baquets, ainsi qu’un habillage en cuir Nappa, fibre de carbone et microfibre qui donnent une allure résolument sportive à l’habitacle. Au niveau des performances, on retrouve toujours le V8 de 6.2 litres développant 466 chevaux, couplé à une boîte manuelle à sept rapports. Il est possible d’opter pour une boîte automatique à huit rapports. Quant aux liaisons au sol, la Corvette C7 Final Edition bénéficie d’un freinage Brembo carbone-céramique pour mener correctement le châssis, dont les réglages spécifiques sont typés compétition.

Pour le moment, il est impossible de connaître le nombre d’exemplaires prévus pour cette Corvette en série limitée. Notons toutefois qu’elle conserve tous les éléments déjà vus sur le modèle de série : écran tactile 8 pouces, connectivité avancée, affichage tête haute, climatisation. Bref, elle demeure sportive mais utilisable en dehors des circuits. Affichée au tarif de 141.663 euros dans le réseau Européen la distribuant, la Corvette C7 Final Edition est tout de même plus chère qu’une AMG GT, ou qu’une Porsche 911 : mais l’exclusivité ne s’achète pas.

Lire aussi : Le Renault Kadjar 2019 à l’essai

Saito BARDEN

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire