L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai SUV Kadjar restylé : Renault veut revenir en bonne place

La Renault Kadjar, que nous avions testé en détails lors de sa sortie, souffre commercialement de la comparaison  avec la Peugeot 3008. Pour tenter de relancer son SUV restylé, Renault lui apporte un certain nombre de modifications et de nouveautés.

Des retouches esthétiques lumineuses et colorées

Les designers de Renault ont choisi de retoucher la face avant du Kadjar en s’attaquant à la signature lumineuse : les clignotants LED sont intégrés aux feux de jour et, à partir de la finition Intens, les antibrouillards sont aussi à LED.
A l’arrière les clignotants, les feux de recul et de brouillard  disposent aussi de la technologie LED.
La calandre est élargie et reçoit de nouveaux inserts chromés. Enfin, deux nouveaux modèles de jantes font leur apparition, tout comme les couleurs Vert Oural, Bleu Iron et Gris Highland.

Un intérieur plus cossu, et plus technologique

Plusieurs éléments de l’habitacle évoluent aussi dans le cadre de restyling. L’apparition d’un nouvel écran de sept pouces, mieux intégré, modernise l’intérieur. Plus sensible et réactif que l’ancien, il intègre le R-LINK2. Il est compatible Android Auto et Apple CarPlay.
Les commandes de climatisation évoluent aussi en recevant trois boutons rotatifs qui affichent la température et le niveau de ventilation. Quelques détails détails comme de chrome satiné sur les aérateurs, les poignées de portières et la console font leur apparition. Enfin de nouvelles couleurs habillent les sièges.
A noter : la sellerie Alcantara de la série limitée Black Edition est très jolie.

Jusqu’à 160 chevaux en essence et 150 en diesel

Le moteur 4 cylindres 1.3 TCe fait son apparition sous le capot du nouveau Kadjar. Il vous permettra de choisir entre la version 140 chevaux et celle forte de 160 équidés. Dans les deux cas, les boîtes manuelles et EDC sont disponibles.

Pour ce qui est des diesels, des versions modernisées des Blue dCi disposent de plus de chevaux : cinq pour la version 115 et 20 pour le 150. Sur le premier, un overboost de 5 chevaux et 25 Nm est disponible tout comme la boite EDC. Le second est disponible en boite manuelle et en deux ou quatre roues motrices.

Toujours sécurisant et confortable

Une fois installé au volant du nouveau Kadjar, on retrouve le SUV que nous avions testé lors de sa sortie.
Son comportement, à défaut d’être sportif, reste sécurisant et confortable.
Les performances n’ont rien d’exceptionnelles, mais suffiront à déplacer une famille en version 150 chevaux diesel et si votre budget vous le permet, c’est elle qu’il faut choisir dans la gamme.
A défaut, vous pouvez vous tourner vers le moteur 140 chevaux essence et sa boîte EDC (à partir  30.700€ en version SL Wave.)

Tester le Kadjar en off-road avec des pneus de route nous a permis de découvrir une capacité réelle a évoluer sur des surfaces à faible adhérence. Les dévers et autres zones boueuses sont franchies sans difficulté.
Une longue partie de notre essai s’est déroulée sur une piste en terre, et ce choix de Renault a été l’occasion de se rendre à nouveau compte que les suspensions filtrent bien les irrégularités en dépit de jantes de grand diamètre.

Conclusion

Renault retouche discrètement le Kadjar pour lui permettre d’aborder la deuxième partie de sa carrière.
Mais est-ce que cela sera suffisant pour se relancer face à la concurrence ?

Disponible en France à partir de 26.200€.
Modèle essayé : Kadjar Intens Blue Dci 150, à partir de 35.700€.

Lire aussi : La future BMW M3 roule déjà…

L’Agenda de l’Automobile

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire