L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai : au volant du Sportage hybride rechargeable

Grâce à sa batterie de 13,8 kWh, le nouveau Kia Sportage revendique 70 km d’autonomie en tout-électrique. Il affiche même 78 km en cycle urbain.

Kia continue le renouvellement de sa gamme Sportage avec cette version largement électrifiée. Après le diesel, l’essence mild hybride et l’hybride classique, voici le PHEV. D’une manière générale, Kia n’a rien gardé de l’ancienne génération : le design est frais, la qualité de construction est évidente. Un style dépoussiéré qui permet au constructeur de continuer de déployer ses modèles de nouvelle génération. Construit en Slovaquie, dans l’usine de Zillina, le Sportage est avant tout un produit européen. Il est le cousin du Hyundai Tucson, et constitue l’un des best-sellers de la marque. Plus globalement, le groupe Hyundai-Kia pourrait dans les prochains mois dépasser Renault sur le marché européen. Il faut y voir un signe de la progression des marques coréennes sur le Vieux Continent. Une tendance confirmée sur le marché français, où hormis Tesla, seuls Kia et Hyundai restent en progression. Leurs chiffres de vente (immatriculations de mars 2022) sont en progression.

Le Kia Sportage monte en gamme

Cela se remarque au niveau du produit, mais aussi en termes de prix. Impossible de comparer version pour version en ce qui concerne cette technologie hybride rechargeable qui est nouvelle pour le Sportage. Mais l’entrée de gamme, Active, est proposée à 42 290 €, et 50 290 € pour la GT line Premium de notre essai. Cela rappelle que Kia n’est plus le petit constructeur coréen à prix modeste, qu’il a établi l’an dernier un prix moyen de ses ventes à 32 000 €, et qu’il a opéré une montée en gamme rare dans le monde automobile d’aujourd’hui. Cela se paye, mais le client s’y retrouve en qualité, en technologie, en plaisir de conduite et en garantie : 7 ans ou 150 000 km.

Un Sportage toujours compact mais habitable

Le nouveau SUV de Kia accuse une longueur de 4,53 m. C’est seulement 3 cm de plus que celui qu’il remplace, mais il améliore son habitabilité grâce à sa nouvelle plateforme technique électrifiable. L’empattement ne progresse que d’un centimètre (2,68 m), mais l’intérieur est mieux agencé, ce qui dégage de la place et des espaces de rangement. Son coffre, à un seul niveau, propose une contenance de 540 à 1 715 litres, contre 587 à 1 776 litres sur une version hybride non rechargeable. Pour mémoire, l’ancien modèle proposait 480 litres, sans aucune hybridation. Si le plancher ne propose pas de double fond, il permet tout de même d’accéder à un espace de rangement qui permet d’accueillir un câble de recharge. Le système hybride et ses batteries prend forcément une peu de place, et la batterie 12V, celle qui alimente les fonctions de base de la voiture, est logée à l’arrière.

Plus de dynamisme, mais aussi plus de poids 

Cette version PHEV pèse 256 kg de plus que la livrée hybride, mais ses suspensions sont tellement tournées vers l’efficacité que la voiture fait oublier son poids. Avec 265 ch de puissance cumulée, on ne s’ennuie jamais au volant, et on ne manque jamais de puissance. En tout-électrique, les 350 Nm de couple immédiatement disponibles font que la voiture est vivante, même avec seulement 91 ch. Dans la circulation, le conducteur pourra juger la qualité de la double dalle incurvée, dont l’extrémité droite est tournée de son côté. A partir du milieu de gamme Design les deux écrans font 12,3 pouces chacun. Sinon le combiné d’instrument descend en taille. L’écran de droite est quant à lui tactile et distille une bonne impression. Le graphisme est sobre et de bonne qualité, tout comme la réactivité du GPS. Particularité de cette Kia, le bandeau de commande tactile, au pied des écrans, permet de commuter deux rangées de réglages, passant de la climatisation à la radio. La plateforme conserve deux molettes rotatives pour l’ajustement de la température ou du volume, ce qui permet de multiplier les fonctions tout en limitant le nombre de boutons. 

Des modes qui jouent sur la consommation

La voiture peut être hybride, tout-électrique, voire 100 % thermique ou presque si vous choisissez le mode Sport. Dans ce dernier choix la voiture est plus réactive, mais ce mode permet surtout de préserver les batteries voire de les recharger, à condition d’évoluer en-dessous de 110 km/h. En effet, sauf si vous roulez en ville ou à petite vitesse, où la voiture va faire entrer en jeu le moteur électrique, le fonctionnement de celui-ci est le plus souvent coupé, et c’est ce qui permet de recharger les batteries. Voilà qui est pratique à l’approche d’une zone à faibles émissions, ou pour pénétrer un quartier résidentiel sans faire de bruit. Lors de nos essais, nous avons réussi à recharger à hauteur de 57 km d’autonomie affichée (en partant de 0) en environ 80 km de route. Le revers de la médaille se situe au niveau de la consommation de carburant, qui flirte alors avec 9 l/100 km contre 6 à 7 litres autrement. En mode tout-électrique, grâce à sa batterie de généreuse capacité le Sportage PHEV laisse augurer d’un aller-retour domicile-travail en zéro émission. Il revendique en effet une autonomie de 70 km avant que son groupe motopropulseur ne repasse sur un mode hybride classique, voire 78 km en cycle urbain. Nous l’avons vérifié volant en mains aux alentours de et La Rochelle et de l’Ile de Ré. Il s’est avéré que la barre des 60 km en zéro émission est assez facile à atteindre, même en haussant un peu le rythme.

Bilan de l’essai Kia Sportage PHEV

Kia continue sur sa lancée, et la première version hybride rechargeable du Sportage est une réussite. Moins souple mais plus dynamique que le modèle de précédente génération, il pousse aussi plus loin le curseur de l’autonomie en tout-électrique, la moyenne du marché se situant plutôt autour de 50 km homologués, soit 40 km dans la réalité.

Fiche technique

Moteur

Type :  1.6 Turbo + électrique (synchrone à aimant permanent)

Position : longitudinale avant

Puissance (ch) : 180 + 91 ; 265 en cumulé

Couple (Nm) : 350

Transmission

Mode : aux quatre roues 

Boîte de vitesses : automatique, 6 rapports

Capacité de traction (kg) : 1 650

Système hybride

Batterie : Lithium-ion polymère

Tension (V) : 360

Capacité (kWh) : 13,8

Châssis 

Type : monocoque acier

Freinage AV : disques ventilés

Freinage AR : disques ventilés

Suspensions AV/AR : jambe de force type Mc Pherson/multibras

Direction : électrique

Dimensions 

Long / Larg / Haut (m) : 4,51/1,86/1,64

Empattement (m) : 2,68

Pneumatiques : 235X55R18 sur premium

Volume du coffre (l) : 540 à 1 715

587 à 1 776

Performances 

Vitesse de pointe (km/h) : 191

0 à 100 km/h (s) : 8,2

Conso mixte (WLTP, l/100 km) : 1,1

Rejets de CO2 (g/km) : 25

Poids

A vide (kg) : 1 905

Prix (€) : à partir de 43 290 en Active

Malus (€) : 0