L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai BMW X3 hybride : Pour quel usage ?

Les enjeux sont importants pour les constructeurs de voitures avec l’arrivée en masse de modèles hybrides. Le savoir-faire des ingénieurs motoristes va conduire à une diversité de solutions techniques qui offriront des efficiences plus ou moins bonnes. Avec le X3 hybride, annoncé pour moins de 2,5 litres pour 100 kilomètres pour 292 chevaux, BMW se positionne très bien face à la concurrence.

292 chevaux pour le X3 hybride

Les hybrides chez BMW affichent des puissances importantes. Grâce à son 4 cylindres TwinPower Turbo de 2.0 litres développant 184 chevaux et son moteur électrique de 109 chevaux intégré à sa boite de vitesse à 8 rapports, le X3 hybride dispose d’une puissance cumulée de 292 chevaux. Malgré un poids conséquent d’environ deux tonnes, contre environ 1 750 kilos pour son cousin 100% thermique, il abat le 0 à 100 km/h en seulement 6,1 secondes contre 8,3 secondes. Le gain de couple au démarrage grâce au moteur électrique est sensible mais nous n’avons pas de donnée pour un 1 000 mètres départ arrêté. Nul doute que, à partir d’une certaine vitesse, le moteur électrique ne participe plus à l’effort et que, avec les batteries, il devient alors pénalisant dans le cadre de cet exercice, ce que tend à accréditer une vitesse de pointe de seulement 210 km/h.

Mais on se demande pas à un SUV hybride de « péter » un temps sur une accélération. Pour cela il y a le X4 M Compétition essayé ici

Un usage spécifique 

Avec le « power of choice », BMW permet à ses clients de choisir la motorisation qui est la plus adaptée à l’usage qu’ils font de leur voiture. Si vous avez besoin d’un véhicule pour aller travailler tous les jours, en parcourant environ 50 kilomètres entre deux charges et qu’elle doit aussi vous permettre de faire occasionnellement de plus longs trajets, alors le X3 hybride est fait pour vous.   Vous pourrez ne pas consommer (ou peu) de carburant chaque jour. A défaut, il vous reste la version diesel (pour les gros rouleurs), l’essence (pour un usage moins régulier) ou encore celle 100% électrique, l’iX3, qui arrivera bientôt. 

Un peu de patience

La BMW X3 xDrive30e impose une utilisation qui va changer vos habitudes. En effet, il vous faudra prendre le temps de faire le plein de la batterie Lithium-ion de 12,0 kWh, en plus de celui du réservoir d’essence. Elle se recharge grâce à une trappe donnant accès à la prise de recharge située sur le côté avant gauche de la BMW X3 hybride. Vous pourrez la connecter soit sur une prise domestique conventionnelle au moyen du câble fourni de série, qui permet de recharger intégralement la batterie en moins de six heures, soit sur une Wallbox BMW en trois heures et demie. Par contre, il n’est pas possible de recharger sur un supercharger…

Au volant de la BMW X3 xDrive30e

On aurait pu penser que le poids en hausse allait pénaliser fortement la tenue de route de la BMW X3 hybride. En fait, en plaçant la batterie lithium-ion sous les sièges arrière (ce qui permet d’optimiser l’espace dans l’habitacle), BMW assure au X3 un centre de gravité optimal. De fait, en courbe, le X3, reste sûr et garde le comportement d’une BMW malgré son gabarit de SUV.

Par contre, préparez-vous à jouer au commandant de bord avec les différents modes de conduite offerts. Ainsi, le mode MAX eDrive est 100% électrique et son usage limite la vitesse de pointe de à 135 km/h. Avec le mode par défaut AUTO eDrive, le X3 peut atteindre 110 km/h en conduite 100 % électrique. Le moteur thermique intervient si cette vitesse est dépassée, ou si vous pressez fortement l’accélérateur. Enfin Le mode BATTERY CONTROL préserve le niveau de charge de la batterie ce qui permet, par exemple, si on arrive dans une zone interdite aux véhicules à moteur thermique, de pouvoir y circuler grâce à la batterie.

Les spécificités de la BMW X3 hybride

Par rapport aux cousins 100% thermiques, la BMW X3 hybride dispose d’équipements spécifiques. Ainsi, quand seul le moteur électrique la propulse, elle émet un son qui alerte les autres usagers de la route de son approche. Elle reçoit aussi de série d’un système de climatisation auxiliaire que vous pouvez commander grâce à votre smartphone avec l’application BMW Connected. Cette dernière va aussi vous permettre de trouver et de sélectionner des bornes de recharge publiques, de piloter le processus de recharge avec les fonctions à distance, de connaître l’autonomie électrique et hybride ainsi que la consommation d’énergie du véhicule.

Avis essai X3 hybride

Avec une auto qui pèse deux tonnes et un ensemble de moteurs de 292 chevaux, nous avons consommé 5,5 litres pour 100 kilomètres en adoptant une conduite respectueuse des limitations de vitesse sur un trajet mêlant route, voie rapide et ville. Un chiffre qui peut être plus faible si on sollicite peu le moteur thermique. Mais aussi plus important s’il intervient plus souvent. Raison de plus pour bien étudier l’usage qui sera fait d’un X3 pour être sûr du choix de sa motorisation.

Texte et photos : P. HORTAIL

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter