L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai BMW X4 M Competition : 510 chevaux dans un SUV ?

Essai X4M Competition-18

Avec le X4 M Competition, BMW tente de transformer une voiture dont l’architecture n’est pas prédestinée au sport en un véhicule capable de de signer un bon chrono sur un circuit. Enfin presque.

X4 M Competition : 510 chevaux pour 2 tonnes 

BMW ne propose pas qu’un seul X4 surpuissant. En effet, la gamme commence par le X4 M (et X3 M) fort de 480 chevaux et 600 Nm couple. Mais comme si cela ne suffisait pas, la marque de Munich y ajoute le X4 M Competition de 510 chevaux (couple inchangé) ! De quoi concurrencer le Stelvio QV que nous avions testé ici. Pour arriver à ces résultats, BMW s’appuie sur le six cylindres en ligne M TwinPower Turbo, qui utilise deux turbocompresseurs. Malgré un poids de 2 tonnes (!!), le 0 à 100 km/h est abattu en 4,1 secondes, contre 4,2 secondes pour une M2 Compétition. Incroyable non ? Surtout qu’elle pèse environ 1 600 kilos. J’oubliais de préciser que la M2 développe 420 chevaux. Le X4 M Competiton a donc besoin de 90 chevaux de plus pour compenser le poids.

Essai X4M Competition-15

Tout est paramétrable… ou presque

Une fois installé à bord de la BMW X4 M Compétition, on découvre un ensemble de touches sur le volant et la console centrale qui permettent de la transfigurer. On peut ainsi jouer sur la réponse du moteur et de la transmission, modifier les paramètres du contrôle de stabilité y compris le mode dynamique M, la dureté de l’amortissement et de la direction ou encore la sonorité de l’échappement. Les boutons M sur le volant peuvent être utilisés pour sélectionner des réglages de conduite spécifiques, entièrement personnalisables via l’écran central.

Le X4 M Competition ne passe pas inaperçu 

De base, le X4, avec sa ligne de SUV Coupé, comme les X6 et X2, offre déjà un look singulier. Mais une fois passé entre les mains des ingénieurs et designer M, il reçoit des prises d’air particulièrement grandes, un nouveau spoiler avant et une jupe arrière spécifique, des sorties d’air sur les ailes spécifiques, un aileron arrière, des jantes en alliage léger M Competition en 21 pouces. Un pack extérieur M Carbon en option est également disponible. 

A l’intérieur, aussi le X4 M compétition soigne ses passagers avec un volant en cuir M avec palettes de changement de vitesse et boutons M, un levier de sélecteur de vitesses M, un bouton marche / arrêt rouge, des garnitures intérieures spécifiques. Les sièges M avec sellerie en cuir Merino et logo M illuminé sont de série.

Au volant du X4 M Competition 

Une fois bien calé dans les très beaux sièges, on démarre le six cylindres. Sa sonorité est très étouffée mais il suffit de deux pressions pour lui redonner de la voix ! La boîte de vitesses huit rapports est, depuis longtemps chez BMW, un régal à l’usage, que ce soit en mode automatique en conduite « tranquille » ou en mode manuel lorsque le rythme augmente. Dans les deux cas, pour ce qui est des consommations, vous oscillerez entre 12 et 16 litres au cent, voire bien plus si votre pied droit a tendance à vouloir s’enfoncer dans la moquette… Grâce à une transmission intégrale plus orientée « propulsion », on peut s’amuser au volant du X4 M Competition. Toutefois, sur route ouverte, l’apport du différentiel actif M sur le train arrière ne transparait pas totalement. Sans doute qu’un roulage sur un circuit permettrait de mieux se rendre compte de son utilité. Mais est-ce le terrain de jeu d’un SUV ?

Conclusion

Un SUV de 510 chevaux au prix d’environ 125 000 euros, est-ce un bon achat ? Une version diesel, plus en accord avec la philosophie de l’auto et une bonne sportive pour le plaisir, pour un budget total équivalent, n’est-il pas un meilleur choix ? On vous laisse y réfléchir…

Philippe HORTAIL

Photos : BMW

Photos BMW X4 M Competition

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter