L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai FIAT 500 X sport : pas seulement un look

Comme certaines marques concurrentes, FIAT cède à la tendance du « look sport », avec de belles jantes et autres détails. Dans le cadre de la 500 X, le constructeur italien ne mise pas seulement sur l’apparence…

FIAT pourrait aller au bout de la démarche

Alors que MINI assume d’avoir un SUV réellement sportif dans sa gamme, avec la version Cooper S ou encore la John Cooper Works, FIAT ne souhaite toujours pas doter la 500 X d’une version Abarth. C’est dommage et cette 500 X Sport fait de son mieux pour contenter les clients qui veulent disposer d’une voiture familiale à tendance sportive. Pour cela, elle mise sur son look qu’elle soigne en proposant des badges « Sport », des rétroviseurs et poignées de portes gris satiné, des bas de caisse et des arches des roues assortis à la couleur de la carrosserie, des jantes de 19 pouces en option (18 de série), un pare chocs avec des inserts gris satiné, un diffuseur arrière et une double sortie d’échappement.

Sous le capot, il est possible d’opter pour toutes les motorisations de la gamme. Du coup, avec les 95 chevaux du 1,3 litres Multijet Diesel, vous n’aurez que le look. Cela ira mieux avec les 120 chevaux du nouveau moteur 1.0 litre Firefly (essence) ou 1,6 litre Diesel. Mais avec le 1,3 litre essence fort de 150 chevaux que nous avons testé, on dispose d’un bon compromis. Dommage que FIAT ne propose pas le moteur de l’ABARTH en version 180 chevaux…

A l’intérieur

On retrouve avec plaisir l’habitabilité qui est l’un des points forts de la FIAT 500 X. Pour marquer la différence avec la version « non sportive », le constructeur a joué sur quelques détails comme la planche de bord qui n’est pas couleur carrosserie mais grise, les coutures spécifiques sur le levier de vitesse, le pédalier en aluminium (en option), le volant à méplat (avec des empiècements en Alcantara en option), la casquette des compteurs en Alcantara, le logo 500 noir, ou encore la nouvelle sellerie Sport. 

Un bon comportement routier 

Sur les petites routes de l’arrière pays niçois, la 500 X sport surprend positivement. Grâce à une garde au sol rabaissée de 13 millimètres, des pneus en 225/40/19 et, sur la version 150 chevaux, une suspension et une direction plus sportive, on s’amuse à son volant. Sans être inconfortable, elle permet de rouler à un rythme soutenu. Le sous-virage est nettement moins prononcé et la voiture ne se vautre pas dans les courbes. Par contre, sur une route humide, le train avant a du mal digérer la puissance en sortie de virage si on est un peu trop généreux sur l’accélérateur. 

La boite DCT, à double embrayage, mériterait un meilleur calibrage. En entrée d’épingle, elle ne rétrograde pas assez pour assurer une bonne relance.  On est alors obligé d’accélérer franchement ce qui occasionne un rétrogradage et une arrivée de puissance qui, là aussi, met à mal la motricité. Je vous conseille d’utiliser les palettes au volant si vous avez envie de vous amuser un peu.

Conclusion 

La FIAT 500X ne mise pas seulement sur son look. Elle offre un bon compromis pour ceux qui cherche un SUV à tendance sportive. Son positionnement prix  (à partir de 25 990 euros pour la version essence 120 ou diesel 95 chevaux, 28 990 euros pour la 150 chevaux DCT) s’accompagne d’une remise sans conditions de 3200 euros, auquel s’ajoute un écobonus FIAT de 1500 euros pour une reprise d’une voiture de plus de 7 ans. Ce qui lui permet d’offrir un bon rapport prix/plaisir. 

On aime
Le look
L’habitabilité
Le prix

On aime moins
La motricité
L’absence de version Abarth

Texte et photos : P HORTAIL

A lire aussi : Essai Mitsubishi L200 : coup de jeune pour le pick-up

Galerie Photos – Essai FIAT 500X Sport

Inscrivez-vous à la newsletter