L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Formula E New-York 2 : Cassidy intouchable en qualifications, mais déclassé au Profit de Da Costa

Le pilote Néo-Zélandais Nick Cassidy a une nouvelle fois fait parler les watts de sa monoplace électrique en remportant la seconde pole position du week-end. Mais un changement de batterie sur sa monoplace s’est transformé en une pénalité de 30 places. En d’autres termes il partira dernier bord de son Envision Racing, et laisse la pole position à Antonio Felix Da Costa, à bord de sa Ds Techeetah.

Pole position et victoire un peu chaotique le samedi, et pole position à nouveau ce dimanche à la Formula E New-York : Nick Cassidy était jusqu’ici incontestablement l’homme du week-end de la Formula E à New-York, alors que le départ de la seconde course sera donné à 13h locales, soit 19 heures en France. Mais un « détail » technique, un changement de batterie qui n’est pas passé inaperçu, au cours de la nuit dernière, a invalidé sa performance.

Il se passe toujours quelque chose à la Formule E New-York

La météo est aujourd’hui légèrement plus fraîche qu’hier mais surtout moins chargée en humidité. Dans le premier groupe, Jean-Eric Vergne a frotté légèrement un mur et perd une nouvelle fois ses chances de passer dans les huit pilotes qualifiés pour la suite de la procédure. Mortara, le leader du championnat, ne parvient pas à couvrir un tour, et sont alors qualifiés depuis le groupe A Sette Câmara, Cassidy, De Vries, et Sims. Dans le groupe B, c’est Evans, Da Costa, Vandoorne et Lotterer qui tirent leur épingle du jeu (Lotterer suite à l’invalidation du tour de Di Grassi).

Nick Cassidy lors de sa victoire, le samedi 16 juillet. La pole position de ce dimanche confirme son niveau à New-York

Entre les séances et les duels, toutes les voitures ou presque changent de pneus. Les pilotes n’ont chacun que douze Michelin Pilot Sport EV pour les deux courses, et il convient d’équilibrer les usures, les températures et les pressions en fonction des moments de la journée. Il faut absolument partir avec les gommes les plus fraiches possible pour la course, mais sortir le pneu parfait pour le tour de qualifications.

Cassidy a reçu le support de l’acteur américain Aidan R Gallagher.

Antonio Felix Da Costa tire les marrons du feu

Dans les duels de qualifications, on retrouve d’abord Lotterer face à un surprenant Sette Câmara (Dragon Penske), qui remportera son duel face à une Porsche en théorie plus rapide. Le second quart de finale met en piste Vandoorne et Cassidy. Le poleman de la veille réussit à écarter la Mercedes de Vandoorne, visiblement moins à l’aise sur ce tracé un peu lent. Puis c’est au tour de Da Costa de se défaire de la Mercedes de Nyck de Vries. Le dernier quart oppose alors la Jaguar d’Evans à la Mahindra de Sims. C’est finalement la monoplace indienne qui sera plus rapide que la britannique.

En demi-finale, Cassidy devance Lotterer, et accède une nouvelle fois en finale. Il se trouve cette fois face à Da Costa, qui ne pourra rien faire contre le rythme de l’Envision Racing à moteur Audi. Les parents de Nick Cassidy, qui avaient le déplacement au circuit de Red Hook, peuvent être fiers de leur rejeton. Seulement voilà : quelques minutes plus tard la direction rendra public le remplacement de la batterie de la voiture de Cassidy, certainement suite au choc reçu la veille à la fin de la course. De ce fait, le pilote Envision Racing partira en fond de grille, laissant les trois points de la pole position à Antonio Felix Da Costa !