L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Genève- Renault Kadjar: Interview de Pierre Voinau

Il est incontestablement la nouveauté sur le stand Renault. Dévoilé il y a peu par la marque au losange, voici le grand frère du Captur et le cousin du Nissan Qashqai, son nom le Renault Kadjar.

Dans le renouvellement de la gamme Renault, il ne manquait plus que lui et le voilà pour cette 85e édition du Salon de Genève. Nous vous avions présenté il y a un mois ce modèle (VOIR ARTICLE RENAULT KADJAR) et nous profitons du Salon pour en connaître un peu plus sur ce nouveau-né de la famille du constructeur français en interrogeant le Chef Produit Marketing, Pierre Voinau.

Genève kadjar voineau 1Sport-Cars: Avec le succès du Captur, pourquoi Renault a attendu aussi longtemps pour sortir le Kadjar ? 

Pierre Voinau: La stratégie était d’arriver sur le segment B avec le Captur. Nous avons eu un franc-succès avec lui et donc on poursuit sur le segment C avec le Kadjar et bientôt le D avec le Koleos. Nous fonctionnons par étape. Alors oui on peut se poser la question du timing, mais notre démarche était celle-ci. Les SUV sont en augmentation de 18% je pense qu’on arrive au bon moment.

SC: Quels sont les arguments de ventes de Renault sur ce segment très prisé?

P.V: Je pense que notre force est le design. Avec l’offre Kadjar, on a une offre différenciée, un design avec des lignes fluides, atlhétiques, une silhouette dynamique. L’aspect extérieur de notre modèle est un plus.

SC: Vous n’étiez pas présents jusqu’ici sur ce segment. Quel est le positionnement marketing?

P.V: Notre communication va se tourner vers un esprit tout-terrain/ aventure / évasion. Nos tarifs seront dans le marché qui se situe entre 25 000 et 35 000 euros, on est plutôt bien placé.

SC: Le nom Kadjar…d’où vient-il?*

P.V: Trouver un nom est un travail de longue haleine. Un nom qui a la connotation qui correspond à la famille SUV. La sonorité « k », comme le Captur, ou le Koleos et surtout un nom court de deux syllabes. Il a été critiqué mais regardez Qashqai, on lui trouvait un nom un peu trop exotique et cela ne l’a pas empêché d’être leader.

RENAULT-KADJAR-GENEVE 8SC: Justement le Qashqai fait partie de l’Alliance, c’est le modèle à battre?

P.V: Clairement, notre objectif est de faire notre place sur ce marché. Selon la zone on sera en frontal avec le Qashqai. Pour l’instant, plus il y a de concurrents, plus le segment grossi, donc il y a de la place pour tout le monde. C’est 25% des ventes mondiales.

SC: Le Kadjar est un modèle de conquête ou un modèle qui va faire muter les clients Renault vers le SUV?

P.V: Pour nous c’est un modèle de conquête. Nous avons peut-être eu des clients qui ont été déçus à un moment donné par Renault et sont partie voir ailleurs chez les Japonais ou les autres Français, notre objectif avec le Kadjar, entre autres, est de les faire revenir. On est convaincu que le Scenic et le Kadjar sont deux offres complémentaires. Le Scenic est familial, le Kadjar est plutôt statutaire. Le Kadjar correspond à un client quarantenaire avec ses deux enfants, qui a une vie professionnelle épanouie, et qui trouve le juste milieu entre sa famille et son travail.

RENAULT-KADJAR-GENEVE 6SC: Pourquoi le Scenic 4X4 n’a pas fonctionné. Il est arrivé trop tôt?

P.V: Je ne peux pas vous parler de ce modèle mais plutôt du X-mode. Sur le Scenic on vend autant de Xmode Bose que de Bose en France. Le Sportage ou le Vitara sont arrivés en 1994 c’était il y a plus de 20 ans. Lors du lancement du 3008 chez Peugeot, Nissan annonçait à ses clients, « nous souhaitons la bienvenue au deuxième modèle sur le segment C« . Ce marché est né avec Qashqai, il a grandi avec le 3008.

SC: Le Kadjar est un modèle mondial. Renault va aller sur des marchés sur lesquels il était absent?

P.V: On est sur un modèle qui sera vendu sur toute l’Europe, dans le bassin méditerranéen, l’Afrique ainsi que dans quelques pays du Middle East. Il arrivera un peu plus tard en Chine.

SC: Où en est-on dans les pétales de Renault?

P.V: Le Kadjar fait partie de la même pétale que le Captur. A noter que la tendance du moment, on quitte un peu les couleurs classiques (blanc, gris, noir) et on vend énormément le rouge métallisé présent sur ce modèle d’exposition.

SC: Du côté de la motorisation, quels sont vos atouts?

P.V: On aura une motorisation très performante en termes d’émission de CO2, moins de 100 g de CO2/km sur le diesel 110 ch. Et nos autres moteurs sont également de bon niveau.

SC: Avec ce moteur diesel 110 ch vous cherchez également une clientèle entreprise?

P.V: Effectivement. Par exemple sur le marché français, grâce à ce passage sous les 100 g on gagne 2€ par mois sur la TVS. Cette clientèle flotte est importante pour nous.

*Kadjar: ce nom fut également celui d’une dynastie « Kadjar » qui a régné sur l’Iran de 1786 à 1925.

[nextpage title= »Galerie Photos »]

Galerie Photos