L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Jeu Video – Need for speed Hot pursuit

BMW, Porsche, Lamborghini, Audi etc (pas Ferrari !) se sont donné rendez-vous sur la route du coin pour en découdre entre elles, avec parfois des policiers qui viennent participer à la petite sauterie… Gaz à tous les étages !

Need for speed hot pursuit 4

Présentation

La saga Need for speed, les passionnés de jeux vidéos connaissent… Par le passé, je n’ai jamais été emballé par ce jeu car trop typé arcade, pas assez réaliste dans le comportement des voitures et doté d’une intelligence artificielle manquant de finesse. Mais avec « Hot pursuit », il me faut avouer avoir passé pas mal d’heures derrière mon écran, seul ou avec des amis. Dans quel but ? Il y en a plusieurs : tenter d’arrêter de dangereux fuyards en endossant le rôle du « cop » et inversement, échapper aux représentants des forces de l’ordre, ou être le plus rapide sur une course contre la montre ou face à d’autres participants…

Graphismes

Premier plaisir, la modélisation des voitures. En 1024 sur un PC n’est pas tout jeune… équipé d’un processeur Intel Core Duo cadencé à 2.33 GHZ, 2045 Mo de mémoire, d’une carte vidéo ATI Radeon 2600 XT, on dispose d’un affichage très correct et les bombes sur roulettes que l’on nous propose nous offre Need for speed Hot pursuit leur meilleure plastique, que ce soit lors de leur présentation ou pendant les phases de jeu. On choisit bien sûr la couleur, mais il n’est pas possible de faire du bolidage (tuning…) et d’améliorer sa monture. Les décors sont sympa et la modélisation des crashes très bien faite.

Need for speed hot pursuit 3 Need for speed hot pursuit 2

Armes

Dans un esprit « Jamesbondien », votre voiture, qu’elle soit celle du bad boy ou du policier, dispose d’armes originales : herse, brouilleur de fréquence, turbo, boost, IEM (champ électromagnétique), renfort hélico ou barrage… Et vous verrez vite que certaines sont plus « amusantes » que d’autres. En haut de la catégorie, la herse… En effet, il n’y a rien de plus savoureux que, lorsqu’un adversaire remonte sur votre pare chocs, de lui claquer une petite rangée de pics qui vont lui percer ses jolis pneus tout neufs. Poum ! Et hop, bienvenu à « 360 land » et attention à la barrière ! Aie… ça fait mal ??

Petite astuce… Lorsqu’on l’actionne, la herse suit la trajectoire de la voiture. Si vous la déclenchez en virage, elle glisse vers l’extérieur, là où l’autre pilote va en général…

L’IEM de Need for speed Hot pursuit est aussi très efficace. Il s’agit d’un champ électromagnétique qui va aller endommager les systèmes électroniques et paralyser quelques instants la voiture qui est devant vous. Par contre, une fois déclenché, l’IEM doit être verrouillé sur sa cible quelques secondes, ce qui implique de préférer une ligne droite pour y avoir recours. La voiture visée est informée de la manœuvre et peut alors tenter d’échapper à votre envie de lui régler son compte en prenant un raccourci par exemple ou en freinant.

Les autres armes comme le barrage ou l’hélicoptère sont réservées à la police. Leur efficacité est moindre et il est étonnant de voir à quel point certains pilotes arrivent à échapper aux forces de l’ordre. On a plus comme alliés les héros de « Police Academy» que « L’inspecteur Harry » !

Driftland à Need for speed Hot pursuit

Bonne surprise pour ce qui est des sensations de pilotage ! En effet, il y a en gros trois catégories de voitures dans Need for speed Hot pursuit . Les lourdes et pas agréables (Corvette ZR1 en tête,) qui m’aiment pas être brusquées, les drifteuses folles (BMW M3, Mac Laren F1…) et celles qui sont à mi-chemin (Bugatti Veyron, Maserati…)

Pour les premières, j’ai délibérément passé mon chemin et évité de les avoir entre les mains. Pour les secondes, c’est très simple : gaz à fond, petit coup de frein à mains et hoppppppppp c’est Alice ça glisse au pays des merveilles !

C’est très rigolo de partir en drift au-delà de 250 km/ h avec la Mac Laren ! Et en s’y prenant bien, la Bugatti ne suit pas le rythme dans le sinueux, trop lourde et pas assez joueuse.

Par contre, la circulation pose souvent quelques problèmes. Et les crashes, très bien réalisés, endommagent votre belle auto au point de la rendre « out of order » au bout d’un certain nombre de contacts avec quelques conducteurs qui tiennent leur droite, eux, ou des éléments du paysage de Need for speed Hot pursuit.

Pour gagner du temps, il est conseillé de prendre des raccourcis. Attention, pas tous !!! Certains sont impératifs pour vaincre, d’autres ont un goût de « fallait pas passer par là ».

Petite astuce : jouer à deux, l’un gérant le pilotage, l’autre la distribution de herses, IEM ou autre turbo. Enguelades garanties !

Need for speed hot pursuit 6 need-for-speed-hot-pursuit

Réseau

Enfin, dernière étape du test, le jeu en communauté. Disons que comme à chaque fois, on a droit au gros lourdaud qui pense avoir acheté « destruction derby » et tente tout pour vous ruiner votre course. J’ai les noms de certains comme disait Coluche ! Et puis il y a ceux qui pilotent de façon propre, avec parfois un léger contact sans gravité, qui sont rapides comme Buzz l’éclair et contre lesquels vous prenez du plaisir à concourir.

Conclusion

Au final, là ou F1 2010 (voir test ici) requière toute votre finesse du pilotage, Need for speed Hot pursuit vous demandera d’avoir une attitude belliqueuse et vous ravira par son côté spectaculaire.  On arrive alors vite à vouloir plus de circuit et d’épreuves et des policiers plus rugueux. Bon j’y retourne !

[flickr_set id= »72157625916629458″ thumbnail= »square » overlay= »true » size= »original »]