L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Les redif’ de l’été : essai M340d Touring

Vous cherchez un break sportif ? On a trouvé ce qu’il vous faut avec la BMW M340d Touring.

Retour sur cet essai dans le cadre de redif de l’été.

L’oeil averti saura la reconnaitre et se méfiera. Un néophyte pensera qu’il s’agit « juste d’un break » jusqu’à la première franche accélération ou remise en vitesse. Avec 340 chevaux et 700 Nm de couple, la M340d Touring affiche des performances pour le moins surprenantes et bénéficie d’une hybridation légère.

Le plaisir du 6 cylindres hybride

Même alimenté au diesel, un 6 cylindres offre toujours un agrément supérieur. Celui-ci ne déroge pas à la règle. On regrettera juste une sonorité pas très flatteuse à froid qui disparait rapidement dès que le bloc monte en température.

Ensuite, le grognement s’accompagne d’une poussée qui vous cale les reins dans les beaux sièges sport en cuir. On profite pleinement des 340 chevaux délivrés par le 6 cylindres M Twin Power Turbo. Ces derniers sont aidés par l’hybridation légère qui repose sur un démarreur-générateur 48V qui crée un effet de suralimentation électrique qui met instantanément 8 kW / 11 chevaux à la disposition du conducteur.

Cette puissance électrique est stockée dans une batterie qui est chargée en récupérant l’énergie au freinage ou au dépassement. La puissance ainsi générée assiste le moteur et permet d’atténuer les pics de consommation de carburant. 

Cette solution permet aussi d’avoir un système Start Stop plus doux : on ne sent presque pas le moteur se remettre en route. En phase de freinage, le moteur peut être coupé à des vitesses inférieures à 15 km / h ce qui augmente la recharge de la batterie.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI M340d

Inscrivez-vous à la newsletter