L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Marché automobile : et si la Renault Mégane disparaissait ?

Renault Mégane 2020

La berline compacte de la marque au Losange pourrait bien tirer sa révérence : la faute à un marché automobile changeant et des priorités qui évoluent.

Alors que les usines commencent à reprendre leur activité après l’arrêt imposé par la crise sanitaire du Covid-19, concertations et bruits de couloirs reprennent de plus belle. Parmi toutes celles qui éveillent notre curiosité, nous avions retenu l’arrêt de la Focus RS à redécouvrir ici. Aujourd’hui, c’est au tour de Renault d’alimenter les doutes et les interrogations avec les propos de Laurens Van Den Acker, directeur du style Renault, relayés par Auto Express : la Mégane de cinquième génération ne verrait tout simplement pas le jour.

Nos confrères parlent d’un avenir « incertain » pour la berline : à juste titre si l’on en croit les analystes et spécialistes. Mais de quoi il en retourne ? Faut-il voir dans l’arrêt de la Renault Mégane la fin de la berline compacte dans le catalogue du constructeur ? Des coûts de développement trop importants au vu des retombées financières seraient à l’origine de la décision. Avec sa troisième place dans le classement des principaux modèles de voitures particulières vendues en France en 2018, la Renault Mégane a pourtant la cote.

Changement d’état civil pour Mégane

En dehors de l’Hexagone, le constat est différent : la tricolore est malmenée par une concurrence féroce qui pourrait l’inciter à se retirer du marché. Cette première hypothèse conduirait à penser que Renault préfère investir dans des segments moins agressifs et donc plus rentables. Mais peut-il en être autrement ? Nous avons notre petite idée…

L’autre hypothèse s’appuie sur des tendances de consommation changeantes, poussées par des normes environnementales drastiques. La clientèle s’adapte et opère tranquillement l’électrification de son parc automobile au gré des propositions des constructeurs. Renault, avec sa Mégane qui vient d’être restylée, pourrait alors proposer d’ici 2023 son nouveau modèle de berline compacte, en dévoilant un modèle qui ne soit pas purement électrique. Et pour marquer en plus le coup, Mégane pourrait changer de philosophie pour une approche électrique, et utiliser un autre patronyme.

L’Agenda de l’Automobile

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter