L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Renault Mégane GT TCe 205 EDC : 205 ch en attendant la RS

Le festival des nouveautés continue chez Renault en 2015 : on a eu droit aux lancements de Kadjar, Espace et Talisman en France, auxquels on peut ajouter Kwid (cinq portes abordable destinée aux pays émergents) et le Duster Oroch (pick-up pour l’Amérique du Sud). Cette fois, c’est celle qui est apparue en 1995 et qui a été produite à 6,6 millions d’exemplaires que nous essayons : la Mégane, dans sa version 2015.

Essai-mégane-GT-2015-7

Design

Essai-mégane-GT-2015-6C’est une bonne chose d’entendre les responsables des relations presse (et du marketing) de nous parler du design de Renault des derniers modèles de la marque et d’en éprouver une certaine fierté. Il faut reconnaître que par le passé, les choix stylistiques étaient plus discutables. La nouvelle Mégane poursuit la mise en oeuvre d’un style partiellement commun à la gamme Renault avec des épaules larges, des lignes tendues, un logo de grande taille, une signature lumineuse avant (allumée de jour et de nuit) en forme de C et des feux arrière à LED (allumées aussi en permanence).

Plus longue de 64 mm (4 359 mm), plus basse de 25 mm (1 447 mm) et disposant de voies plus larges de 47 mm à l’avant (1 591 mm) et de 39 mm à l’arrière (1 586 mm) ainsi que d’un empattement plus important de 28 mm (2 669 mm), la nouvelle Mégane se veut plus logeable et plus « posée » sur la route.

A bord

Essai-mégane-GT-2015-21Notre Renault Mégane GT TCe 205 EDC dispose d’une finition haut de gamme avec de beaux  sièges enveloppants inspirés de ceux qu’on trouve chez Recaro. Leur maintien est sans faille.

Comme sur Talisman, Espace ou Kadjar, on découvre une qualité de finition qui s’améliore, mais on regrette encore et toujours les plastiques durs qui se trouvent sur la partie basse du tableau de bord et des contre-portes.

Essai-mégane-GT-2015-24La tablette tactile R-LINK 2, avec  son écran vertical de 8,7 pouces (22 cm), fait son apparition sur la Mégane. Réactive, elle est équipée de la reconnaissance vocale pour la navigation, le téléphone, les applications et la radio. Mais elle manque toujours d’ergonomie, comme sur Talisman ou Espace : pourquoi ne pas proposer 4 ou 5 boutons essentiels qui permettent d’accéder directement, par exemple, au GPS, Radio, MP3, téléphone, sans passer son temps à chercher dans les menus ?

L’acoustique du système audio signé Bose est très agréable grâce à la mise en place d’un haut-parleur central à l’avant, de huit autres haut-parleurs haute performance répartis dans l’habitacle et d’un caisson de graves intégré dans le coffre.

On vous conseille de cocher la case option.

[nextpage title= »Sur la route »]

En mode Sport

Essai-mégane-GT-2015-18En attendant la nouvelle Mégane RS, dont l’objectif avoué est de battre le temps de la Honda Civic Type R sur le Nürburgring et qui n’arrivera pas avant mi-2016 (en attendant la Trophy reste au catalogue), c’est la version forte de 205 chevaux que nous avons pu tester.

Entre les cinq modes de conduite (neutre, sport, confort, personnalisé et éco), nous avons choisi le sport. Ce qui est d’autant plus facile que sur la version GT, un bouton R.S. Drive remplace le bouton Eco et donne un accès immédiat au mode Sport.

Essai-mégane-GT-2015-11Ce dernier influe sur le système 4CONTROL, qui, en-dessous de 80 km/h en mode Sport et 60 km/h dans les autres modes, braque roues arrière en sens inverse des roues avant (la voiture est plus agile). Au-dessus de ces vitesses d’inversion, les roues arrière tournent dans le même sens que les roues avant (la voiture est plus stable).

Le bilan est particulièrement positif quand on décide de se faire plaisir sur les petites routes mises à notre disposition pour notre essai. La Mégane réagit parfaitement, elle ne se vautre pas dans un affreux sous-virage et le train avant se montre incisif. On passe d’un appui à l’autre avec plaisir.

Essai-mégane-GT-2015-17La boite EDC (qui offre un launch control) permet de rétrograder plusieurs vitesses à la volée lors d’un freinage en restant appuyé sur la palette de gauche.  Les freins de 320 mm de diamètre, sont suffisants pour un usage routier mais on montré leurs limites en mode « sportif ».

Le moteur Energy TCe 205, fort de 205 ch et 280 Nm de couple disponible dès 2 400 tr/min, ne transforme pas la Mégane en avion de chasse, mais offre de bonnes relances, un 0 à 100 km/h en 7,1 secondes et un kilomètre départ arrêté en 27,8 secondes (données constructeur).

[nextpage title= »L’Avis de Sport-Cars »]

Notre Avis

La Mégane se repositionne avantageusement sur son segment grâce à des progrès technologiques importants. La version GT nous donne un avant-goût de la version RS attendue mi-2016. En attendant, elle n’usurpe pas les lettres « GT », offrant un bon compromis entre le confort et le sport.

Essai-mégane-GT-2015-10

Pour voir l’essai de la version diesel 130 chevaux, cliquez ici.

Les plus

  • La ligne
  • Le 4control
  • La finition qui progresse
  • La compromis sportif/confort de la GT.

Les moins

  • Certains détails de finition
  • L’ergonomie du R Link

Texte et photos: Philippe HORTAIL

[nextpage title= »Galerie Photos »]

Galerie Photos

Inscrivez-vous à la newsletter