L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

La Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport fait très fort

Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport 2019

La Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport se renouvelle pour l’année 2019, après quatre ans de production et 420 exemplaires vendus. Cette mise à jour la rend encore plus spectaculaire !

Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport 2019Porsche sait comment nous surprendre. Après la version « revival » de sa 911 project Gold adjugée à une somme record, le constructeur vient de présenter une nouvelle version de sa GT4 exclusivement destinée à la piste. Le moteur évolue peu, en conservant le flat-six atmosphérique de 3.8 litres de cylindrée pour une puissance qui passe de 425 chevaux, soit 40 chevaux supplémentaires, 425 Nm de couple, et une boîte PDK à six rapports.

Les freins et les suspensions proviennent de la 911 GT3 et devraient promettre un châssis très performant pour venir concurrencer les Alpine A110 GT4 qui font leurs débuts en compétition. Deux versions seront proposées au catalogue, avec une déclinaison Trackday avec quelques aides électroniques au pilotage ; et une version plus radicale nommée Competition où les amortisseurs et la répartition de freinage sont personnalisables.

La voiture de course écolo : on ne chanvre pas

Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport 2019

Présentée dans une livrée plutôt originale qui donne l’impression d’avoir jeté un pot de peinture jaune sur sa carrosserie noire, la Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport étrenne de nouveaux matériaux respectueux de l’environnement. En effet, la fibre de carbone, réputée pour sa robustesse et sa légèreté, a été remplacée par une fibre organique issue du chanvre et du lin. Au total, la voiture pèse seulement 1.320 kilogrammes. On peut penser à une exportation de ce concept original sur des véhicules de série dans les années à venir.

Si vous êtes dans une philosophie d’écolo-rigolo, la Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport est faite pour vous : quoi de mieux que de se pavaner devant les paddocks avec sa voiture respectueuse de l’environnement grâce à ses fibres de lin et de chanvre ? … Mais il faudra se faire plus discret quant à sa consommation exponentielle de sans plomb grâce à son réservoir de 115 litres. Mais au moins, ce n’est pas du Diesel.

Lire aussi : Deux concepts de Suzuki Jimny au salon de Tokyo

Tobias ANDRE

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire