L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Renault Kangoo : il change tout !

La célèbre camionnette de Renault, en mode véhicule particulier, fait peau neuve. Le Renault Kangoo 2021 est plus que jamais au point, mais tout n’est pas parfait.

Ce n’est pas monospace, pas ludospace, mais un combispace. Le Renault Kangoo combine les carrosseries et les usages, au coeur d’une catégorie qui résiste encore aux SUV. Avec ses portes coulissantes latérales et ses portières avant qui s’ouvrent à 90°, le nouveau Kangoo est l’ami des artisans dans sa carrosserie VU, et celui des familles dans cette livrée VP. Cinq places, un coffre géant, des espaces de rangement en nombre, il figure parmi les véhicules les plus habitables du marché. Problème, sans aucune approche subjective, ce nouveau Kangoo n’a aucune personnalité. De rondouillard à l’allure sympathique, il est devenu fade et carré, un peu façon Volkswagen Caddy. Certains y verront un caractère plus haut de gamme, d’autres se tourneront vers la concurrence, chez Peugeot notamment, avec un Rifter au mieux de sa forme, et qui reprend le style intérieur des autres modèles de la gamme.

Le Kangoo, lui aussi, tente de s’inspirer de ce qui se fait à bord des productions les plus récentes, avec une finition certes sommaire mais qui semble promise à un bon vieillissement, et un écran central de bonne taille qui pilote son environnement multimedia. Le Kangoo existe encore en diesel –mais pour combien de temps ? – mais c’est en essence qu’il se vendra davantage, et pourquoi pas, pour les particuliers, au travers de cette version 1.3 TCe de 100 ch. Et ils seront surpris du peps de la mécanique !

Un Renault Kangoo RS… ou presque

N’exagérons rien. Mais force est de reconnaître que les sensations délivrées par ce dérivé d’utilitaire sont intéressantes. Sur le papier, le Kangoo accélère de 0 à 100 km/h en 12,8 s. En clair, une performance médiocre. Pourtant, depuis le volant on l’impression de conduire une petite sportive ! L’étagement des rapports de boîte, certainement, mais aussi le dynamisme à bas régime de cette mécanique turbocompressée. Il faut dire, également, que la voiture n’est pas très lourde pour sa taille. Une légèreté qui s’explique également par le caractère simpliste de certains matériaux, et une insonorisation relativement médiocre, surtout sur autoroute. Pour le reste, le bilan est plutôt favorable. L’engin est souple en suspensions, assez confortable (bien que trépidant sur les aspérités à basse vitesse), et vraiment facile à utiliser. Il perd son train avant dès que le rythme s’accélère, et compte tenu de la hauteur la prise de roulis est importante. Mais l’ensemble est homogène au regard des dispositions techniques de cet ami des familles.

Vie à bord paisible

La sellerie est accueillante, et ne souffre d’aucune critique particulière. L’espace pour les jambes est satisfaisant aux deux rangs, la connectivité (prises USB) est présente et l’installation radio donne satisfaction. En termes de points forts du Kangoo, on notera également ses espaces de rangement. Nombreux, vastes, ils affichent une capacité d’emport supérieure à la moyenne. En revanche, la capucine située au-dessus des places avant est de trop. Haute, profonde, elle demande des contorsions pour accéder aux objets qui y sont placés. Certains, dans le fond, sont inaccessibles en conduisant.

Bilan de l’essai

Doté d’un esprit pratique indiscutable, d’un intérieur modernisé et bien équipé, le nouveau Kangoo perd en charme ce qu’il gagne en facilité d’utilisation. Son moteur de 130 ch, à la puissance perçue comme généreuse, rendra le sourire aux papas et aux artisans pressés. Le prix, enfin, soulève une autre question : facilement plus de 30 000 € avec malus et option. On peut alors indiquer que le Kangoo n’a pas perdu que son caractère rondouillard. Il a également laissé derrière lui son tarif accessible.

La vue arrière du Renault Kangoo, très carrée, est assez décevante en style.

Fiche technique Renault Kangoo 1.3 TCe 130

Moteur

Type : 4 cylindres essence, turbo

Cylindrée : 1 333 cm3

Puissance : 131 ch à 4 500 trs/mn

Couple : 240 Nm à 1 500 trs/mn

Transmission

Mode : aux roues avant

Boîte de vitesses : manuelle, 6 rapports

Châssis 

Type : monocoque en acier

Freinage AV : disques ventilés 

Freinage AR : disques pleins

Direction : électrique

Diamètre de braquage : 11,3 m

Dimensions 

L x l x h (m) : 4,49 x 1,92 x 1,81

Empattement (m) : 2,72

Pneumatiques : 205x60R16

Performances 

Vitesse de pointe (km/h) : 183

0 à 100 km/h (s) : 12,8

Poids

A vide (kg) : 1 475

Prix 

A partir de 27 900 €

Malus : 818 € (153 g de CO2/km)

Inscrivez-vous à la newsletter