L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Vols de voitures : le piratage informatique en augmentation

Le rapport publié sur les vols de véhicules en 2018 montre une évolution dans les modes opératoires des voleurs de véhicules. Aujourd’hui, il n’y a plus besoin d’avoir un outillage de serrurier : un ordinateur suffit.

On pourrait presque dormir sur nos deux oreilles : le nombre de véhicules volés en France enregistre une baisse de 8% par rapport à l’année dernière avec 142.100 engins dérobés (contre 153.700 en 2017). Les deux tiers sont des voitures, le reste étant des deux roues, majoritairement volés en Île-de-France par enlèvement.

Cela représente une moyenne d’un vol toutes les trois minutes pour des modèles issus pour la moitié à des marques généralistes qui se cachent facilement dans la circulation environnante.

Les trois régions les plus impactées par les vols sont l’Île-de-France, la Provence-Alpes-Côte d’Azur, et le Nord Pas-de-Calais, sans aucune distinction statistique quant à la période de l’année, ou même dans les jours de la semaine. Les déclarations de vol se produisent en majorité le lundi : les propriétaires se rendent compte du méfait le dimanche soir, au retour du week-end.

Des verrous électroniques trop fragiles

Alors que la baisse des vols devrait rassurer les propriétaires de véhicules, il faut toutefois nuancer. En effet, avec l’omniprésence de l’électronique de bord, il est désormais possible de coder à distance une clé de véhicule pour ensuite l’ouvrir, et la démarrer électroniquement.

Cette nouvelle pratique, intitulée « Mouse Jacking » fait sauter les verrous électroniques sans avoir besoin de fracturer la porte. En 2018, 85% des vols étaient réalisés selon cette méthode.

Lorsque les véhicules sont retrouvés, les enquêteurs ont remarqué la présence de brouilleurs ajoutés par les escrocs : ils permettent de mettre en défaut le système de géolocalisation des voitures et de rendre leur traque quasi-impossible.

Ces chiffres doivent sensibiliser les constructeurs, et les encourager à développer de nouveaux logiciels cryptés qui empêcheraient les vols et leur augmentation dans les prochaines années. En attendant, la méthode la plus efficace pour se protéger d’un vol serait l’ajout d’un boîtier dissimulé résistant aux brouillages.

Lire aussi : #GPFranceF1 : Hamilton, Bottas, Mercedes… Ferrari et les autres à l’heure du Ricard !

Tobias ANDRE
Source : Coyote Secure

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire