L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Dacia Jogger GPL : essai de la familiale low cost

Votre budget est mesuré et vous avez besoin d’une voiture utile et vaste ? Le Dacia Jogger GPL est le bon plan du moment. Cette version ECO-G 100 distille un plaisir de conduite étonnant et offre un sens pratique qui ravira toute la famille.

Evidemment, en termes de style, le constructeur roumain a fait dans le simple. Le Dacia Jogger reprend la calandre de la Sandero Stepway, adopte des pourtours d’aile en plastique foncé et des barres de toit pour se donner un air de SUV. Son arrière rappelle quant à lui l’esprit d’un break, et génère un mélange des genres. Même s’il est plus long qu’un Duster -4,55 m de long-, le Jogger est bel et bien construit sur la base de la Sandero, dont la plateforme a été étirée. Il en résulte un empattement géant de 2,90 m, qui profite non seulement à l’espace à bord mais aussi au volume de coffre.

A partir de 16 700 € pour cette version GPL !

Autre argument massue de ce véhicule mi-break mi-SUV, un tarif très alléchant pour un équipement de base tout à fait correct : climatisation manuelle, régulateur de vitesse, radar de recul, écran central tactile de 8 pouces avec la fonctionnalité Apple CarPlay et Android Auto. Avec des options ou en montant en gamme, on reste sous la barre des 20 000 € pour un rapport prix/équipement/fonctionnalité imbattable. Il faut juste assumer le fait de rouler en low-cost, dans une voiture peu sexy. Mais le Jogger a bien des atouts qui font oublier des aspects rebutants pour certains seulement. Par ces temps de carburant cher, sa bicarburation essence et GPL (moins d’un euro le litre), notre Jogger Eco-G apparait comme providentiel.

Un intérieur géant

Le Jogger est agréable à habiter. Espaces de rangement nombreux et vastes, assise réglable en hauteur pour le conducteur, volant ajustable en profondeur, sièges confortables… Dacia propose un habitacle réellement accueillant. La finition reste correcte pour le prix, l’équipement est suffisant, le Jogger invite au voyage en s’offrant la planche de bord de la Sandero. A l’arrière, les passagers profitent de trois sièges de même dimension, ce qui plutôt rare dans le monde automobile actuel. La fête continue en découvrant l’immense volume de coffre, qui dépasse 700 litres avec les sièges arrière en place ! En option, le Jogger peut aussi passer en sept places, et réduit forcément son volume de chargement. Mais même dans cette configuration il se défend bien. Un point d’attention, tout de même : le volet de coffre est très grand, et nécessite d’anticiper la place qu’il va prendre avant de l’ouvrir.

Le Jogger offre une conduite zen

Sur route, le moteur trois cylindres 0,9 TCe fait merveille avec une disponibilité et une souplesse agréables. En revanche, le dosage accélérateur/embrayage demande un peu de doigté lors des premiers roulages en centre-ville. La voiture démarre toujours sur le réservoir à essence, mais vous pouvez (devez ?) passer tout de suite après en GPL. Votre porte monnaie appréciera. Sur autoroute ou sur voie rapide avec du relief, l’expérience est un peu différente : il faut parfois jouer du levier de vitesse, même si la boîte dispose de six rapports bien étagés. La consommation s’en ressent, et dans les conditions les plus défavorables on taquine les 10 l/100 km de GPL. Ce qui correspond à moins de 5l/100 km en sans plomb si on considère la facture énergétique… Un point commun à tous les types de parcours : le niveau de moelleux et de souplesse des suspensions. Sur ce point, le grand Jogger est la Dacia la plus douce et confortable. Mais plus que la ville ou l’autoroute, c’est à la campagne que le Jogger se montre le plus à l’aise. D’abord en relation avec son gabarit, mais aussi au regard de ses capacités dynamiques et son agrément de conduite. Ca tombe bien, il sera plutôt choisi par des familles habitant en zone extra-urbaine.

Verdict de l’essai Dacia Jogger

Bien placé en prix, pratique à l’usage et agréable à conduire, il est le parfait allié pour tous ceux qui font des trajets sur départementale ou nationale. L’autoroute est moins sa tasse de thé mais ne lui est pas interdite, et sa bicarburation est non seulement un atout pour l’autonomie, mais aussi pour le coût d’utilisation. Le Dacia Jogger est une voiture économique dans tous les sens du terme, mais son équipement ne fait pas défaut. Comme il est accessible, profitez-en pour vous offrir le haut de gamme.


Fiche technique Dacia Jogger Eco-G GPL

Moteur

Type :   999 cm3, turbo  

Position : longitudinale avant

Puissance (ch) : 100

Couple cumulé (Nm) : 170

Transmission

Mode : aux roues avant

Boîte de vitesses : mécanique, 6 rapports

Châssis 

Type : monocoque acier

Freinage AV : disques ventilés

Freinage AR : disques

Direction : électrique

Dimensions 

Long / Larg / Haut (m) : 4,55/1,78/1,63

Empattement (m) : 2,90

Pneumatiques : 205X60R16 

Volume du coffre (l) : 708 à 1 819

Performances 

Vitesse de pointe (km/h) : 175

0 à 100 km/h (s) : 12,3

Conso mixte (WLTP, l/100 km) : 5,7 à 6,3

Rejets de CO2 (g/km) : 137

Poids

A vide (kg) : 1 223

Prix (€) : à partir de 16 700

Malus (€) : 240