L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai BMW 320e : mieux que la 320i ?

BMW poursuit l’hybridation de sa gamme. Qu’elle soit légère (comme avec la 420d) ou, avec les 320e et 330e pour la série 3, rechargeable. Que vaut la version hybride de la 320e par rapport à sa cousine la 320i ? 

La 320e est plus lourde que la 320i…

La 320e dispose du même moteur que la 320i. Mais cette dernière ne reçoit d’aucune hybridation (même légère). Le bloc est le 4 cylindres TwinPower turbo de 1998 cm3. Sur certains modèles, il arrive à développer 265 chevaux (128 ti) voire 306 (M135i). Dans les sages berlines qui nous intéressent, le conducteur dispose de 163 (320e) ou 184 canassons (320i). Sur ce point, BMW s’est facilité la vie en terme de développement et de coût de production car par le passé, pour disposer d’une puissance différente, il fallait opter pour des moteurs aux cylindrées spécifiques. 

Côté balance, la 320i s’affiche avec 1570 kilos contre 1840 à la 320e, soit 270 kilos de plus. Mais au final, les performances sont assez proches : 235 km/h en vitesse de pointe et 0 à 100 km/h en 7,1 secondes pour la première, 225 km/h et 7,6 secondes pour l’hybride. Au volant, en usage de bon père de famille, vous ne sentirez pas la différence de comportement.

Par contre, pour ce qui est des consommations, le match est inégal. En effet, selon l’usage que vous ferez de votre 320e, cette dernière engloutira 0 litre de carburant sur un trajet réalisé en mode 100% électrique ou alors plus que sa cousine non hybride sur un long trajet autoroutier.

Du bon usage d’une voiture hybride

Une voiture est prévue pour un usage. Vous ne feriez pas de 4×4 avec une F1 ? Alors ne circulez pas avec la batterie vide avec votre hybride sur de cours trajets quotidiens car c’est dans ce cas que la 320i prend l’ascendant sur sa cousine la 320e. Lors de notre test d’un peu plus de 100 km, nous avons parcouru 45 km grâce au moteur électrique et à la batterie, placée sous la banquette arrière. À de rares occasions (franche accélération), le moteur thermique s’est mis en route. Dans le cadre d’un trajet quotidien vers votre lieu de travail, vous afficherez sans doute moins d’un litre pour parcourir 100 kilomètres. 

Par contre, une fois la batterie vidée, vous aurez des consommations légèrement supérieures à celles de la 320i en raison de la différence de poids. Ainsi, sur les 100 kilomètres de notre essai, nous avons enregistré une moyenne de 4,7 litres en moyenne, sur un parcours mixant la ville et les voies rapides, avec un respect des limitations de vitesse. 

Pour ce qui est des temps de recharge, il faut compter 4h20 (0 à 80%) ou 6h00 (0 à 100%) sur une prise domestique et 2h40 ou 3h40 sur une borne ou une wallbox.

Une finition lounge déjà bien équipée

La gamme Série 3 comporte plusieurs niveaux de finition. Le premier est le « Lounge ». Il est complété par « Luxury » et « M Sport » (Business Design est destinée aux professionnels).

Dès la finition lounge, les BMW 320e et 320i bénéficient d’un équipement assez complet : allumage automatique des projecteurs, boite de vitesses automatique à 8 rapports, climatisation automatique 3 zones, démarrage sans clé, détecteur de pluie, feux de croisement et feux de route à technologie Bi-LED, feux de jour, antibrouillard et clignotants avant et arrière à LED, double prise USB Type C dans la console centrale arrière, radars de stationnement avant et arrière PDC, régulateur de vitesse avec fonction freinage et limiteur de vitesse, rétroviseur intérieur électrochrome, combiné d’instrumentation numérique 12,3” et écran fixe tactile de 10,3” (1920×720 pixels), hotspot Wi-Fi, système de navigation avec mise à jour automatique des cartes de navigation (3 ans), bluetooth / WiFi pour une connexion sans fil des smartphones, conciergerie (3 ans), Apple Car Play / Android Auto (durée illimitée), Amazon Alexa (3 ans) etc.

Les spécificités d’une BMW hybride

BMW met à votre disposition, lors de l’achat d’une version hybride, un GPS pour vous indiquer la borne de recharge la plus proche, ainsi qu’une application smartphone. Cette dernière permet de suivre à distance l’état de la charge et l’autonomie qui en découle.

Au niveau fiscal, en tant que particulier, vous bénéficiez de certains avantage : pas de malus (on est largement sous le seuil de déclenchement de 133 grammes de CO2 en 2021), exonération totale ou partielle des frais de carte grise selon le département d’immatriculation (hors frais de gestion et d’envoi). De plus, pour les entreprises, il n’y a pas de Taxe sur les Véhicules de Société (TVS) et il est possible de récupérer la TVA sur l’essence (avec l’alignement progressif sur le régime de TVA du gazole, la TVA sur l’essence est récupérable à hauteur de 80%). Le plafond d’amortissement du prix de la batterie est de 28 272,34 €.

Enfin, BMW a créé un programme « BMW POINTS” : il vous permet de gagner des points pour chaque kilomètre parcouru en mode 100% électrique. Ils sont échangeables ensuite My BMW App avec votre compte BMW Charging afin d’obtenir des recharges gratuites.

Avis essai BMW 320e

La BMW 320e est disponible à partir de 47 800 euros en finition Lounge ou à partir de 440 euros par mois en LOA contre 42 600 euros pour sa cousine la 320i. Un écart de prix conséquent de 5 200 euros. A partir de ce constat, il est encore plus important de prendre en compte l’usage que vous ferez de votre voiture pour évaluer sa rentabilité et ainsi faire le bon choix.

Texte et photos : P. HORTAIL

GALLERIE PHOTOS BMW 320e

Inscrivez-vous à la newsletter