L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Skoda Fabia : ambitions assumées

Essai Skoda Fabia / Skoda se fixe des objectifs forts : être dans le Top 5 des constructeurs Européens en 2030 (actuellement 7ème). Pour cela, la marque s’appuie sur une gamme complète qui recevra le renfort de trois modèles 100% électriques dans un avenir proche. En attendant, c’est la Fabia 4ème génération qui va participer à l’atteinte de l’objectif. 

Une évolution, pas une révolution

On ne chamboule pas un design qui plait. La dernière née ne démode pas l’ancienne mais elle est suffisamment différente pour que certains passants la remarquent lors de notre essai. Les nouveaux clients profiteront d’une voiture plus longue de 11 cm (4,11 m) et d’un coffre le plus grand de son segment avec 380 litres (+50 litres) dont la capacité peut être portée à 1 190 litres en rabattant les sièges arrière. Cet croissance bénéficie à l’empattement (+94 mm) et donc à l’espace à bord.  En largeur, elle grossit de 48 mm pour atteindre 1,78 m.

Les ingénieurs ont aussi peaufiné le coefficient de traînée (Cx) qui est de seulement 0,28. Les lignes se veulent « sculpturales » selon Skoda. Les phares et feux arrière ont recours à la technologie LED et vous pourrez choisir  entre neuf couleurs de carrosserie et opter pour le toit, les coques de rétroviseurs extérieurs et le contour de la calandre d’une autre couleur. Le toit panoramique, abandonné chez certains autres constructeurs, est disponible et vous coutera 1 gramme de CO2 en plus. 

Sous le capot, seulement du 100% thermique

« Nous n’avons pas de version hybride ou 100% électrique car nos voitures sont parmi les meilleures sur leur segment en terme de CO2». C’est ainsi que Skoda justifie les solutions de motorisations retenues sur la Fabia 2021. Pourquoi pas… 

Ceci étant, les clients ont le choix entre plusieurs moteurs essence conformes à la norme d’émissions Euro 6d,  le diesel a été banni de l’offre.

Les puissances vont de 65 à 150 chevaux grâce aux cinq moteurs de la dernière génération EVO. Le 1.5 TSI (4 cylindres) est le plus puissant et il est couplé à une boite de vitesses DSG à 7 vitesses de série. Entre 65 et 95 chevaux, vous aurez une boite manuelle à 6 rapports. Le 1.0 TSI  (110 chevaux – 3 cylindres) vous permet de choisir entre automatique et manuelle. Ce dernier convient pour un usage tranquille et il ne faudra pas le brusquer car il n’aime pas aller titiller la zone rouge, où sa sonorité se fait bien entendre. C’est sans doute le meilleur choix au moment de signer le bon de commande.

Niveau CO2, Skoda annonce entre 116 et 142 grammes (hors options). Sachant que la taxation commence à 133 grammes, le malus maximum sera de 240 euros.

Mise à jour technologique pour la Fabia

La qualité des matériaux à bord de la Fabia ne nous a pas laissé un souvenir impérissable et Skoda mise sur d’autres arguments pour convaincre ses clients. 

Ainsi, on découvre à la fois un grand écran central et un combiné d’instruments numérique avec cinq dispositions de 10,25 pouces (selon les versions). Du coup, le conducteur peut choisir entre un affichage classique (instruments analogiques ronds) et un affichage du GPS ou encore le mode Sport (le compte-tours est au centre). Toutefois, de base, la Fabia reçoit un tableau de bord analogique et d’un écran d’information de 3,5 pouces très classiques. 

La connectivité est l’autre argument à mettre au crédit de la Fabia qui est toujours connectée grâce à une eSIM intégrée. Du coup, vous pouvez accéder à des applications (météo, info…) et écouter la radio par internet. L’assistant vocal ne nous a pas du tout impressionné et, au lieu de répéter des ordres simples qu’il ne comprend pas, on a plus vite fait de baisser le son soi-même. Votre smartphone peut être connecté sans câble via le SmartLink sans fil et Android Auto ou Apple CarPlay, tandis que le Phone Box permet une recharge par induction. Les passagers seront content car ils disposent de cinq prises USB-C 

Deux nouveaux systèmes d’aides à la conduite font leur apparition :  « Travel Assist » et « Park Assist ». Le premier offre une aide automatique au maintient dans la voie de circulation et un régulateur de vitesse adaptatif qui ajuste la vitesse à la voiture devant vous. Le second est une assistance au stationnement qui gère la direction du véhicule lors du stationnement.

Avis essai Skoda Fabia

La nouvelle Fabia progresse sur certains points mais aussi sur le tarif. Toutefois la marque affirme qu’à prix équivalent, elle est mieux équipée que la concurrence. Mais il y a longtemps que les acheteurs de Skoda choisissent des finitions haut de gamme. Ce qui induit que l’image de la marque évolue. Si la qualité des matériaux déçoit, la technologie séduit.

Texte et photos : P. HORTAIL

GALERIE PHOTO ESSAI SKODA FABIA 2021

FICHE TECHNIQUE SKODA FABIA 2021

Inscrivez-vous à la newsletter