L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Exclusif : Formula E, le calendrier du championnat 2016-2017 lorgne vers New York !

La saison prochaine, le championnat de Formula E va faire l’impasse sur les destinations exotiques pour se concentrer sur des villes d’envergure. Découverte, en avant-première, du calendrier 2016-2017. Où pourraient apparaître aux côtés de Mexico et de Paris, non seulement la Suisse mais aussi Big Apple…

15-ePrix-CBA (Copier)

Après la manche récemment annulée à Moscou, et la tentative de sauvetage par Monaco, la Formula E doit redorer son blason, notamment après la manche polémique du ePrix de Paris, où de nombreux spectateurs ont exprimé leur mécontentement.

Les organisateurs jouent gros, mais le monde a (enfin) compris que la Formula E est une discipline d’avenir, et la montée en puissance du championnat est évidente.

En exclusivité, l’Agenda de l’Automobile s’est procuré des informations sur les villes de la Saison 3, et les surprises ne manquent pas. Tout n’est pas figé, mais au regard du calendrier provisoire, que nous publions ci-dessous, il semblerait que Pékin (Chine), Putrajaya (Malaisie), Punta Del Este (Uruguay), et Moscou (Russie) ne soient plus au programme.

Hong-Kong faisant son entrée en ouverture de championnat, on comprend aisément que Pékin en sorte.

Pour Putrajaya, c’est certainement l’austérité du lieu et la chaleur humide et insoutenable, responsable de nombreuses pannes lors de la course de novembre 2015, qui a justifié cette décision.

Concernant Punta Del Este et Moscou, les explications sont moins évidentes et des discussions pourraient continuer d’avoir lieu.

Mais d’un autre côté, d’autres villes arrivent ou confirment leur présence après un examen de passage réussi malgré quelques critiques, comme par exemple Mexico ou Paris.

Onze villes, dont Singapour et Bruxelles, voire 12 avec New-York

C'est une ABT Schaeffler Audi qui gagne aux mains du brésilien Lucas Di Grassi mais pas celle-ci, pilotée par Daniel Abt.

C’est une ABT Schaeffler Audi qui gagne aux mains du brésilien Lucas Di Grassi mais pas celle-ci, pilotée par Daniel Abt.

Jusqu’à présent, onze villes composaient le championnat.
Mais les prévisions pour la saison 2016-2017 laissent supposer l’arrivée d’une douzième cité d’accueil, compte tenu du fait qu’il reste un vrai trou à boucher, notamment entre octobre et janvier.

L’arrivée de Singapour – en partie sur le circuit de F1 et de nuit ? – et de Bruxelles sont deux belles surprises et, selon nos informations, la Principauté de Monaco aurait signé pour trois ePrix en alternance, en 2017, 2019 et 2021.

Mais le meilleur, ou en tous le cas le plus emblématique, serait que Formula E Holdings réussisse à mener jusqu’au bout des discussions bien avancées avec New-York, et que la mégapole américaine entre au calendrier dès la saison prochaine.
Nul doute que d’ici là la Formula E aura encore réalisé de grands progrès, comme elle en a déjà fait au cours de ces derniers mois, même si tout n’est pas encore parfait.

Exclusif : le calendrier provisoire de la saison de Formula E 2016-2017

08-ePrix-CBA (Copier)

2016
8 octobre 2016 : Hong-Kong (Chine)
Novembre 2016 : à confirmer
Décembre 2016 : à confirmer
2017
28 janvier 2017 : Mexico (Mexique)
18 février 2017 : Buenos Aires (Argentine)
25 mars 2017 : Long Beach (Etats-Unis)
15 avril 2017 : Singapour (Répunlique de Singapour)
29 avril 2017 : Berlin (Allemagne)
13 mai 2017 : Monaco (Principauté de Monaco)
27 mai : Paris (France)
10 juin : Bruxelles (Belgique)
8 et 9 juillet 2017 : Londres (Grande-Bretagne)

Discussions en cours : des négociations se déroulent actuellement avec New-York, et il y a toujours des interrogations quant à une course au cœur d’une ville Suisse.

Lire aussi :
Essai de la nouvelle Fiat Tipo 5 portes
Premier ePrix de Paris : Di Grassi dans l’histoire de France

Didier LAURENT
Photos : C.-B. ADREANI et ePrix Paris