L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Extreme E : Rosberg X Racing vainqueur du Desert XPrix

La série démarrait ce week-end dans le désert d’Alula et ses canyons, en Arabie Saoudite. Un cadre grandiose, et une première course réussie pour ce nouveau championnat 100 % électrique. L’écurie Rosberg remporte ainsi le Desert XPrix.

Le Dakar en mode sprint sur fond d’alerte environnementale. Voilà ce que promettait cette première manche, baptisée Desert XPrix. On peut évoquer le côté « green washing » d’Extreme E. Ne pas aimer la voiture électrique, trouver curieux que ce soit un sport automobile qui montre du doigt nos problèmes environnementaux. Mais on ne peut que reconnaître la qualité du spectacle offert par ces buggies électriques de 550 ch. Certes, les différents bonus, la crazy race, le duel qui oppose les perdants de niveau 2, tout cela rend la feuille de course moins lisible. Mais on s’y fera.

Tout comme on s’accommodera du bruit particulier du moteur électrique. Surtout que le principal est là : des belles images, des pilotes de bon niveau, et une compétition rafraichissante. Certes, on est plus dans l’amusement que dans le sport automobile pur et dur. Mais est-ce bien important ?

Le show sur le sable

Kyle LeDuc (Chip Ganassi) a été le premier à pulvériser sa voiture, lors du shakedown. Puis, en qualifications, ce fut au tour du français Stéphane Sarrazin (Veloce Racing). Sa voiture est partie en tonneaux, endommageant son châssis. Ce fut alors la fin du week-end pour l’écurie de Jean-Eric Vergne, avant même que sa coéquipière Jamie Chadwick ne puisse prendre le volant.

On notera ensuite les tonneaux par l’avant de la jeune Claudia Hürtgen (Abt Cupra), qui ne remettra pas en cause la suite de son week-end. Les ennuis techniques n’ont pas été si nombreux que ça pour une première course. Jenson Button (JBXE) étant celui qui a été le plus impacté par des problèmes d’origine électronique. Certaines voitures ont également été handicapées par des crevaisons.

Des qualifications décisives

Le premier round de qualifications a été remporté par Johan Kristoffersson et Molly Taylor (Rosberg Racing), devant Cristina Guttiérez et Sébastien Loeb (X44) et enfin Laia Sanz et Carlos Sainz (QEV). « J’ai essayé d’assurer tout en étant prudent, car après ce qu’on a vu ce matin il est clair que ça peut vite tourner au drame, indiquait Sébastien Loeb, du team X44. Je suis très content de ma partenaire, elle a un bon style et se montre aussi dans le coup. Il faut qu’on continue comme ça. »

Après les demi-finales, on retrouve en finale Johan Kristoffersson et Molly Taylor (Rosberg Racing), puis Cristina Guttiérez et Sébastien Loeb (X44). Signe que le niveau affiché dans les premières phases de la compétition n’était pas un hasard. Le duo Sainz-Sanz a en revanche échoué dans la seconde phase de demi-finale. L’équipage Andretti, composé de Catie Munnings et de Timmy Hansen, en ont profité. Les deux pilotes espagnols parviendront néanmoins à conserver leur 4ème place au général. 

Une course Extreme E rapidement jouée

Après un départ assez serré, le pilote « mâle » -Extreme E est la première série mixte imposée– de Rosberg X Racing réussit à passer la première porte en tête. Mais alors que tout le monde pensait que les écarts allaient être très serrés, il n’en est rien. La poussière qui émane du passage des buggies rend la bagarre difficile. A moins de sortir de la ligne idéale, ce qui revient à s’exposer à une sortie de piste, il est difficile d’y voir clair. Et donc de s’approcher de la voiture qui précède sans prendre de risque. C’est ainsi que dans le duel qui oppose les derniers de chaque demi-finale, l’américain Kyle LeDuc a percuté Mattias Ekstrom. L’américain a ainsi ruiné la fin du week-end des deux écuries.

Après deux tours sans grand suspense, c’est donc Molly Taylor qui offrira la première victoire à l’écurie de Nico Rosberg, 12 secondes devant la X44 de Loeb et Guttierez (et donc l’équipe de Lewis Hamilton…), et plus d’une minute devant l’Andretti de Catie Munnings et Timmy Hansen.

Si des stars du secteur, telles que Nico Rosberg, Chip Ganassi ou Zak Brown avaient fait le déplacement, d’autres grands noms impliqués dans ce nouveau championnat comme patron d’écurie, comme Lewis Hamilton ou Jean-Eric Vergne, n’avaient pas fait le déplacement.

La prochaine manche du championnat Extreme E aura lieu les 29 et 30 mai prochains sur les bords du Lac rose, au Sénégal.

Inscrivez-vous à la newsletter