L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Volkswagen présente son T-Roc Cabriolet

Le constructeur sort de sa consensualité ambiante pour annoncer un T-Roc Cabriolet, à mille lieux de l’esprit SUV auquel le modèle est voué.

Alors que les versions découvrables n’attirent plus trop les constructeurs, qui préfèrent s’orienter vers des modèles aux potentiels de ventes plus forts, Volkswagen confirme le pas de côté initié l’an dernier avec le concept T-Roc Breeze. Le T-Roc aura bien droit à sa version dotée d’un toit souple, rappelant curieusement la démarche de Land Rover avec son Evoque Cabriolet, qui a maintenant quitté le catalogue lors de la présentation du dernier modèle.

Le T-Roc Cabriolet vient donc donner un peu de pétillant au SUV urbain lancé en 2017, tout en s’en démarquant totalement grâce à de multiples modifications esthétiques : de deux portes seulement, le cabriolet haut perché ne dispose plus que de deux places à l’arrière. Le coffre aussi se grève de 161 litres. Il dispose alors de seulement 284 litres de chargement utile en raison du mécanisme de toit.

Une nouvelle mode ?

Ces détails sont un mal pour un bien, car au final le T-Roc Cabriolet gagne en charisme et en sportivité malgré son côté haut perché. L’offre de motorisations fait appel au strict minimum : exit la transmission intégrale ainsi que les versions diesel. Le client aura le choix entre un petit trois cylindres 1,0 litres de 115 chevaux, ou bien un quatre cylindres 1,5 litres de 150 chevaux. Ces deux blocs seront compatibles avec une boîte automatique DSG à sept rapports, ou bien de série avec une boîte manuelle à six rapports.

Il ne reste plus qu’à trouver la clientèle pour ce genre de modèle et, si les commandes sont au rendez-vous, on pourrait même voir d’autres constructeurs se lancer dans des folies de ce genre. Aucun prix n’a été communiqué, mais nous devrions avoisiner les 24.000 euros environ lors du lancement commercial en fin d’année.

Lire aussi : Le prochain Nissan Juke sort de son silence

Saito BARDEN

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire