L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

WEC : Rebellion se rebelle, Peugeot insiste

Le retour en endurance de Peugeot ressemble, pour le moment, à un parcours semé d’embûches. Malgré l’annonce officielle faite en décembre, sa principale collaboration, avec Rebellion Racing, n’aura pas lieu.

Rebellion Racing vient d’annoncer la fin de ses activités dans le sport automobile, après une ultime saison en 2020. Peugeot, qui comptait sur l’expérience de l’équipe Suisse pour faire son retour en catégorie Hypercar pour 2022, doit changer son fusil d’épaule.

Alexandre Pesci, président de Rebellion Corporation, explique vouloir « redéfinir les contours de l’activité », malgré un retour sur investissement plutôt positif. Que les passionnés de sport automobile soient donc rassurés : le sport automobile n’est pas en perdition et il continue d’être une formidable vitrine technologique, en plus du spectacle pour les amateurs.

Pas de changement au calendrier

Le team privé n’en dit pas davantage sur sa stratégie à venir, mais elle pourrait se faire en dehors des stands tout en continuant à exercer en tant qu’équipementier. Il lui reste encore de belles courses d’endurance à réaliser avec les 6 Heures de Cota, les 1000 Miles de Sebring, les 6 Heures de Spa-Francorchamps, et les 24 Heures du Mans pour finir en beauté.

Du côté de Peugeot, les communicants se veulent plutôt rassurants en annonçant sur les réseaux sociaux que des solutions seront trouvées à temps. Jean-Marc Finot, président de PSA Motorsport, affirme dans un communiqué que  » Leur décision ne remet nullement en question le programme de PEUGEOT en endurance. Nous poursuivons nos travaux avec enthousiasme, dans une configuration recentrée avec notre partenaire TOTAL ».

L’aventure continue, et nous devrions en savoir davantage dans l’année à venir quant aux spécificités du modèle et, peut-être, connaître les premiers tests officiels avant une participation pour la saison 2022.

Aucun report de calendrier donc, le constructeur voulant profiter pleinement de la vitrine technologique offerte par le sport automobile, qu’il avait boudé (à tort) quelques années auparavant.

L’Agenda de l’Automobile

Articles Récents :

Inscrivez-vous à la newsletter