L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

« J’ai pas tapé ! » : l’équipage Delecour et Pauwels jusqu’au Monte Carlo 1991

Chantal Pauwels a repris la plume pendant les deux confinements de 2020 pour parler de ses dix années de rallye avec François Delecour où la passion pour l’automobile a scellé leur histoire commune : « J’ai pas tapé » en est un hommage.

Anne Chantal, arrêtée à 15 ans par les gendarmes de Cassel au volant de la Dyane de son père. François, lui, descendait au Lavandou au volant de la voiture de sa mère à l’âge de 13 ans. Ces anecdotes en disent long sur leurs propres parcours de vie qui les prédestinait à passer quelques beaux moments au volant de voitures.

Plus tard, leur rencontre fût une révélation. C’est d’abord sur les bancs de l’auto-école de Cassel, dans les Hauts de Flandres que les deux comparses apprennent à se connaître. Permis en poche, François Delecour emmena Anne Chantal Pauwels à bord de son Autobianchi A112 Abarth (qu’il s’est acheté grâce à son travail de dessinateur) sur les routes du village et aux alentours : leurs vadrouilles incessantes leur donne une idée un peu farfelue mais qui devient une évidence pour eux. Le duo s’entête, malgré leurs familles et leurs amis qui tentent de les dissuader, et décide de s’engager en rallye en 1980 afin de perpétuer leurs exploits dans un cadre un peu plus légal.

Dans les coulisses

Leur première participation au Rallye de Picardie se solde par les meilleurs temps sur la classe malgré les 70 petits chevaux de l’A112. Puis l’histoire ne s’arrêta pas là… On pourrait tout vous raconter : la Coupe 205, cette incursion sur les 24 Heures du Mans et toutes ces anecdotes du duo survolté et complémentaire. Le lecteur est embarqué dans sa lecture rétrospective qui déroule dix années de pilotage, de temps forts mais aussi de coups durs, où l’univers de la course automobile est retranscrit avec sincérité et émotions. Ses bons côtés, comme les moins reluisants.

« J’ai pas tapé » est écrit avec le cœur : en 1991, alors engagés en championnat du monde des rallyes avec Ford Motorsport, David Delecour et Chantal Pauwels finissent leur spéciale de nuit, coûte que coûte. Le « j’ai pas tapé », érigé en titre de l’ouvrage, est celui déclaré aux journalistes à l’arrivée de leur course. Les plus anciens s’en souviennent tandis que les plus jeunes découvriront l’histoire avec un grand intérêt.

Car on parcourt les pages à la manière d’un David Delecour : sans s’arrêter, sans faire attention à sa montre. Les textes sont agrémentés de photos qui témoignent d’une envie, à l’époque, de construire des souvenirs pour les raconter plus tard.

L’ouvrage est auto-édité par Chantal Pauwels, disponible directement sur son site en cliquant ici au prix de 28 euros sans les frais de port. L’ouvrage contient également le jeu du Rallye de Cassel sous forme d’un jeu de l’oie, en clin d’oeil aux débuts du duo dans les rues de leur village qui a été le premier théâtre des exploits de ces as du volant.

Et après ? François Delecourt a continué de piloter et d’écrire pour le magazine Echappement. Anne Chantal est devenue pilote professionnelle d’hélicoptère, guide sur les rallyes WRC, journaliste automobile, copilote en VHC mais également instructrice de pilotage : on ne quitte jamais sa passion !

Tobias ANDRE

A lire également…