L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Mazda MX-5 Eunos Edition : ne jamais oublier ses origines

Le constructeur rend hommage à Eunos, marque créée par Mazda en 1989 axée sur une philosophie spécifique. Cette MX-6 Eunos Edition en est un clin d’oeil, proposé en édition limitée.

Flashback : en 1989, Mazda crée la marque Eunos chargée de commercialiser au Japon des modèles fun, tandis qu’Autozam s’occupe de véhicules grand public, et le haut de gamme est attribué à ɛ̃fini. En 1996, les marques se regroupent sous l’étendard Mazda.

Pour célébrer ce passage important dans l’histoire du constructeur, Mazda présente une édition Eunos sur son iconique cabriolet dédié aux loisirs. La Mazda MX-5 arbore donc quelques spécificités, comme une carrosserie noire Jet Black Mica, des jantes 16 pouces forgées Rays, ou encore une sellerie cuir Nappa rouge Burgondy. Les formes globales restent donc fidèles au modèle de base, tout comme ses équipements embarqués, en tous points similaires à la dotation du catalogue. Alors que la Mazda MX-5 Eunos Edition rend hommage à une marque débridée et originale, son traitement la rapproche davantage de la division haut de gamme ɛ̃fini : mais c’est au volant que l’on appréciera réellement la philosophie décalée et le tempérament joueur du cabriolet propulsion.

110 exemplaires seulement

Pour en profiter, il faudra faire vite : seuls 110 exemplaires seront destinés au marché français, que ce soit en version ST à toit souple, ou RF avec un toit rétractable en dur. Côté motorisations, Mazda équipera la MX-5 Eunos Edition d’un 1,5 litres de 132 chevaux, ou bien un 2,0 litres de 184 chevaux. Avec cette nouvelle édition limitée de son petit cabriolet plaisir, Mazda continue de proposer une carrosserie originale, injustement boudée par de nombreux constructeurs : cela ne fait qu’augmenter la cote de popularité auprès des amateurs, mais aussi le prix à la revente pour ce modèle commercialisé depuis les années 90.

Les commandes ouvriront au mois d’avril 2020 au prix de 34 600 euros, hors options comme la boîte automatique à six rapports disponible sur la version de 184 chevaux.

Tobias ANDRE

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter