L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Contact : BMW 218i Gran Coupé, le bon compromis ?

Privée de présentation presse pour cause de Covid19, la BMW Série 2 Gran Coupé faisait ses débuts dans le cadre des tests organisés par l’AMAM. L’occasion pour nous d’en prendre le volant pour un rapide galop d’essai de 30 minutes avec la 218i Gran Coupé. Cette motorisation est elle le bon compromis pour les clients ?

Le modèle manquant

Dans la famille Gran Coupé, après la Série 6, qui a inauguré le concept de coupé 4 portes, sa petite soeur la Série 4 et la Série 8, voici la dernière née, la Série 2. Cette dernière offre un look spécifique avec, par exemple, le nouveau design des feux arrière. Ils participent à l’impression visuelle de largeur qu’offrent le coffre et les ailes. La BMW Série 2 Gran Coupé mesure 4,52 mètres de long et 1,80 mètre de large, pour une hauteur de seulement 1,42 mètre et un coffre de 430 litres. A titre de comparaison, la Série 1 affiche 4,32 mètres, 1,80 mètre et 1,43 mètre et un coffre de 380 litres (maxi 1200) contre 430 litres pour la Série 2. Par contre, le coffre n’est pas à hayon et cela pénalise la facilité de chargement. La commande d’ouverture avec le pied est disponible en option. 

Un design réussi 

Élue plus belle voiture de l’année 2019, la Série 2 Gran Coupé divise quand même les fans de la marque. Personnellement, j’aime beaucoup son look trapu induit par une ligne de toit fuyante. Les fenêtres sans montant allègent le profil qui est renforcé par la ligne d’épaule s’étirant jusqu’à la poupe. Tout comme les phares, les feux arrière sont équipés de de la technologie Full LED et proposent une nouvelle interprétation de la forme en « L » apparue dans les années 80, sur la Série 7 E32 de mémoire. 

A bord de la série 2 Gran Coupé

N’attendez pas de la Série 2 Gran Coupé une grande habitabilité. Cette BMW conviendra à une famille avec deux enfants car l’accès aux places arrière n’est pas au niveau de celui de la Série 1. On « tombe » dans la banquette en raison de la taille des portes et de la ligne de toit. Mais une fois installé à bord, on est comme dans un coupé avec une assise basse. Tout l’inverse d’un SUV comme le X1. De part son architecture de traction (on en parle plus loin), elle est plus spacieuse que sa cousine la Série 2 coupé qui ne dispose que de deux portes et d’un tunnel central. BMW annonce « un espace aux genoux supérieur de 33 mm et une assise est également relevée de 12 mm. » Il faut bien trouver un avantage à l’abandon de la propulsion… 

140 Chevaux, est-ce suffisant ?

La 218i Gran Coupé est proposée à partir de 31 150 euros en finition de base. Celle de notre essai, en finition M Sport, s’affiche à partir de 39 700 euros. Avec les 140 chevaux du trois cylindres, elle passe de 0 à 100 km/h en 8,7 secondes et pointe à 215 km/h. Bien entendu, ce sont des performances modestes pour une voiture qui se veut sportive. Mais elles suffiront aux personnes qui cherchent avant tout un véhicule qui affiche des consommations raisonnables : en moyenne selon BMW, elle boit 5,7 litres d’essence aux 100 kilomètres.

Avis 218i Gran Coupé

Au final, la 218i Gran Coupé ravira le père de famille qui a envie de rouler dans une voiture au comportement bien plus agréable que celui d’un SUV et de s’offrir une voiture à l’esprit sportif faisant l’impasse sur la propulsion. 

Texte : P. HORTAIL
Photos : BMW Press. BMW 220d Model M Sport

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter