L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Gordon Murray Automotive T.50 : avec un moteur atmosphérique !

Gordon Murray Automotive T.50 2022

Gordon Murray frappe un grand coup avec sa T.50 équipée d’un moteur atmosphérique et d’un aérodynamisme de pointe. Seulement 100 exemplaires seront produits.

Le créateur de la McLaren F1 vient de dévoiler sa propre supercar, et il ne fait pas les choses à moitié. On retrouve le même attachement à chasser les kilos superflus afin d’obtenir un véhicule aux dimensions raisonnables et à la structure allégée. La structure tubulaire fait appel à de la fibre de carbone, tout comme la carrosserie tandis que les moindres éléments ont été allégés au maximum pour obtenir un total de 986 kilos tous les pleins faits.

Son allure élancée fait penser aux McLaren, mais c’est à l’arrière que Gordon Murray surprend en équipant sa T.50 d’un immense ventilateur de 40 centimètres de diamètre. Le clin d’oeil à Brabham est certain, son usage permettant d’augmenter l’effet de sol du bolide pour qu’il colle à la route (à l’instar d’une McLaren F1), ou bien de le diminuer pour maximiser la vitesse de pointe. Pour cela, le pilote dispose de quatre modes de conduite spécifiques permettant de moduler la vitesse du ventilateur, la position des ailerons et des clapets situés dans le diffuseur. L’ESP et le contrôle de traction peuvent être entièrement désactivés.

La supercar ultime ?

Parlons-en, du pilote. Celui-ci s’installe en position centrale dans la T.50 comme il pourrait de le faire dans la McLaren F1. Mais la comparaison s’arrête là puisque le bolide de Gordon Murray embarque des éléments de confort qui n’existaient pas dans la McLaren F1 les années 90. On retrouve par exemple une climatisation, une instrumentation analogique et digitale avec possibilité de synchroniser son téléphone Android ou Apple.

Contrastant avec cette modernité, la grille de sélection de vitesses en H ravira les puristes. Deux passagers peuvent embarquer pour profiter du moteur 3,9 litres V12 atmosphérique développé par Cosworth capable de monter jusqu’à 12.100 tours par minute. Gordon Murray n’a pas encore annoncé combien de secondes sont nécessaires pour que les 663 chevaux du bloc déplacent la voiture de 0 à 100 km/h. En mode « Race », plus de 700 chevaux seront disponibles sous le pied droit tandis qu’un mode GT permettra un usage plus raisonné du véhicule sur route ouverte : serait-ce elle, la supercar ultime ?

Gordon Murray est allé loin dans la définition et la création d’une supercar des temps modernes tout en conservant une certains authenticité qui transparaît dans les choix techniques réalisés, notamment avec un moteur V12 atmosphérique. Aurait-il créé le bolide idéal ? Seulement 100 propriétaires pourront répondre à cette question. Les commandes ouvriront en janvier 2022 pour un tarif de 2,36 millions de Livres, soit 2,6 millions d’Euros environ. En prime, chaque futur acquéreur pourra rencontrer Gordon Murray afin de parler en détail de son véhicule et des possibilités de personnalisation du véhicule.

Photos – Gordon Murray Automotive T.50

Saito BARDEN

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter