L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Réglementation 2020 : qu’est-ce qui attend les automobilistes ?

retour à 90 km/h

La nouvelle grille du malus écologique n’est pas la seule nouveauté 2020 qui va inquiéter celles et ceux qui ont prévu un achat de véhicule.

Les résolutions de 2020 ne vont pas aller dans le sens d’un adoucissement des taxes pour les automobilistes, bien au contraire. Avec le changement de référentiel des émissions de CO2 obtenues avec le processus NEDC vers le nouveau procédé WLTP, plus fidèle à la réalité, le malus écologique évolue. A partir de janvier 2020, un barème intermédiaire va permettre de lisser l’écart entre les deux grilles de tarif, puis, en mars 2020, seules les données WLTP seront utilisées par les pouvoirs publics afin de calculer le prix des cartes grises.

La nouvelle grille pointe désormais davantage de véhicules « polluants », tandis que la liste des modèles éligibles à un bonus se restreint, ce qui devrait encourager les constructeurs à redoubler d’efforts pour trouver des solutions durables afin de ne pas pénaliser les futurs clients.

malus automobile 2019

Le retour difficile du 90 km/h

Ce casse-tête se poursuit sur la route avec le déploiement de 1.200 radars tourelle aux fonctionnalités de contrôle avancée, comprenant la mesure de la vitesse dans les deux sens, la discrimination du véhicule entre véhicule de tourisme et poids lourds, mais aussi une mesure allant jusqu’à cent mètres en amont du radar.

De plus, la Bretagne, les Pays de la Loire et le Centre Val de Loire vont commencer à faire exploiter leurs véhicules radars mobiles mobiles par des sociétés privées. Le Grand Est, la Bourgogne Franche-Comté, les Hauts de France et la Nouvelle Aquitaine leur emboîteront le pas d’ici la fin d’année, et ce malgré les résultats mitigés de l’expérimentation menée en Normandie.

Ce contrôle généralisé et inopiné aurait pu être moins angoissant avec le retour du 90 km/h rendu possible grâce à la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), et c’est le point positif pour cette nouvelle année. Désormais, chaque région a le droit de revenir aux 90 km/h à la place du 80 km/h. Mais le prix de ce nouveau changement et les commissions départementales nécessaires la validation au cas par cas du changement va rendre la décision plus compliquée que prévu…

L’Agenda de l’Automobile

Articles Récents :

Inscrivez-vous à la newsletter