L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Salons automobiles annulés : Volkswagen numérise son stand

remise véhicule neuf

Aller visiter un salon automobile depuis son salon devient possible avec Volkswagen. Moins contraignant pour l’organisateur comme pour le visiteur, est-ce le salon automobile du futur ?

Les concessions sont désertées, tout comme les grands événements automobiles annulés les uns après les autres. Conséquence directe du coronavirus et de la fermeture des commerces non essentiels, l’actualité automobile est chamboulée. Les constructeurs cherchent toutefois une parade pour continuer à renseigner les clients voulant changer de véhicule et se renseigner sur les modèles existants.

BMW et MINI en profitent pour lancer des magazines quotidiens où un Genious, (terme désignant ces techniciens calés sur les technologies et les modèles de leur marque de référence), prend la parole et renseigne les curieux et les curieuses. Volkswagen choisit une autre approche en ouvrant un showroom virtuel présentant sa gamme et ses nouveautés.

Ersatz de salon automobile

Sur le stand virtuel de Volkswagen disponible en cliquant ici, on débarque dans un salon entièrement numérique où tout a été pensé pour évoquer un vrai stand digne d’un Mondial de Paris : écrans, sons, lumières, plateaux tournants et une gamme entièrement déployée avec les véhicules ID dont la nouvelle Golf 8, l’ID.3, les modèles R, et la zone lifestyle avec ses canapés numériques pour reposer nos jambes digitales.

A la différence d’un vrai salon, vous n’avez pas besoin de jouer des coudes pour vous approcher des véhicules, et vous pouvez même personnaliser leur couleur à votre guise. Par contre, il n’est pas possible de monter à bord des modèles, de manipuler les éléments ou de se renseigner sur les données techniques. Cette visite sert surtout de premier contact et il faudra ensuite se rendre sur le configurateur en ligne pour peaufiner sa recherche.

Si la démarche est originale et comblera les déceptions de celles et ceux qui aiment l’ambiance des salons, les manques de cette exposition virtuelle dessert les expositions physiques, qui devraient donc encore faire parler d’elles quelques années avant de se digitaliser complètement.

L’Agenda de l’Automobile

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter