L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

La future Citroën C4 surprise sur les routes

Née berline compacte en 2010, la Citroën C4 ne comporte plus qu’une version Cactus au positionnement original. La prochaine génération devrait continuer sur cette lancée.

La Citroën C4 était d’abord un concentré technologique et innovant avec, par exemple, son volant à moyeu fixe dans sa première génération de 2004 (on met de côté la C4 de 1928), puis plus timide dans sa deuxième version qui a eu le droit à sa déclinaison coupé haut de gamme DS4 avant d’être arrêtée (tant chez Citroën que chez DS) en 2018 pour laisser le champ libre à la C4 Cactus lancée en 2014 et restylée l’an dernier.

Certes, c’est un peu compliqué pour la berline compacte qui doit s’efforcer d’exister dans un segment où sa cousine Peugeot 308 est encore bien placée, tandis que la Volkswagen Golf s’est entièrement renouvelée. Sur ce marché en pleine évolution où la Skoda Skala est une nouvelle adversaire, Citroën prend son temps afin de proposer un seul modèle répondant à plusieurs demandes. Alors, reverra-t-on une C4 classique, ou bien un modèle mis à la mode des crossovers ?

Ces photos d’un modèle de développement montrent que la marque misera sur un gabarit se rapprochant davantage d’une compacte que d’un SUV. Et, pour le côté coupé qui était avant alloué à la Citroën DS4, il semble persister puisqu’on remarque une chute de toit qui englobe la malle de coffre. La silhouette générale s’approche d’un semblant de BMW X4, et elle reposera sur la plateforme CMP de la 2008 et de la DS 3 Crossback et devrait donc recevoir, au choix, une motorisation thermique ou une motorisation électrique. La berline ferait donc l’impasse sur une version hybride non prévue sur ce châssis, à moins que PSA reconsidère sa philosophie dualiste.

C4 ou C4 Cactus ?

Quant à la face avant, elle semble conserver les canons de style actuels avec un éclairage en deux étages, le niveau supérieur étant destiné à l’inscrustation de la signature lumineuse dans le prolongement du dessin de chevrons, comme on a pu le voir récemment sur la Citroën Ami.

La Citroën C4 est attendue pour la fin d’année pour une commercialisation en 2021 : elle pourrait perdre son appellation Cactus tout en conservant ses airbumps affinés, pour miser sur une présentation plus sobre tout en mettant l’axant sur son confort de roulement, sans pour autant sacrifier son originalité. Cette difficile équation devrait permettre à la marque de revenir en fanfare sur le segment, mais il manque encore beaucoup d’inconnues pour en avoir le cœur net.

Photos : Automedia

Saito BARDEN

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter